De vieilles méduses sous la glace

Quatre pieds de glace au-dessus de la mer des Tchouktches, à plusieurs kilomètres de Point Barrow, en Alaska. Au sommet, des ours polaires gambadent et des morses se prélassent. Ce qui se passe sous la couche de glace est beaucoup plus mystérieux.

Pour enquêter sur les événements dans ce royaume sous-marin, Andy Juhl, de l’Earth Institute de l’Université Columbia, a percé des trous dans la glace pour insérer un petit véhicule sans pilote transportant une caméra vidéo. Pendant plusieurs années, les images ont montré beaucoup d’algues, d’amphipodes et de poissons occasionnels – et aussi des méduses effrayantes et majestueuses, se contractant, se dilatant et se frayant un chemin à travers la mer turquoise.

Il est difficile d’avoir une idée de l’échelle de la vidéo ci-dessus, mais ces méduses Chrysaora Melanaster vu environ deux minutes dans la vidéo ont plusieurs pieds de long, avec des tentacules très longs.. Ce fut une surprise, car presque toutes les méduses vivent quelques mois ou moins. Pour devenir aussi grandes, ces cnidaires pourraient être agées de plusieurs années, positivement vieilles du point de vue d’une méduse.

L’eau dans laquelle elles flottent  et dont elles se nourrissent est extrêmement froide, autour de -2 degrés. Cette eau froide de l’Arctique pourrait être bonne pour leur survie, a déclaré Juhl dans un billet de blog. Quand il fait très froid, tout ralentit, y compris le métabolisme des méduses, et la glace pourrait les protéger des périls des tempêtes hivernales. « La vie sous la glace est comme vivre dans un réfrigérateur », a-t-il dit. Cela fait tout durer plus longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *