Ashor et la légende des Chevaliers Noirs

Vers l’an 800, les Chevaliers Noirs ont commencé à apparaître dans l’histoire. Depuis le 13ème siècle, une série de légendes mentionnant les mystérieux chevaliers noirs, alors connu comme « Sith « , a émergé. On dit que les Chevaliers Noirs  ont réalisé de bonnes actions et qu’ils se sont battus pour protéger les villes de dirigeants injustes et autres menaces.  Pourtant des textes faisant référence à ces légendes ont été censurés et interdits par l’Église au cours de la période médiévale. Néanmoins, l’histoire du légendaire chevalier Ashor a perduré au cours des siècles.

Ashor, un chevalier noir
Ashor, un chevalier noir

L’origine de Chevalier Noir est étroitement liée à la légende de Ashor, un chevalier qui était resté habile  et fort, malgré son âge avancé. Il était spécialisé dans le meurtre de rois et d’autres nobles. Quelque temps autour du 13ème ou 14ème siècle, il y avait un roi avec un ennemi puissant – un roi d’un autre pays, qui opprimait son peuple. Prêt à tout pour vaincre son adversaire, le bon roi envoya un message appelant Ashor à sa cour. Une nuit, le roi se réveilla pour trouver Ashor près de son lit. L’assassin était entré dans son château sans être repéré. Il avait ainsi prouvé son habileté.

Ashor demanda au roi qui il devait tuer et le roi donna son ordre. Ashor accepta la tâche, mais il dit qu’il lui faudrait d’abord vérifier les allégations du roi, que son ennemi était un oppresseur malin. Ashor entra dans la ville forteresse de l’ennemi du roi, et vit par lui-même la cruauté qui y régnait. Sa tâche d’assassiner le roi se déroula comme prévu.

Ashor découvrit qu’un vieux prêtre, qui s’était autrefois levé contre la cruauté du roi mauvais, était retenu prisonnier dans le donjon. Après avoir accompli sa mission, tuer le roi, Ashor, ému par l’histoire du prêtre, décida de le libérer de sa prison. Il entra dans le donjon, il trouva l’homme en mauvais état. Il était très faible et pouvait à peine se tenir debout. Malheureusement, le prêtre s’avéra être un fardeau, ce qui rendit difficile la fuite de  Ashor. En sortant le vieil homme du donjon, le chevalier fut blessé. Néanmoins, tous deux montèrent sur un cheval, s’évadèrent de la ville et se cachèrent dans les bois.

Priest-in-a-dungeon

Le chevalier noir avait libéré la ville de son roi mauvais et il s’était échappé. Cependant, avec les gens à poursuite, Ashor compris qu’il ne pourrait pas soigner ses blessures à temps. Il descendit de cheval, dit au prêtre qu’il ne le ralentirait et il devait continuer. Le prêtre le remercia, lui donna sa bénédiction et le laissa suivant les instructions.

Ashor attendit sa fin près d’un arbre. Bientôt, le sang quitta le corps du chevalier. Un démon apparut devant lui et dit au chevalier que son âme lui appartenait et qu’il était venu la réclamer. Avant le démon n’aie pu prendre l’âme de Ashor, un ange apparut également. Il dit que l’âme du chevalier lui appartenait et qu’il était venu l’emmener au ciel avec lui. Apparemment, les bonnes actions du chevalier avaient été un peu plus nombreuses que ses mauvaises. Il avait été pardonné.

Comme les deux entités se préparaient à se battre pour l’âme de l’être humain, une troisième entité apparut. A ce moment, l’ange et le démon cessèrent de se battre comme s’ils avaient été gelés. La troisième entité n’avait pas de forme. Pour être visible, elle était apparue sous la forme d’un personnage dans un manteau noir. Cependant, rien ne sortait de la cape: pas de mains, pas de pieds, pas de visage. Cette troisième entité était Il Separatio, l’Anonyme, le gardien de l’équilibre universel, celui qui ne peut être nommé.

L’Anonyme est la personnification de la neutralité parfaite. Il est ni bon, ni mauvais. Il est au-delà de toutes les divisions. Il Separatio parla et a dit au chevalier qu’il avait fait autant de bien que de mal. Par conséquent, aucune des deux parties ne pouvaient réclamer son âme. Il appartenait à Il Separatio. A ce moment, l’ange et le démon disparurent et l’Anonyme se tourna vers le chevalier.

Anonymous-One-statue_0
Statue de L’Anonyme. Budapest Hongrie

Les blessures de Ashor furent guéries. Il se leva et parla à Il Separatio. L’entité dit à Ashor qu’il était devenu libre et  qu’il n’appartenait plus «au système». Il était à l’extérieur, au-delà. Il Separatio dit au chevalier qu’il pouvait faire ce qu’il voulait, qu’il pouvait vivre aussi longtemps qu’il le voulait, qu’il pouvait voyager partout (y compris vers d’autres planètes). Quand il serait lassé de tout cela, alors il devrait faire appel à Il Separatio. Il se tiendrait devant lui une fois de plus et lui dirait le but véritable de leur existence. On dit à Ashor que, maintenant, il ne faisait plus partie du système et que ses actions ne comptaient plus pour le monde. S’il faisait de bonnes actions, un autre ferait de mauvaises actions et l’équilibre universel resterait inchangé. S’il faisait de mauvaises actions, d’autres feraient de bonnes actions et, à nouveau, l’équilibre de l’univers resterait le même.

Selon la légende, Il Separatio disparut une fois qu’il eut terminé son explication. Le chevalier Ashor vit encore parmi les hommes aujourd’hui. On dit qu’il a choisi de faire de bonnes actions en tant que chevalier noir, même si ses actions ne compte plus pour le monde. Ashor, l’Immortel, reste le prototype de l’image du Chevalier Noir.

Par Valda Roric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *