Aliens, cryptides et modification des identités

Si vous évoquez le mot « Métamorphe« , cela évoquera presque certainement l’image de loup-garous assoifés de sang, de pleine lune et de balles en argent. Mais il y a bien plus que des monstres hurlants du genre de ceux interprètés par Lon Chaney JR. Notre monde est plein de métamorphes. Une théorie particulièrement intéressante est que beaucoup de choses apparemment non connectées ne sont pas sans connexion après tout. En fait, si nous regardons attentivement,  nous voyons de nombreux parallèles et similarités entre ces métamorphes paranormaux uniques; quelque chose suggère qu’ils pourraient être des manifestations radicalement différentes d’un seul phénomène?

cryptides

A première vue, du moins, il semble que tous les différents métamorphes de notre monde ont une identité propre, unique avec des objectifs tout aussi uniques. Après tout nous avons affaire avec des formes de vie bizarres qui vont des boules de lumières à des choses semblables à des singes, des Djinns invisibles du Moyen Orient aux montres à long cou des lac écosssais, des gobelins et des fées au sauvage loup-garou, et des chiens menaçants aux yeux rougeoyant au légendaire Mothman de Point Pleasant, Virgine Occidentale. Qu’est-ce qui sur Terre (ou peut-être très loin de celle-cià pourrait relier ce groupe qui semble si disparate?

boule-de-lumiere

Commençons par les sus-mentionnées boules de lumière qui pourraient n’être que des créatures de pure énergie. Il existe nombreux signalements à travers le monde, de nombreux viennent d’Angleterre, d’Irlande et des Etats-Unis. Ce métamorphe semble pouvoir pendre toutes les formes qu’il veut: extraterrestre, homme-animal, grand chat et fée. En 1952, dans le cas du contacté californien Orfeo Angelucci, deux boules brillantes de lumière flottante se transformèrent en ce qui fut perçu par Angelucci comme un couple de « Frères de l’Espace », de type extraterrestres. Cela renvoie fortement à un cas de décembre 1910 en Irlande. Ce cas est cité par W.Y. Evans-Wentz dans son livre « The fairy-faith in Celtic countries ». L’histoire ne tourne pas autour d’extraterrestre, mais d’élémentaux semblable à des fées. Les boules de lumières sont le facteur clé du récit fait à Evans-Wentz, tout comme elles le seraient dans la sage d’Angelucci des décennies plus tard.

Au passage, il y a le sujet de ces métamorphes qui prennent l’apparence de bébés; spécialement, semble-t’il, pour essayer de conduire les imprudents vers une mort violente. De telles choses se sont produites au début des années 70 à Bridge 39 du Shropshire Union Canal en Angleterre, résidence d’une spectrale bête de type Bigfoot connu sous le nom de Homme-Singe. Un monstre similaire imitant les bébés, apparut au pont bien nommé « Cry-Baby » au Texas en 1964. Stan Gordon, ufologue et cryptozoologue, enquêta sur un cas de 1973 dans sa Pennsylvanie sur un Bigfoot imitant les pleurs de détresse d’un bébé. En Alaska, le mortel Kushtaka pleure aussi comme un bébé quand il cherche à ferrer son imprudente proie. De nouveau, nous avons des phénomènes multiples, dans le monde entier, qui se reflètent avec une acuité de presque 100%/

On peut dire la même chose de tous les Chiens Noirs Fantômes du monde. Les Djinns moyen-orientaux se déguisent en chiens noirs menaçants. Un grand chien noir a été vu en 2007 à Dartmoor, Angleterre. Il s’est transformé en quelque chose qui ressemblait à un ours, un grand chat brillant, un poney et un sanglier. A la prison de Newgate, à Londres, il y a une histore vieille de plusieurs siècles sur un prisonnier revenu à la vie sous la forme d’un chien noir.

kelpies-570x379

Ensuite, il y a le sujet du sexe et des métamorphes. Il y a beaucoup à dire. La séduction était souvent au coeur des actions des manipulateurs Kelpies des vieux lochs écossais. Le Kelpie pouvait apparaître sous la forme d’un grand cheval ou d’une belle femme. Incubes et Succubes ont tous deux un appétit vorace pour le sexe. De nombreux récits impliquant des fées et les supposés Reptiliens extraterrestres comportent des aspects sexuels dans les rencontres. Est-ce tout simplement une coïncidence? Non, ce n’est pas le cas: métamorphose et sexe sont répandus. Et il y a également des issues fatales.

On peut argumenter de manière convaincante que le Mothman de Point Pleasant est un métamorphe. Cette créature est liée inextricablement, en quelque sorte, à la mort de douzaine d’habitants de Silver Bridge en décembre 1967. Les habitants de Point Pleasant ont décrit le Mothman comme un humanoïde ailé, comme un grand oiseau couvert de plume ressemblant à l’Oiseau Tonnerre des histoires amérindiennes et comme quelque chose de semblable à une grande chauve-souris ou à une grande entité de type ptérodactyle. En d’autres mots, c’est une bête qui change de forme.

loup-garou

Maintenant, nous en arrivons au métamorphe ultime: le loup-garou. Eux-aussi sont liés à des issues fatales. Les tristement célèbres Têtes de Hexham, déterrées par deux jeunes garçons en 1972 dans le nord de l’Angleterre, ont provoquée la manifestation de hideuses choses humain-loup. On suspecte les têtes d’avoir un lien avec un ancien de sacrifice-humain. Le loup-garou de Cannock Chase en Angleterre, a passé tout son temps en 2007 à se cacher dans les pierres du Cimetière Militaire Allemand de Cannock Case. Les ponts sont les endroits de hantises favoris de nombreux métamorphe: la Femme Ane de San-Antonio Texax, l’Homme Singe d’Angleterre, le Mothman à Point Pleasant, le monstre de Cry Baby Bridge et les invitations extraterrestres de Orfeo Angelucci avaient toute à voir avec les ponts.

Toutes ces connexions et ces similitudes sont-elles simplement des coïncidences? Ou avons-nous au milieu de nous un phénomène mystérieux qui peut prendre plusieurs formes? Ce sont des questions à la fois stimulantes et controversées.

Nick Redfern

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *