Boites de Petri géantes sur Mars

Ces derniers mois, beaucoup d’images de Mars Global Surveyor ont montré certaines zones de Mars dont le terrain avait un aspect qui ressemblait à des cultures de champignons terrestres. (Souvenez-vous de vos cours de biologie au lycée). Cela ressemble tout de même à des boites de Pétri géantes disposées sur la surface de Mars par des enfants martiens ! De nouvelles formes de vie sont toujours en train d’être découverte sur Terre dans des environnements où l’on pensait que la vie serait trop dure même pour des microbes.
Mais ce qui a été photographié dans divers points, a des similitudes avec des cultures primitives de bactéries, moisissures, formes de vie les plus primaires qui pourraient être trouvées sur la planète aujourd’hui.

M0306105
Un autre exemple de ceci, certainement le plus intéressant, est la photo d’un grand cratère avec au centre un puits (ou dépression) qui est rempli de taches foncées, parcelles et anneaux semblables à ce qui a été vu à d’autres endroits. Le puits est entouré par quelque chose de foncé ; Dans le fond du puits apparaissent des petites dunes sablonneuses . Mais quels sont ces taches et ces anneaux ? Il est possible naturellement que ce soit des roches plus foncées qui dépassent du fond sablonneux mais cela n’explique pas les anneaux qui donnent à ce terrain une image particulière de boite de Pétri. Une autre possibilité est l’alternance gel/vapeur dûe au contraste des températures qui s’élèvent pendant le jour laissant des secteurs plus foncés exposés dessous…. Théorie actuellement proposée par la NASA pour expliquer ces types de formations.

Des types de terrain semblables ont été trouvés sur plusieurs endroits de la surface martienne. Tout en changeant d’aspect , ils semblent entrer dans modèles de formes aléatoires dont les secteurs colorés vont du foncé au presque noir offrant un grand contraste avec le terrain surélevé environnant. Ils sont habituellement trouvés au fond des cratères ou même sur les dunes de sable comme dans l’exemple ci-dessous. Ils semblent être d’une espèce différente des autres secteurs de végétation précédemment décrits (c’est-à-dire qu’ils ressemblent plus à des cultures bactériennes ou de moisissures plutôt qu’à des buissons ou de la végétation primitive à grande échelle). Une tendance intéressante a été notée au cours de ces dernières années ; tandis que Mars est moitié moins grosse que la Terre il apparaît que les différences s’inversent en contre-partie : le plus grand des volcans martiens le Mont Olympus paraît un géant par rapport à notre Mont Everest qui fait figure de nain et la Vallée Marineris apparaît également comme deux fois plus profonde et plus longue que notre Grand Canyon. Mars peut être plus petit mais tout chez lui paraît démesuré par rapport à chez nous (la Terre). Sur ce thème on peut penser que dans le contexte de Mars des formes de vie relativement primitives qui sont visuellement semblables aux colonies bactériennes sur Terre ont tendance à s’étendre sur de grands secteurs pour tirer profit de la lumière plus faible du Soleil ou pour proliférer au fond des cratères ou des canaux où plus d’humidité peut être disponible au moins par intermittence. Des théories semblables ont été proposées par Carl Sagan et d’autres. Même les « forêts » près du pôle sud martien font penser à des arbres ou des buissons mais sur une plus grande échelle encore. Si ces images intrigantes peuvent s’avérer avoir des explications géologiques ou autres, elles servent à nous rappeler néanmoins que Mars est un monde étranger qui est loin d’être encore exploré et qu’il y a encore beaucoup à apprendre. Et s’il est possible que de la vie soit trouvée là, il faut continuer à surveiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *