Black eyed people

Il y a quelque temps, il m’a été demandé de faire des recherches sur certain sujet. Pour cela j’ai rouvert des portes que je n’avais pas passées depuis des années et que je pensais ne plus franchir. Je suis tombé sur ceci. C’est un des sujets des plus étranges qui mériterait une note d’environ 20+ sur une échelle d’étrangeté allant de 1 à 10.

D’abord, nous devrions jeter un rapide coup d’œil sur certaines caractéristiques de l’œil humain pour voir ce qui est normal et ce qui ne l’est pas. La partie blanche de l’œil humain est appelé la sclérotique, elle représente 4/5ème de la surface extérieur de l’œil. La sclère est un tissu très mince constitué de plusieurs couches d’une épaisseur totale variant de 0.3 à 1 mm en fonction de l’endroit de l’œil mesuré.

Il faut mentionner ici pour référence ultérieure que les yeux humains sont remplis d’une matière gélatineuse claire appelée corps vitré. Cette matière doit être totalement claire pour permettre un passage dégagé à la lumière de l’arrière de la lentille à la rétine. Certaines personnes ont des corps flottants dans les yeux, qui sont d’origine minérale ou cristalline et qui peuvent provoquer de curieux reflets dans des zones de lumière brillante.
Indépendamment de la race, les humains en bonne santé ont une sclérotique de couleur blanche (ou pratiquement blanche). D’autres espèces comme les chevaux, les chiens, les lézards etc., ont sont une sclère brune ou noire.

Maladie des yeux

Fig. 1 : Cet enfant n’est pas un être avec des yeux noirs, il a une maladie curable. La sclérotique bleue-noire de ses yeux est une maladie rare nommée alcaptonurie. Cet enfant a également des urines noires entre autres symptômes. Il est mis sous acide ascorbique et il est soumis à un régime faible en protéine pour inverser la tendance. Cependant, la sclérotique ne devient pas complètement noire avec cette maladie. Celle-ci affecte une personne sur 250 000 et peut être traitée par un régime et des médicaments. (1)

Des problèmes de santé comme les problèmes de foie, des carences en vitamines ou un déficit alimentaire peuvent faire que la sclérotique devienne jaune. La sclérotique peut également devenir jaune chez les personnes âgées, c’est le résultat d’un dépôt de graisse.

Il existe des médicaments spéciaux, sous forme de collyre, que les médecins et les chercheurs utilisent, qui peuvent rendre temporairement transparente la sclérotique blanche. Cela permet au médecin ou au chercheur de voir directement la rétine à l’aide d’une vue hors axe (vue latérale), cette imagerie est utilisé pour diagnostiquer des maladies de l’œil, sans les limites imposées par l’observation directe de la rétine à travers l’iris et la cornée. Cet effet ne dure pas. Après que les médicaments se sont dissipés, la surface l’œil retrouve sa couleur blanche ordinaire.

Les êtres aux yeux noirs

Y a-t-il des êtres ou des gens parmi nous dont la sclérotique, les pupilles et l’iris sont complètement NOIRS ? Nous nous référons à eux comme des êtres, car actuellement nous ne savons pas qui ou ce qu’ils sont. Il y a de nombreux récits de témoins oculaires au sujet des ces personnes dans presque tous les endroits imaginables. Nous étudierons ces récits plus tard.

Voici quelques unes des caractéristiques communes des êtres aux yeux noirs que j’ai découvertes en étudiant les témoignages oculaires :

Parfois, un adulte ou un enfant est habillé de manière à se fondre dans la population locale, mais des variations étranges font que la personne aux yeux noirs se démarque. Les récits des témoins oculaires indiquent que l’habillement est soit trop élégant comme s’il venait d’une époque révolue, ou qu’il y avait des accords de couleurs étranges.

Les êtres aux yeux noirs peuvent s’habiller de noirs ou en couleurs sombres.

Lorsque des enfants aux yeux noirs s’approchent d’adultes, ils n’agissent pas timidement comme des enfants normaux. Au contraire, ils sont souvent très déterminés sur ce qu’ils veulent des adultes, ils peuvent essayer de les intimider ou de les persuader. Ces enfants peuvent être verbalement agressifs pour demander à rentrer dans une maison ou dans un véhicule sur la voie publique, mais apparemment, ils ne passent pas à l’acte.

Le Mal émanant des enfants et des adultes aux yeux noirs est une caractéristique souvent ressentie par les témoins. Cependant, cette sensation n’est pas ressentie par tous les témoins.

Dans les lieux publics comme les restaurants, les halls d’aéroports, les gens ne s’assiéront pas près d’eux, surtout après un contact visuel.

Il est possible que certains (ou tous) de ces êtres n’aient pas de maison et errent sur Terre sans fin. Un témoin qui était seul avec un homme dans un ascenseur tard dans la nuit, lui demanda où il allait. Sa réponse laconique fut « NULLE PART ».

Ces êtres ont été signalés par des personnes dans le monde entier, et on ne sait pas s’ils viennent d’une région particulière de la Terre.

Un témoin se trouvait dans un ascenseur avec un être aux yeux noirs. Le lendemain, il rechercha sur les enregistrements des caméras de sécurités mais elles n’avaient pas enregistré la présence de l’être dans l’ascenseur. On voyait seulement le témoin seul dans l’ascenseur.

Une pratique courante chez les enfants aux yeux noirs est de demander la permission d’entrer dans un véhicule ou dans une maison. Apparemment, il existe certaines lois que ces êtres doivent suivre, comme être invités à rentrer. Ce qui intéressant est que cette loi exigeant une permission est connue pour s’appliquer au mal surnaturel, comme les démons. Si des lois régissant les interventions super naturelles n’existaient pas, alors l’humanité entière serait en plein chaos et dans la terreur, et la société n’aurait jamais pu atteindre son niveau actuel.

Une forme matérielle, à la différence des fantômes et autres entités désincarnées, les récits des témoins ne mentionnent pas de transparence. Ces êtres aux yeux noirs semblent être consistants et ils peuvent parler, mais ceci n’exclut pas une origine supranaturelle.

Certains récits indiquent qu’au moins certains de ces êtres ont une peau de couleur olive.

Les récits des témoins se déroulent souvent la nuit ou à l’intérieur de bâtiments. Il se peut que ces êtres ne supportent pas la lumière directe du soleil.

Les adultes aux yeux noirs pourraient être liés au « Men in black (MIB) qui sont également apparus avec des yeux d’un noir profond pour intimider les témoins d’ovnis. Les MIB sont souvent apparus à ceux qui dans le passé avaient fait une rencontre rapprochée du premier genre (RR1). A ma connaissance, il n’a pas eu de nouveaux récits de visites des MIB au cours des dernières années. Il se peut que ces êtres aux yeux noirs soient de la même race que les MIB qui seraient maintenant au chômage.

Il y a plusieurs années, nous avions une parente qui était albinos (elle est maintenant décédée.) Un albinos est le résultat d’une mutation génétique qui empêche la production de pigment où que ce soit sur le corps. Sa peau était très claire, presque blanche mais légèrement rose car il n’y avait pas de pigmentation pour couvrir les fins vaisseaux sanguins. Ses cheveux ont toujours été blancs même quand elle était très jeune. La sclérotique de ses yeux était dépourvue de toute couleur blanche, elle était d’une couleur rose-rouge à cause des vaisseaux sanguins dans la fine sclère. Cependant, elle ne portait pas de lunette car sa vue était proche de la normale. Ceci est mentionné ici pour montrer que les êtres humains qui sont albinos seraient à l’autre extrémité du spectre par rapport aux êtres aux yeux noirs.

Chez les êtres aux yeux noirs, la sclère est apparemment noire ainsi que la pupille et l’iris. Les témoins n’ont certainement pas vu directement la rétine. Sur les photos, les humains ont les classiques « yeux rouges » à cause du flash. Pour voir à l’intérieur de l’œil d’un être aux yeux noirs, il faudrait sans doute une source de lumière aussi intense dans l’axe. Cependant, si les témoins peuvent réellement voir une rétine noire, comme certains l’ont prétendu, alors la rétine de ces êtres doit absorber la lumière bien mieux que les yeux des êtres humains.

Tard dans la nuit, dans les phares d’une voiture venant en sens inverse sur une route les cerfs, les opossums et d’autres animaux ont les yeux (rétines) de couleur verte ou rouge. Il s’agit d’une rétro-réflexion de la rétine de l’animal. C’est similaire au fonctionnement des réflecteurs sur les bicyclettes ou les bornes routières. Les humains ont une rétine qui ne réfléchit pas la lumière, seul environ 1% de la lumière entrante est réfléchie.

On pourrait rejeter tout ceci et considérer que ces étranges gens aux yeux noirs ont une mutation génétique rare, excepté un simple fait dont apparemment personne ne parle. Si la sclérotique est noire ET que le corps vitré à l’intérieur de l’œil est noir lui aussi, ces êtres seraient presque certainement aveugles puisqu’aucune lumière ne pourraient atteindre la rétine à travers une humeur vitrée noire.

Récits de témoins oculaires

Voici quelques extraits significatifs de plusieurs récits très longs de témoins oculaires :

(Les passages entre parenthèses sont dues à l’auteur et ne font pas partie des témoignages. Ils sont là pour tenter d’éclairer le témoignage. Les témoignages n’ont pas été modifiés, le vocabulaire et la grammaire sont ceux des témoins)

Tard dans la nuit à la maison

Une femme nommée Adèle était chez elle quand deux garçons ont frappé à sa porte à 23h. Ce qui suit est un extrait mot pour mot de son témoignage. Après une longue introduction, Adèle commence à décrire les garçons en détail :

«C’était un jeune garçon âgé d’environ 17 ou 18 ans, approximativement,» dit Tee. « Il m’a demandé un appartement à louer. Je me rappelle m’être sentie très effrayée et secouée par son apparence. Il ne semblait pas étrange à cause de son habillement ou autre chose. C’était ses yeux. Je me rappelle avoir senti mes cheveux se dresser et j’étais tremblante juste à regarder dans ses yeux.

Comme Chris, Tee a ressenti une sensation de profonde malveillance. « Je ne pouvais le regarder droit dans les yeux, » dit-elle « Je sentais que j’était sur le point de mourir. A présent, certains diront que j’étais simplement en train de sur-réagir ou quelque chose comme ça, mais les yeux étaient totalement noirs comme s’il n’y avait aucune vraie pupille. Il me parlait normalement, mais j’ai du simplement lui fermer la porte au nez et m’éloigner autant que possible de lui Je me sentais dans un péril extrême. »(2)

(Que serait il arrivé à Adèle, si ces enfants avaient été autorisés à entrer dans sa maison ?)

Un homme assis dans une voiture dans une rue

Au cours de cet incident qui s’est déroulé à Abilene, Texas, un journaliste était dans sa voiture parquée tard dans la nuit à remplir un chèque pour payer une facture internet à une boîte de dépôt quand deux enfants lui ont demandé de l’aide en frappant la vitre de sa voiture. Ils demandaient une course jusqu’à leur maison pour obtenir de l’argent de leur mère afin de voir un film au cinéma proche de la voiture en stationnement. Ce qui rendit cet événement très anormal pour le témoin c’est que les enfants voulaient rentrer chez eux alors que la dernière séance était pratiquement terminée. Ce qui suit est un extrait mot à mot de son récit. Un des deux garçons est présenté comme le « porte-parole » par le témoin. Il est le seul garçon à avoir parlé pendant la discussion. Quand le témoin fut réticent à laisser entrer les garçons dans sa voiture, ils persistèrent. Voici ses paroles :

« Allez, M’sieur, laissez nous entrer. On ne peut entrer dans votre voiture avant que vous ne l’ayez fait, vous savez » dit le porte-parole d’une voix apaisante.

(Note : l’enfant suivait apparemment la loi tacite que la permission doit être accordée d’abord comme l’indique la déclaration : « On ne peut entrer dans votre voiture avant que vous ne l’ayez fait, vous savez. » Le témoignage se poursuit)

« Laissez nous juste entrer, et nous serons partis avant que vous ne vous en rendiez compte. Nous irons à la maison de notre mère. » J’ai fermé les yeux. A ma grande horreur, j’ai réalisé que ma main avait glissé vers le verrou de la portière (qui était engagé) et que j’étais en train de l’ouvrir. Je l’ai retiré, un peu violement. Mais ca m’a forcé à détourner mon regard des enfants. Je me suis retourné. « Euh… Euh…, » J’ai offert faiblement et alors mon esprit s’est refermé.

Pour la première fois, j’ai remarqué leurs yeux. Ils étaient noirs comme du charbon. Pas de pupille, pas d’iris. Juste deux globes fixes qui reflétaient la lumière rouge et blanche du chapiteau. A cet instant, j’ai su que mon expression me trahissait. Le silencieux a eu une expression d’horreur sur le visage dans une combinaison qui semblait indiquer : L’impossible venait de se produire, nous avons été découverts ! Le porte-parole de son côté, portait un masque de colère. Ses yeux scintillaient brillamment dans cette semi-obscurité. « Allez, M’sieur » dit-il « Nous ne vous ferons pas de mal. Vous devez NOUS LAISSER ENTRER. Nous n’avons pas d’armes.»

Cette dernière déclaration m’a fait paniqué, car à ce moment, à son ton, il disait clairement, « nous n’avons pas BESOIN d’une arme.» Il regarda ma main enclenché la vitesse. Les derniers mots du porte-parole contenait une colère qui était complète et entière et qui pourtant à certains égards était empreinte de panique :

« NOUS NE POUVONS ENTRER A MOINS QUE VOUS NE NOUS LE DEMANDIEZ OK. LAISSEZ… NOUS… ENTRER ! »

J’ai engagé la marche arrière (grâce à dieu, il n’y avait personne arrivant derrière moi) et je me suis arraché du parking.

(La question est : Ces deux garçons avaient ils réellement une maison ? Que se serait il arrivé au témoin SI les garçons avaient été autorisés à entrer dans sa voiture ?)

Passager d’un avion

Un autre récit concerne un homme aux yeux noirs embarqué sur un vol commercial. Apparemment une certaine forme de contrôle mental a été utilisé, car l’équipage et le commandant de bord ont tous vu les yeux du même de couleurs différentes, dont un noir profond :

J’ai levé les yeux juste à temps pour voir un passager en retard, rien dans sa veste de cuir bien coupée, son pantalon et ses chaussures étaient bien assortie dans une nuance de brun. Sa coupe de cheveux était à l’européenne, avec des vrilles sur la nuque, au lieu de la coupe précise à l’américaine. J’ai été gelée quand j’ai regardé dans ses yeux. Ils étaient entièrement noirs. Il semblait européen ou un arabe clair de peau. Je ne me rappelle pas avoir vu la partie blanche de ses yeux.

(L’hôtesse poursuit) Cet homme était très effrayant, j’avais très peur. J’ai été si effrayée que j’étais sur le point de me pisser dessus. J’ai mis mon bras sur le rebord de la porte et j’ai regardé par le hublot et je me suis demandé si nous survivrions à ce voyage. Ce sentiment était partagé par les autres filles et nous étions à cran. Je me demandais pourquoi chacun de nous pensait que ses yeux avaient une couleur différente.

(Plus tard dans le vol, elle décrit les yeux de l’homme) Nous étions si affligée que le commandant de bord a mis sa casquette pour sortir se rendre compte. Le passager ferma ses yeux et sembla dormir. Nous avons atterri sans problème et l’avion s’est vidé le temps record de 2 à 3 minutes. L’homme est arrivé alors que le Capitaine disait au revoir. Je m’y suis refusé et j’ai sauté dans la cuisine. J’ai murmuré « Il arrive et j’ai vu le Capitaine perdre toutes ses couleurs, quand l’homme sortit. Le Capitaine dit, Wow… Ouah… C’est un homme étrange!

(Si cet homme aux yeux noirs n’était pas humain, comment a-t-il obtenu une carte d’embarquement ?)

Dans une banque en Australie

Voici un autre extrait d’une histoire au sujet d’un homme étrange vu dans l’ascenseur d’une banque, suivant le récit d’un cadre de la banque ayant travaillé tard dans la soirée:

J’ai découvert à ma grande surprise que quelques personnes avaient eu une expérience similaire avec des gens aux yeux noirs. A la différence de certains, je n’ai pas ressenti un sentiment d’horreur ou l’impression que j’étais sur le point de mourir. J’ai plus ressenti une prise de conscience et d’inconfort comme lorsque vous voyez quelqu’un se diriger avec colère vers vous juste pour vous passer devant.

Quoiqu’il en soit, c’était le 2 septembre 2000, et l’un des rôles d’un cadre est qu’il doit parfois rester tard le soir. Mon bureau est au cinquième étage et il était près de minuit. J’étais le seul employé, à ce que je sais, dans les cinq premiers étages en dehors de Ben, un autre banquier à mon étage et Stan, qui était le vigile.

(Il poursuit après une longue introduction) L’ascenseur s’est arrêté au deuxième et un homme de grande taille, dans une tenue plus ou moins noire est entré. La première chose que j’ai faite a été de lui demander de quel secteur il était et qui lui avait donné la permission, mais quand j’ai regardé ses yeux, ceux-ci étaient entièrement noirs. La pupille, la rétine, tout. Je ne me rappelle pas avoir été effrayé par ses yeux. Pour être honnête, j’ai simplement pensé qu’il avait un handicap. Alors que l’ascenseur démarrait, il m’a simplement demandé où j’allais et j’ai simplement répondu « à la maison ». Il m’a alors demandé pourquoi, et j’ai répondu plus ou moins en rigolant que je voulais rentrer pour dormir et voir ma femme. Alors il a simplement murmuré tout doucement, comme s’il se parlait à lui-même « Ca doit être chouette d’avoir une maison.»

J’ai pensé qu’il était juste convivial et qu’il devait être locataire. Quand nous sommes arrivés au B1, j’ai réalisé que je n’avais pas poussé le bouton pour l’endroit où il allait, alors je lui ai demandé « Où allez-vous ? » ce à quoi il a répondu en me regardant plutôt en colère avec ses yeux effrayants, « Nulle part. »

(A ce point, le témoin déclare avoir couru vers sa voiture. Quand il regarda derrière lui, il remarqua que l’homme étrange dans l’ascenseur ne sortait pas. Il poursuit son récit)

Maintenant la partie vraiment bizarre. Alors que je descendais la rue, toutes les lumières étaient éteintes, et ca se passe à Sydney. Alors je me suis retourné… et deviné qui marchait juste devant la voiture, notre homme aux yeux noirs favori. Inutile de dire, que j’ai accéléré pour rentrer, contrevenant au moins cinq fois au code de la route. Comment avait il pu sortir du bâtiment et être devant moi alors qu’il n’avait pas de voiture et était remonté au 6ème ?

Où ça devient plus étrange. Sur les vidéos et les enregistrements, on ne voit personne utilisé l’ascenseur à ce moment là mis à part moi.

Un être aux yeux noirs au Starbuck

Le témoin commence sa déclaration en indiquant qu’il s’agissait d’une belle journée ensoleillée de novembre et qu’elle était sortie faire des courses. On ne donne ni pays, ni état, ni ville mais ce pourrait être aux Etats Unis. Bien qu’on soit en novembre l’être aux yeux noirs ne portait ni manteau ni veste. Il se peut que cela se déroule dans le sud des Etats Unis :

J’avais bu un thé et me dirigeais vers la sortie, j’ai du m’arrêter pour m’organiser car mes clefs étaient tombées dans le fond de mon sac à main et je devais encore y ranger mon porte-monnaie. Alors j’ai tout renversé sur une table vide et j’ai essayé de me concentrer. Je me suis sentie observée, alors je me suis retournée pour dire quelque chose au pervers qui, je le pensais, m’observait. La remarque intelligente et acide mourut dans ma bouche quand j’ai saisi son regard et que j’ai établi (par inadvertance) un contact oculaire.

Je dois noter ici : je n’ai rien vu d’anormal dans son habillement. Un jean, une chemise noire, une veste noire légère, (pas de chapeau, pas de manteau) pas de vêtements inhabituels. Ses cheveux étaient presque noirs, mais ils n’étaient pas aussi sombres que les cheveux de mon petit ami (qui est d’origine japonaise). Son teint était olive et pale, mais pas trop. C’était ses yeux et l’aura qui venait de lui qui m’effrayaient.

Les yeux, plus noirs que noir, sans trace de blanc, noir d’une extrême à l’autre, et je sentais une ombre autour de lui, et un mal. Quand j’ai regardé dans ses yeux, j’ai SU d’une manière ou d’une autre que ce n’était pas une âme humaine qui occupait ce corps et j’ai senti qu’il savait que je savais qu’il n’était pas humain.

Aspect intéressant à noter : il y avait trois tables libres autour de la table à laquelle « il » était assis, elles étaient vides et sont restées vides. Les gens passaient la porte, regardaient dans cette direction et partaient. Personne ne serait assis près de « lui ».

J’ai eu le sentiment qu’ « il » était amusé par ça. Qu’il pouvait garder l’humanité au loin et qu’il me défiait, « Allez vous fuir vous aussi ? » Ma réponse fut « je pars parce que j’avais prévu de partir. » (Tout ceci était télépathique.)

Une femme aux yeux noirs dans le Michigan

Une femme et son mari s’était arrêté à leur habituel aire de repos dans le Michigan sur la route vers leur résidence secondaire pour de courtes vacances. Voici un extrait de son récit :

Un après-midi, mon mari et moi étions en route pour le nord sur l’I-75. Par chance, ce n’était pas notre heure normale dans la soirée. Nous avons un pied à terre dans le nord du Michigan, nous nous y rendons souvent pour les week-ends. Comme de coutume, nous nous sommes arrêtés à notre aire de repos habituelle, je suis rentrée dans le lavabo des femmes.
Comme je me préparais à quitter la pièce, j’ai soudain remarqué une mince femme brune, qui se tenais seule et me fixait du regard. J’ai instantanément ressenti un sentiment de crainte, comme s’il y avait quelque chose de profondément anormale en elle. J’ai alors remarqué les yeux qui me fixaient froidement, ils étaient complètement noirs. Je n’ai vu aucune couleur que ce soit et il n’y avait pas de pupille. J’ai ressenti un fort besoin de m’éloigner d’elle aussi vite que possible, comme s’il y avait quelque chose de menaçant en elle. Son regard était dépourvu de tout autre émotion que quelque chose de très froid et de déconnecté.
Mon sentiment immédiat et sans faille tout au long de cette expérience était qu’elle n’était pas humaine. Je ne sais pas ce qui me le faisait ressentir aussi fortement, mais ce fut ma plus singulière et ma plus forte sensation quand je la regardais. Il y avait quelque chose de prédateur en elle, comme si elle traquait une proie pendant qu’elle se tenait là si silencieuse. J’ai également l’étrange sensation qu’elle se sentait supérieure, ou plus forte d’une certaine manière. Encore la sensation du prédateur qui surveille sa proie.
Je suis partie aussi vite que possible, lui montrant aussi peu de réaction que possible. Il m’a semblé important, pour une raison inconnue, d’agir comme si je n’étais pas affectée par elle en sa présence. J’ai ressenti un grand soulagement quand je suis rentrée dans la voiture et que nous sommes partis. Je dois dire que c’est une des brèves expériences les plus mémorables que j’ai en présence d’une personne, particulièrement d’un étranger. Je n’ai jamais pu me débarrasser de l’idée qu’elle n’était pas humaine.

Un enfant aux yeux noirs vu au YMCA en Californie

Voici maintenant un autre extrait mot à mot d’une observation à Encinitas, Californie
(Après s’être présentée, elle poursuit) Je travaille au YMCA local en tant que conseiller jeunesse, une nuit, alors que j’étais assise dans la voiture dans le parking à côté de mon ami, ce gosse est arrivé sur le côté de la voiture, dès que le gamin fut près de nous, nous avons pu que quelque chose n’allait pas, mon ami a simplement sauté à l’arrière de la voiture et nous avons verrouillé les portes. Le gosse n’a rien dit, mais sans m’en apercevoir, j’avais descendu la vitre, quand je me suis penché sur le gosse, je me suis inquiétée de son aspect aussi jeune, je dirai entre 7 et 10 ans.
Il était un gosse blanc très blond, peau pale, mais il émanait de lui une terrible aura de mauvaise chose. Il me demanda de le laisser monter dans la voiture, sans donner de raison, J’étais contrainte par un certaine force d’ouvrir la porte, mais mon ami me disait toujours qu’ « il n’y a plus de place » Le gosse commença a répété cette phrase très en colère « PLUS DE PLACE, PLUS DE PLACE » à ce moment là lui et moi avons établi un contact par les yeux, j’ai vu que ses yeux étaient entièrement noirs, pas un gramme de blanc. Il a saisi mon bras par la vitre et il a enfoncé ses ongles dans mon avant bras, sa peau était froide, je l’ai poussé par la vitre ouverte, et j’ai crié « IL N Y A PLUS DE PLACE » et j’ai écrasé l’accélérateur. Nous avons roulé sur un trottoir et écrasé un buisson avant de quitter le parking. En nous rendant à toute vitesse chez mon ami, nous avons vu ce gosse deux fois, une fois à un étal de fruit et une autre fois à un feu rouge.
(Deux jours plus tard, un autre enfant aux yeux noirs est apparu à l’extérieur de la maison du témoin)
Nous rentrions pour regarder un film quand on a frappé à la porte. Pas une ou deux fois, mais le coup que vous entendez quand quelqu’un est en colère après vous, comme lorsque le gouvernement débarque dans tous les films. J’ai regardé par le judas et je n’ai vu personne, alors j’ai ouvert la porte. Là se tenais un ado, peau pale, cheveux noirs jais. Je lui ai demandé s’il avait besoin d’aide, et il m’a répondu qu’il avait besoin d’un téléphone. Ce gosse avait l’air honnête, quelqu’un à qui on peut faire confiance, je n’avais pas de mauvaise aura autour de lui. J’étais sur le point de le laisser entrer quand j’ai remarqué ses yeux. Profondément noirs, tout comme le gamin du parking. Je lui ai claqué la porte au nez et j’ai regardé par le judas, je voyais toujours personne. (3)

Tous ces récits de témoins sont ils de la fiction ?

Cela semble peu vraisemblable car ceux qui les ont écrits ne recherchaient ni la renommée ni la fortune, alors quelle raison de fabriquer ces histoires ? Plus vraisemblablement, il y a des milliers ou des dizaines de milliers de ces observations, mais la plupart des gens n’ont pas pris le temps de les documenter, ou bien ne savaient pas où les envoyer.

Il existe des caractéristiques communes à chacun de ces récits de témoins quelque chose qui déclenche souvent une sensation innée de l’homme à l’encontre du mal, de la peur, des apparitions nocturnes, d’une vigueur particulière de certains et parfois une sensation de terreur de l’inconnu.
Il se peut que ces êtres aux yeux noirs soient une des 63 races qui visitent la Terre (ceci est le dernier total connu selon un de mes amis, officier de l’armée de l’air à la retraite.) Ou peut être que ces êtres ont la capacité d’aller et venir d’une autre dimension qui coexiste avec la notre, qui espérons le n’est pas l’enfer.

Si ces être aux yeux noirs ne sont pas humains, mais d’une autre dimension, extra-terrestre ou d’origine supranaturelle, ca peut explique pourquoi ils n’apparaissent sur les enregistrements vidéos au moins dans un cas. Pourtant ces êtres sont réels, ils existent physiquement, et ils communiquent avec les gens selon les témoignages.

Data4science.net a récemment envoyé une demande de témoignage supplémentaire à près de mille volontaire, qui se sont enregistrés sur le site. Il est encore un peu trop tôt pour dire si quelqu’un sur la liste à rencontrer ces êtres, ou s’ils partageront leur histoire.

Herman Melville a dit un jour, « l’œil est le portail de l’âme.» Si les yeux de ces êtres sont complètement noirs, alors ce pourrait être un message de mauvais augure au sujet de qui sont ces êtres.

Voici avant de se quitter quelques pensées positives :

Edward R. Murrow : « l’obscure que nous voyons à la fin, aussi évident soit il, prend plus de temps »

Bill Cosby- « Tout œil fermé ne dort pas et tout œil ouvert ne regarde »

Daryl Ryman « Votre esprit est le meilleur appareil photo… Sortez et prenez de belles images.»

Et pour finir

« La découverte consiste à regarder la même chose que tout le monde mais en pensant quelque chose de différent.»
Albert Szent-Györgyi, Prix Nobel de Physiologie et de Médecine en 1937.

A ce point, je ne dis pas catégoriquement que les êtres aux yeux noirs existent. Le temps le dira. Si vous avez vécu l’observation d’un de ces êtres, s’il vous plait, écrivez moi avec tous les détails dont vous vous rappelez, indiquez la ville, l’état et le pays. Les noms seront supprimés.

Nous inclurons votre histoire anonymement dans une mise à jour s’il y a suffisamment de retour des lecteurs est reçu, ou si de nouvelles preuves sont découvertes.

Ted Twietmeyer
© 2008
tedtw@frontiernet.net
www.data4science.net

[1] https://tspace.library.utoronto.ca/ dv05060.pdf
[2] http://paranormal.about.com/od/humanenigmas/a/aa090406.htm
[3] http://www.freewebs.com/thekingofwolves/index.htm

Source : http://www.rense.com/general81/blak.htm

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *