Antisémitisme et théorie du complot

Les morts n’étaient pas encore dans leurs tombes quand les théoriciens du complot ont commencé à discourir sur les meurtres de Charlie Hebdo. Les meurtres à Charlie Hebdo et au supermarché Hyper Cacher ainsi que le meurtre d’une policière municipale, Clarissa Jean-Philippe, n’étaient pas des actes de terrorisme, mais, au contraire, c’étaient des opérations sous faux pavillon, faites pour effrayer et séduire le peuple ignorant et promouvoir les programmes d’une élite du mal cachée. Ces théories que lorsque vous en suivez les traces, vous mènent sur la route de l’antisémitisme.

charlie_hebdo_paris_image

Après les atrocités de Paris, les vidéos et les blogs conspirationnistes tombent tous d’accord sur quatre points de discorde. Le premièr était de savoir comment Chérif et Saïd Kouachi étaient entré dans le bâtiment de Charlie Hebdo. Ils étaient calmes, presque professionnels, comme s’il s’agissait de militaires formés, peut-être par l’armée américaine, l’OTAN ou le Mossad. Le Ron Paul Institute se demande si l’«attaque professionnelle, disciplinée d’un genre associé à des forces spéciales hautement qualifiés» n’avaient pas en fait été réalisée des personnes différentes des «maladroits et peu professionnels » suspects « parqués et tués » par la police française.

Le deuxième point met l’accent sur les images du policier Ahmed Merabet qui a été abattu. Il n’y avait pas de sang ou d’évident traumatismes du crâne. La carabine doit avoirtirer à blanc, pour faire la prise de vue, et les événements dans leur ensemble sont un faux. Cela a été prouvé par des vidéos passées au ralenti et retenant les dernières secondes de Merabet. Tout cela «corroboré» par un lapsus d’un journaliste de Sky News décrivant le sang de Merabet dans la rue comme ayant été « mis là. »

Mis à part la fusillade elle-même, une autre opposition apparente était la vitesse à laquelle les frères Kouachi ont été identifiés après que l’un  a laissé tombé sa carte d’identité en sortant de leur voiture sortir. C’était trop propre. «Qui apporte sa carte d’identité pour  un assassinat de masse  » a demandé une vidéo. « Les médias pointent rapidement du doigt des boucs émissaires dupe à bas Qi  basés à partir de l’apparition magique de la carte d’identité (penser au 9/11) » murmura un billet de blog.

Mais le quatrième et dernier point qui a signalé la conspiration était le suicide du commissaire Helric Fredou le jour suivant la fusillade à Charlie Hebdo. « Mais était-ce un suicide, ou en savait-il trop? Et qu’est-ce-qui était dans son rapport? », Demande InfoWars. « Etait-il un flic honnête» exécuté sur les ordres de la police judiciaire française? « Wondered Global Research ou » Est-vr purement et simplement la censure des médias? « Headlines hurle  » Nouveau blackout! « En dépit d’une recherche de nouvelles sur Google (faite le 13 heures le jeudi 20 Janvier) sur ‘Helric Fredou Charlie Hebdo »qui a fait monter 12, 400 résultats, à partir de ces dénonciateurs, le Daily Mail, le Daily Telegraph et The Washington Times.

France: Attaque terroriste – Canular, Psyop et / ou sous faux pavillon

Certains rapports portent des idées individuelles.France: Attaque terroriste – Canular, Psyop et / ou sous faux pavillon demande ce qui est arrivé à la sécurité autour de Charlie Hebdo. Une autre vidéo suggère que ‘Je suis Charlie’ n’a pas pu arriver aussi rapidement et spontanément qu’il l’a fait et doit avoir fait partie de la mise en scène.

Dans le « Les Américains ont-ils Planifié l’Attaque terroriste de Paris »

La théorie du complot moderne a commencé à Paris. Beaucoup en Europe ont été horrifiés par la Révolution française et ont trouvé satisfaction à trouver un groupe caché et organisé coupable d’avoir orchestré les événements. Les coupables étaient des sociétés secrètes comme les Illuminati de Bavière, les francs-maçons et les Templiers. Puis, en 1791, la nouvelle Assemblée nationale française a mis fin à toutes les restrictions juridiques subis par les Juifs de France, ce qui suggéra aux futurs experts du complot que, à travers la logique de « à qui profite le crime? », la révolution était un complot juif. La Ligue Anti-sémitique de France, fondée en 1889, a fait sa thèse centrale sur le fait que les Juifs avaient pris le pouvoir pendant la Révolution française. Après la fondation d’Israël, la supposée conspiration juive s’est portée sur l’État israélien, mais c’est encore l’intrigue sombre qui rappelle les Protocoles des Sages de Sion, la longue histoire européenne de suspicion antisémite.

Hebdo conspirations et l’antisémitisme

L’antisémitisme est dans le coeur même de la théorie de la conspiration et le passage au crible des entrailles des nouvelles contemporaines pour trouver des preuves secrètes est vraiment une recherche pour justifier les préjugés. La théorie du complot est anti-démocratique. Elle suggère que le vote et la protestation sont risible et que toute personne qui a gagné un pouce pour l’égalité ou la modification de la loi a perdu son temps car le monde est, et a toujours été dirigée par des forces secrètes intouchables.

Pour ceux d’entre vous que les récits alternatifs de la théorie du complot font frémir, si vous aimez apparaître comme étant la personne qui n’est pas trompée par les rapports traditionnels alors je vous supplie de jeter un coup d’oeil approfondis sur les gens dont vous partagez les idées. Personne ne partage une théorie du complot sans qu’elle ne soit étayée par un message, un message de haine toxique.

Et si vous êtes un présentateur ou blogueur qui diffuse et concocte des théories du complot, je voudrais que vous sachiez que vous êtes trompé et inhumain. Les victimes des attentats de 2015 de Paris sont les dernières d’une longue lignée de cadavres que vous avez opportunément utilisés comme plate-forme pour vos propres pensées et déclarations irrationnelles et haineuses. Vous n’êtes pas «conscient» ou «éveillé», mais borné et sectaire. Vous n’êtes pas un chercheur de vérité, un héros ou un libérateur.

Scott Wood

Scott Wood écrit régulièrement pour le Londonist, le Fortean Times et The Skeptic (Royaume-Uni). Il a contribué à l’Encyclopédie des fantômes, des esprits et des voyants: Le Paranormal de l’alchimie au Zombies et au livre de Antony Clayton: « le Folklore de Londres ». Il est l’auteur de London Urban Legends: The Corpse on the Tube et il est l’hôte et co-organisateur de la London Fortean Society.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *