Abduction, le programme génétique, un leurre ?

Karla_Kandace_Turner-ELorgenTurner Kandace Karla, Ph.D. était un chercheur, auteur, conférencier et enseignant sur les abductions très respecté. Elle a obtenu son baccalauréat à l’Université de Californie à Sacramento, une maîtrise à l’Université de Nottingham, Nottingham en Angleterre, et son doctorat à l’Université de North Texas à Denton. Elle est l’auteur de trois livres sur le phénomène des abductions: Into The Fringe, Taken et Masquerade of Angels.

En 1995, Karla a contracté une forme très dangereuse de cancer du sein immédiatement après une expérience d’abduction. Elle a perdu sa bataille contre le cancer le 9 Janvier 1996 à l’âge de 48 ans. Karla a beaucoup manqué à ceux qui la connaissaient ainsi qu’aux nombreuses personnes qu’elle a aidées à travers ses livres et ses recherches.
Le travail de base de Bud Hopkins a le premier montré les procédures de reproduction récurrentes réalisées sur les abductees à bord des ovnis ou des installations extraterrestre. Depuis les rapports rassemblés par les chercheurs suivants ont confirmé ces données, c’est devenu une « donnée », un fait de l’ufologie, que le but premier des contacts aliens est le croisement ou l’hybridation soit des aliens eux-mêmes soit de notre espèce.
Mais ce fait, est il une hypothèse forte? La preuve sur laquelle cette hypothèse est basée triple. Premièrement, les rapports indiques que du matériel génétique et de reproduction est récolté sur les abductees. Deuxièmement, les abductees disent que les aliens ont implanté des fœtus en eux puis que plus tard, ils enlèvent les fœtus. Enfin, les rapports incluent des scénarios impliquant des pépinières de fœtus et la présentation aux abductees de bébés ou d’enfants semblant hybridés, généralement avec l’affirmation que le bébé est la descendance de l’abductee.
Toute la preuve vient des récits d’abductees, souvenirs à la fois conscients et obtenus sous hypnose régressive. A ce jour, pourtant, il n’y a aucun enfant hybridé, sous garde humaine, alors le « fait » entier est basé uniquement sur les récits de rencontres. L’exactitude de ces rapports est discutable, étant donné la nature du scénario d’abduction. Dans toute rencontre, la perception humaine est contrôlée et elle est fréquemment altérée, facilement manipulée pour donner à l’humain un évènement « créé » à se rappeler et une série programmée de réponse tactile, émotionnelle et intellectuelle. Ce qui veut dire que ce que nous abductees pensons et ce dont nous nous souvenons des rencontres peut ne pas être l’exact reflet des évènements réels de la rencontre.

Certains chercheurs insistent pour qu’on prenne les récits d’abduction au premier degré, cependant même si on admet la véracité de ces rapports, il y a encore des problèmes pour accepter le « fait » du programme d’hybridation. Il existe d’autres explications possibles des données utilisées pour soutenir la théorie de l’hybridation qui devraient être prise en compte.

Tout d’abord, le matériel génétique récolté sur les abductees pour être destiné à un autre usage que l’amélioration de l’espèce alien. Par exemple, les abductees mentionnent des clones totalement humain, généralement nus et inertes ou inactifs. Le matériel génétique pourrait être utilisé pour leur production.

Une autre possibilité est que, comme on l’a dit ou montré à certains abductees, les « travailleurs » petits Gris soient des androïdes produits en série, des individus sans âmes et donc pas «vivant » dans le sens où nous le comprenons. Les Gris montrent une forte physiologie fœtale, comme de nombreuses descriptions l’ont établi. Etant donné une assez grande maîtrise de la génétique, le matériel de reproduction humain pourrait être altérer de sorte que son apparence serait celle du type « Gris », et pourtant strictement humain dans sa composition plutôt qu’un mélange d’alien et d’humain. Les Gris, en effet, pourraient être des corps de bébé humains grossièrement altérés, dépourvus de ce que nous appelons une âme et programmés mentalement comme du matériel informatique dédié.

De même, les fœtus mentionnés pourraient être destiné à d’autres objectifs que le croisement, notamment ceux qui viennent d’être évoqués. Rappelez-vous, qu’il n’y a pas de preuve tangible que les fœtus sont effectivement faits d’une combinaison d’alien et d’humain, seulement une hypothèse basée sur les apparences extérieures et les déclarations des aliens.

L’implantation temporaire de fœtus dans les abductees, au passage, est une méthode de reproduction étrange pour le moins. Il existe certains rapports d’abductees masculins recevant des implants fœtaux, un dans l’abdomen et un autre par voie rectale. Dans les deux cas les implants ont été retirés plus tard, comme dans le cas des abductees féminins. On a même signalé que des enfants pré pubères avaient reçus des implants fœtaux.
Il est également prouvé que les fœtus, quelque soit leur origine, ne sont pas toujours traités comme s’ils étaient des expériences précieuses, vitales pour la survie ou de notre race ou de celle des aliens. Dans quelques cas, les abductees ont rapporté avoir vu les aliens détruire délibérément des fœtus dans le scénario « nurserie fœtale ». Dans un cas, on a dit à l’abductee qu’elle ne devait pas être bouleversée car les fœtus ne sont pas vraiment vivants et que tout le matériel physique serait utilisé, qu’il ne serait pas gaspillé. Dans un autre cas, on a effectivement dit à l’abductee que le travail de reproduction et les fœtus étaient utilisés pour la fabrication des travailleurs « Gris ». On lui a dit que les aliens préparaient aussi des « travailleurs » dans la perspective d’une période de destruction, parce qu’ils auraient besoin de travailleurs dénués d’émotion.

Les « présentation de bébés » ont d’autres interprétations possibles que l’élevage d’une descendance hybride, qui est ce que les aliens affirment en général. L’objectif ici ne serait pas un processus d’attachement, puisque beaucoup d’abductees disent ne ressentir aucun lien maternel avec le bébé. Une femme a dit qu’elle ne pensait pas que l’évènement soit voulu pour créer un lien, mais plutôt une procédure de tourments destiné à être émotionnellement traumatisant pour le « parent », dans le cadre d’un projet de programmation.

D’autre part, la présentation pourrait ne pas être réelle du tout. Ce pourrait être un scénario de réalité virtuelle. Dans un tel cas, le bébé pourrait être tout autre chose, purement une image projetée sans réalité physique. L’évènement pourrait être conçu à des fins de désinformation, nous induisant en erreur sur la véritable nature du programme génétique, en fait sur la véritable nature de notre relation avec les aliens et notre valeur à leurs yeux. Si le programme nous semblait répréhensible, cela servirait certainement leurs fins de nous maintenir dans l’ignorance, et de nous donner à la place une histoire plus acceptable.

Pour brouiller encore un peu plus les pistes, les aliens ont donné quatre explications contradictoires de leur travail génétique. D’abord, ils ont dit qu’il était nécessaire d’améliorer leur race sur le déclin. Ils ont aussi dit qu’il était nécessaire de modifier l’espèce humaine pour qu’elle survive à scenario de destruction à venir. Troisièmement, ils ont dit à certains abductees qu’ils étaient ici pour servir le plan de Dieu, en préparant de « Nouveaux Corps » pour la Résurrection à venir et le retour du Christ. Et enfin, ils ont dit qu’ils produisaient les clones de certains individus, avec lesquels ces individus seraient remplacés.

Vu les explications alternatives possible, et le large corps de contre indications, et les explications contradictoires offertes par les aliens, pouvons nous en toute sécurité accepté l’hybridation comme le but premier au sein du programme alien ? Ou devrions nous être plus sceptique quand à leurs intentions avouées ?

La preuve montre que les aliens nous exploitent de nombreuses manières, émotionnellement et énergétiquement aussi bien que physiquement. On a même rapporté des scenarios d’installations dans lesquelles les corps humains sont transformés, et beaucoup de ces rapports proviennent de personnes qui ne sont pas familière avec la littérature ufologique.

Si en fait nous sommes une ressource à usage multiple pour les aliens, une qu’ils souhaitent continuer d’utiliser, se pourrait-il qu’ils réalisent diverses procédures reproductives / génétiques pour réaliser des changements dans leur « cheptel » qui serviraient mieux les usages pour lesquels nous sommes exploités ? Une telle possibilité ne devrait pas être écartée. Il existe des raisons hypothétiques pour lesquelles ces changements seraient nécessaires à ce moment particulier.

Si les aliens savent, par exemple, que des catastrophes à venir ou des changements de la Terre seront terriblement destructeur pour leur troupeau, ils pourraient travailler avec rage pour stocker des vivres avant la disette, et aussi tenter de produire une variante humaine plus susceptible de survivre dans un nouvel environnement. Les aliens sont friands de prédire des changements catastrophiques sur Terre, bien qu’ils insistent habituellement sur le fait que leur intrusion génétique est altruiste, pour notre bénéfice.

Considérez ceci: Que se passerait-il si les aliens se rendent compte que leur troupeau montre des changements, que les aliens ne veulent pas ou ne désire pas ? Ils pourraient travailler furieusement à enrayer le processus de transformation. Ils pourraient craindre que le troupeau ne se réveillent, gagnent de nouvelles capacités de perceptions et apprennent que son utilité n’est rien d’autre que d’être du bétail. Après tout, le troupeau pourrait être si mécontent de la situation, qu’il pourrait décider de résister. Quelle serait la réponse alien à une telle situation ? Si tout le cheptel que nous exploitons sur cette planète se réveillait soudainement et décidait qu’il ne voulait plus « servir l’Homme » plus longtemps, l’accepterions nous tranquillement et deviendrions nous végétariens ?

Source :

Traduction : Veritas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *