Cibola: les Septs Cités d’Or

Au 15ème siècle, l’âge des découvertes a commencé en Europe. Les empires maritimes de l’Espagne et du Portugal ont ouvert la voie au financement d’expéditions navales dans les océans du monde entier. Leur redécouverte du Nouveau Monde, l’exploration de la côte ouest-africaine et la découverte de la route maritime vers l’Est ont apporté une grande richesse aux deux empires maritimes naissants. Associé à la soif d’exploration, il y avait une faim pour l’or, alors quand les légendes locales parlaient de Cibola, les sept villes d’or, cela incitait inévitablement les conquistadors aventureux à lancer des expéditions à la recherche des villes insaisissables.

Cibola-the-Seven-Cities-of-Gold
Représentation d’une Cité d’Or

La légende de Cibola, les Sept Villes d’Or, peut avoir eu ses origines dans une légende plus ancienne concernant le destin de Don Rodrigo d’Espagne. Lorsqu il perdit son royaume face aux musulmans au 8ème siècle après JC, on dit que le roi emmena sept évêques ainsi qu’un certain nombre de personnes et qu’ il navigua vers une île appelée Antilia. Sur cette île, chaque évêque a construit une ville, tandis que les navires et les instruments de navigation étaient brûlés pour empêcher les gens de retourner en Espagne.

Carte de l'Amérique du Nord publié par Henry Chatelain pour l'édition 1720 de son Atlas Historique. Il inclut des références à Quivra (Quivira) juste à l'ouest du Mississippi, et à Cibola au Nouveau-Mexique. Quivira et Cibola font partie des «sept villes d'or» recherchées par les premiers explorateurs espagnols en Amérique du Nord
Carte de l’Amérique du Nord publié par Henry Chatelain pour l’édition 1720 de son Atlas Historique. Il inclut des références à Quivra (Quivira) juste à l’ouest du Mississippi, et à Cibola au Nouveau-Mexique. Quivira et Cibola font partie des «sept villes d’or» recherchées par les premiers explorateurs espagnols en Amérique du Nord

La légende a été relancée dans les années 1530. Quatre survivants de la malheureuse expédition de Narváez ont réussi à retourner en Nouvelle-Espagne. Cette expédition, commencée en 1527, visait la colonisation de la Floride. En 1528, en essayant de naviguer du Mexique à la Floride, l’équipage a fait naufrage sur la côte du Texas. Les hommes qui ont survécu ont été capturés par les indigènes. Après quatre ans de captivité, les hommes ont réussi à s’échapper, et les quatre années suivantes, ils ont erré dans ce qui est aujourd’hui le sud des États-Unis. Lorsqu’ils ont finalement rencontré des soldats espagnols à Sinaloa au Mexique moderne, il ne restait plus que quatre hommes sur une force initiale de 600. Au cours de leurs années d’errance, les hommes ont rencontré de nombreuses tribus indigènes et l’une des légendes qu’ils ont entendues était au sujet  de sept villes chargées d’or, qui seraient situées quelque part dans le désert de Sonora.

Selon la légende, les sept villes d'or pourraient être trouvées dans le désert de Sonora, en Arizona.
Selon la légende, les sept villes d’or pourraient se trouver dans le désert de Sonora, en Arizona.

En 1539, le vice-roi de la Nouvelle-Espagne, Antonio de Mendoza, envoya un des survivants, un esclave nord-africain nommé Esteban de Dorantes, et un prêtre franciscain, Marcos de Niza, dans une expédition pour trouver les Sept Villes. Pendant cette expédition, Esteban aurait été assassiné par les Zunis qu’il avait rencontré, tandis que Marcos réussissait à rentrer à Mexico. Il a rapporté avoir vu une des villes de Cibola de loin. Il n’ était pas entré dans la ville, cependant, par crainte de subir le même sort qu’Esteban.

Un tableau de Frederic Remington de Francisco Vázquez de Coronado et son armée en marche pour trouver Cibola
Un tableau de Frederic Remington de Francisco Vázquez de Coronado et son armée en marche pour trouver Cibola

Croyant l’histoire du prêtre, le vice-roi décida de commanditer une expédition plus importante l’année suivante, cette fois sous la direction du conquistador Francisco Vázquez de Coronado. Ainsi, en février 1540, Coronado conduisit 350 soldats espagnols et entre 900 et 1300 alliés autochtones au nord à la recherche des Sept Villes. Cette expédition, qui dura environ deux ans, fut un échec total. Au lieu de trouver de grandes villes avec des murs en or, Coronado et ses hommes n’ont trouvé que de modestes villages indigènes aux murs de boue d’adobe. En conséquence, beaucoup d’hommes, dont Coronado lui-même, ont fait faillite quand l’expédition est revenue à la ville de Mexico les mains vides.

Le conquistador Francisco Vázquez de Coronado a lancé une expédition pour trouver les sept cités d'or.
Le conquistador Francisco Vázquez de Coronado a lancé une expédition pour trouver les sept cités d’or.

Bien que Coronado et ses hommes aient échoué dans leur quête pour trouver les Sept Villes d’Or, ils ne reviendraient pas les mains vides. Leur voyage les avaient menés à travers les États modernes de l’Arizona, du Nouveau-Mexique, du Texas et du Kansas, que Coronado revendiqua pour l’Espagne, empêchant ainsi d’autres puissances européennes de tenter de coloniser le sud-ouest américain.

Carte de l'itinéraire de l'expédition de Coronado. Dirigé par Francisco Vásquez de Coronado, de 1540 à 1542.
Carte de l’itinéraire de l’expédition de Coronado. Dirigé par Francisco Vásquez de Coronado, de 1540 à 1542.

Néanmoins, Coronado retourna vers un gouvernement furieux qu’il n’ait pas ramené la richesse qu’il avait promis. Coronado n’a jamais monté une autre expédition et est mort en croyant qu’il avait subi un échec honteux.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *