Le château de Brissac et le fantôme de la Dame Verte

Le Château de Brissac est un château situé dans la commune de Brissac-Quincé, département du Maine-et-Loire, France. Le château a été construit au 11ème siècle, et il a une histoire longue et intéressante. Comme beaucoup de châteaux à travers le monde, on raconte que le Château de Brissac posséde son propre fantôme résident. Celui-ci est la «la Dame Verte» ou Madame verte, qui serait le fantôme d’une femme infidèle assassinée par son mari au cours du 15ème siècle.

green-lady

Histoire du Château de Brissac

Surnommé le «plus haut château de France ‘, on dit que le Château de Brissac a été construit à l’origine comme un château par les comtes d’Anjou au cours du 11ème siècle. Au cours du 15ème siècle, le château a été reconstruit comme un fort comme par l’un des ministres de Charles VII. Pendant les guerres de religion, qui ont éclaté au cours du 16ème siècle, le château est entré en possession de Henri de Navarre (qui allait plus tard régner sous le nom de Henri IV de France). Quand Henry est devenu le roi de France, le château a été donné à Charles II de Cossé comme récompense pour son soutien. Charles a également reçu le titre de «duc de Brissac.

château de Brissac
Facade est et nord

Pendant les guerres de religion, le château de Brissac a été gravement endommagé, et le roi a donné son duc nouvellement nommé les fonds nécessaires pour le faire reconstruire. Pendant la Révolution française, les descendants de Charles ont perdu le château. En outre, il a été pillé et endommagé au cours de cette période chaotique. Le château a été abandonné pendant prochain demi-siècle. Au milieu du 19ème siècle, le château a été une fois de plus dans les mains des ducs de Brissac, et de vastes travaux de rénovation ont été entrepris au cours de cette période. Environ un siècle et demi plus tard, le château est toujours détenue par les ducs de Brissac, et il est la résidence du duc actuel. Le château peut être visité par le public.

La Dame Verte

L’un des plus tristement célèbres résidents du Château de Brissac est le ‘la Dame Verte  qui est le fantôme du château. La Dame Verte serait le fantôme d’une femme du nom de Charlotte de Brézé, qui était la fille illégitime du roi Charles VII et de sa maîtresse, Agnès Sorel.

Agnes-Sorel

Elle était aussi la demi-sœur du roi Louis XI. En 1462, un mariage a été arrangé entre Charlotte et Jacques de Brézé, un noble. On affirme que le mariage était politiquement motivé, et que les deux ne s’aimaient pas. En outre, on dit que les deux individus avaient des caractères tout à fait différents. Par exemple, Jacques  appréciait les activités de plein air telles que la chasse, alors que Charlotte était plus encline à une vie sophistiquée.

Le 31 mai, 1477, Jacques, au retour d’un voyage de chasse, a dîné avec sa femme, puis il est allé dans sa chambre. Il semble que le couple n’ait pas dormi dans le même lit, et au milieu de la nuit, un serviteur a réveillé Jacques pour l’informer que sa femme avait une liaison avec un homme du nom de Peirre de Lavergne. Jacques a pris sa femme et son amant en flagrant délit, et dans un accès de rage, il a assassiné le couple adultère. Apparemment, Jacques a quitté le château peu après l’assassinat, caril ne pouvait pas supporter les gémissements des fantômes de sa défunte femme et de son amant.

Le château aujourd’hui

Aujourd’hui, on affirmz que seul le fantôme de Charlotte reste dans le Château de Brissac, car il n’y a pas d’observations rapportées du fantôme de Pierre (qui pourrait être parti à un moment donné ). Les ducs du château et de leurs familles auraient pris l’habitude de sa présence, mais on dit que des visiteurs ont été effrayés par elle.

Son lieu de prédilection est  la chambre de la tour de la chapelle, où on la rencontre dans sa robe verte, d’où le nom ‘Dame Verte’. En outre, on dit que le visage du fantôme a des trous à la place de son nez et les yeux, peut-être le reflet de ce qui lui a été fait pour elle quand elle a été assassinée. Ses gémissements sont é entendu dans tout le château dans les premières heures de la matinée, dit-on.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *