Dictons, sentences et maximes !

Juste pour le plaisir…. Quelques vérités bien assénées trouvées sur un site dont vous trouverez le lien en bas de page.
Méme si tout le monde ne partage pas avec la méme humeur ces petits bouts de phrases, je dois bien avouer que je m’en suis régalé !

Tchargal.

  • Le pouvoir de tous les politiciens réunis de la planète est quelque chose d’infime en comparaison de celui dont peut disposer un homme ordinaire.

  • Aucun chef d’Etat n’a jamais eu le pouvoir de changer une civilisation alors que des hommes ordinaires l’ont fait.

  • Un jour ou l’autre, le peuple finit par mettre son tyran préféré au pouvoir.

  • Chaque génération engendre ses miliciens. La nôtre est celle des miliciens de l’internet.

  • Je suis un extrémiste du centre.

  • Ils sont fous ces Américains !
  • On ne commande pas à  des armées avec des fautes de syntaxe.
  • L’Américain a-t-il une àme ? Vous étes sûr ?
  • J’aime beaucoup ce que vous faites.
  • Il faut toujours tabler sur la bétise des gens car il arrive si souvent qu’on ne soit pas déçu !
  • Fiat voluntas mea.
  • Si les gens me détestent, c’est parce qu’ils ne me connaissent pas. S’ils me connaissaient, ils me détesteraient bien davantage.
  • Jusqu’au dernier centime du dernier jour de votre retraite.
  • Les gens pensent que ce qui est, est forcément, comme mû par une logique supérieure, alors qu’il ne s’agit que d’un hasard, que d’une des innombrables configurations du chaos universel.
  • Je crois au Père Noël, au dahu des montagnes, au Xénu scientologique, au complexe d’e’dipe, en la nétiquette et en Laurent Baffie.
  • Quand un Américain n’est pas en prison, c’est qu’il vient d’en sortir ou qu’il est sur le point d’y entrer.
  • Subjugué par son désir, l’homme fait de la femme un étre idéal. Or elle n’est que ce qu’elle est, ni pire ni meilleure que lui.
  • Lorsque méme nos révoltes sont américaines, c’est que nous sommes complètement phagocytés par les Etats-Unis.
  • An internet hero is something to be.
  • Je peux tout vous expliquer.
  • Tout ce qui peut abattre les Etats-Unis d’Amérique est une bonne chose.
  • Le problème n’est pas de discuter avec les Américains mais d’en finir avec eux.
  • Il faut envisager le monde d’après la chute des Etats-Unis d’Amérique.
  • Hollywood, cet immense centre de propagande de l’armée américaine.
  • Lorsque vous allez voir un film américain, vous donnez de l’argent à  un G.I.
  • La France ne reviendra pas parce que la France a toujours été là  et qu’elle sera toujours là .
  • La France ne revient pas. La France ne fait pas de va-et-vient. Elle est la France.
  • Je n’aime personne, Madame. Je n’aime que la justice.
  • La France est l’amie des Etats-Unis d’Amérique tout comme les Etats-Unis d’Amérique sont les amis de la France.
  • Du Japon à  Pearl Harbour, ça fait combien de milliers de kilomètres, déjà  ? Et vous dites que les Japonais seraient arrivés par surprise !
  • Lorsque la France s’est alliée aux insurgés américains pour combattre la tyrannie des mers de l’Angleterre, elle a réchauffé un serpent en son sein.
  • A l’époque où la CIA et le MI6 versaient dix millions de dollars au prince Oussama Ben Laden pour assassiner le président Kadhafi afin de réimplanter les compagnies pétrolières anglo-américaines en Libye, il n’était pas le terroriste le plus recherché de la planète.
  • Tout ce que nous avons à  dire aux Américains tient en trois mots : rendez-nous l’Amérique !
  • Il faut commencer par se désaméricaniser dans la téte.
  • Pourquoi prendre pour cible les Etats-Unis d’Amérique ? Parce qu’ils sont les plus gros oppresseurs de la planète.
  • God fucks America.
  • Les gens souffrent tellement d’étre inemployés et inutiles qu’on peut arriver à  leur faire faire n’importe quoi en les occupant et en leur donnant le sentiment d’étre utiles à  quelque chose.
  • S’il n’y avait pas leur important projet d’oléoduc, les Américains ne seraient nullement génés de ce que les femmes afghanes continuent à  vivre derrière des grillages.
  • Les Etats-Unis d’Amérique seraient, paraît-il, les gendarmes de la planète. Mais alors, qui sont les voleurs ?
  • Un Bruce Willis est plus efficace que plusieurs porte-avions.
  • Le but du feuilleton intitulé « Zorro » : justifier le vol de la Californie par les Etats-Unis d’Amérique.
  • Les Américains sont un peuple de gangsters.
  • « Del’or ou du plomb », telle est la devise des Etats-Unis d’Amérique.
  • L’Amérique est une vaste mafia.
  • Les Etats-Unis d’Amérique ne sont pas un Etat mais une organisation criminelle.
  • Le passeport américain ne doit plus étre reconnu de par le monde.
  • Ce ne sont pas les dirigeants américains que nous devons vaincre mais le peuple criminel des Etats-Unis d’Amérique.
  • Les Etats-Unis d’Amérique chuteront parce qu’il le faut.
  • Le monde se porte mieux depuis la chute de l’URSS. Il se portera encore mieux après la chute des Etats-Unis d’Amérique.
  • Si tu veux durer et étre efficace : jamais sur le devant de la scène, toujours à  l’arrière plan, et surtout pas d’actions médiatiques.
  • Les vaguelettes de surface n’ont aucune importance. Seule compte la lame de fond. C’est uniquement là  qu’il faut travailler.
  • Si vous pensez qu’il est impossible à  un seul homme de provoquer la chute des Etats-Unis d’Amérique, il se peut que vous ayez encore des choses à  apprendre.
  • Il n’y a rien qui m’inquiète autant que d’étre applaudi par la foule.
  • L’art de la manip’, c’est de rester dans l’ombre, de tout faire faire par les autres, et de toujours avoir l’air de n’y étre pour rien.
  • Lorsque vous étes tout seul, il n’y a qu’une tactique possible : encercler l’ennemi.
  • Dans la plupart des cas, les gens ne font ce que vous leur demandez que s’ils ne peuvent pas faire autrement.
  • Si la béte remue encore, c’est donc que vous lui avez demandé gentiment !
  • Il n’y a pas que les criminels qui ont le droit de gagner de l’argent.
  • Il faut savoir ce que vous voulez parce que tout est possible.
  • Nous sommes condamnés à  faire le bonheur des gens malgré eux.
  • Excellente question, et, surtout, excellente excuse pour ne rien faire !
  • Il faut soulever des montagnes rien que pour vaincre la simple force des choses.
  • A la guerre, c’est comme au Dîner de con sauf que c’est celui qui amène les plus beaux spécimens de frappadingue qui gagne.
  • A l’instar des manoeuvriers politiques et militaires, les caïds et les routiers de prison ne se salissent pas les mains, ils suscitent le besoin de réaliser un exploit chez les frappadingues de service.
  • Tu sais bien que, ne serait-ce que pour aller pisser, j’ai pour habitude de demander à  tout le monde ce qu’il en pense.
  • Il y a une excellente façon d’encourager la criminalité, c’est de donner aux policiers et aux gendarmes des horaires démentiels et des locaux insupportables. Mais le fin du fin, c’est encore de les fagoter avec un uniforme ridicule.
  • Il n’existe pas de jeunes délinquants, il y a seulement des mineurs téléguidés par des parents criminels.
  • Lorsqu’un mineur commet un délit, son père et sa père doivent immédiatement étre placés en détention.
  • I’m the most civilian of the civilians (Peter Ustinov alias Batiatus dans Spartacus de Stanley Kubrick).
  • Quand le soleil d’or descend au ciel d’occident, que sur la montagne meurent les vents ; quand l’alouette fait son chant, que le criquet cesse son crissement ; quand la mer s’endort doucement, que tout est noir au firmament, je rentre chez moi. Par les ombres bleues et les bois violet pourpre, je rentre chez moi. Chez moi où je suis né, où mère m’a mis au monde et père m’a instruit, il y a longtemps, longtemps, si longtemps. J’erre seul et perdu dans un monde sauvage et lointain. Mais quand le soleil d’or descend, que cessent de souffler les vents, que tout est noir au firmament, je rentre chez moi (Tony Curtis alias Antoninus dans Spartacus de Stanley Kubrick).
  • Dès qu’un truc est bien et que les médias en parlent, c’est foutu !
  • L’enseignement à  la française consiste en un bourrage de cràne de conneries mathématiciennes que personne n’utilise jamais.
  • Non seulement le président Roosevelt était tenu informé en permanence de l’avancée de la flotte japonaise, mais il avait tout fait avec Churchill pour l’amener à  bombarder Pearl Harbour.
  • C’est à  Pearl Harbour que les Alliés ont gagné la Seconde Guerre Mondiale.
  • La mise en esclavage se fait avec le commandement « Trouvez qui vous étes ! »
  • Le pourquoi inavouable de la manoeuvre de Pearl Harbour, c’est que le peuple criminel américain était en admiration devant Hitler.
  • Dans l’ensemble, les dirigeants américains valent mieux que le peuple qui, lui, est totalement criminel.
  • Les femmes ne cesseront jamais de nous reprocher notre supériorité.
  • Dans la téte d’une femme, un homme est fait pour ramer et pour payer.
  • Et en plus, il faut les séduire !
  • On peut détester les femmes puisque le terme misogyne existe. Mais remarquez que pour les hommes, le terme n’existe pas.
  • Pas sérieuse ou non-fumeuse s’abstenir.
  • Qu’on vive de la mendicité ou de la prostitution d’autrui, la peine doit étre la méme.
  • « Une femme sans homme, c’est comme un poisson sans bicyclette » : le meilleur des slogans féministes puisque la plupart des femmes ne le comprennent pas et qu’elles ont besoin qu’un homme leur explique.
  • Nous sommes redoutablement plus forts et plus intelligents que vous, Mesdames. Désolé ! Nous le contester n’arrange en rien les choses.
  • De par sa lenteur, son coût et son inefficacité, l’appareil judiciaire est la cause principale de la criminalité.
  • La classe judiciaire est actuellement l’élément perturbateur central de notre société.
  • La France est l’une des dernières tyrannies de fonctionnaires.
  • Votez fonctionnaire ! Votez mis en disponiblité de l’administration ! Vous n’avez pas le choix.
  • Quatre-vingts pour cent de nos parlementaires sont des mis en disponibilité de l’administration alors que, dans la plupart des pays, il leur est interdit d’étre candidat.
  • Le système politique dans lequel les mémes personnes sont à  la fois maîtres et serviteurs s’appelle la tyrannie.
  • Il faut avoir vu les sectes commerciales américaines pratiquer à  grande échelle la vente pyramidale pour réaliser à  quel point ce peuple est odieux.
  • Il va aller jusqu’où, ce mec, avant qu’on l’arréte ?
  • Mon père était un psychotique singulier et redoutable, un monstre hors du commun. A l’inverse d’autres membres de ma famille, je n’en suis pas mort. C’est une des raisons qui font de moi ce que je suis, quelqu’un d’aguerri et sans concession.
  • Que veut un fonctionnaire ? Vous envoyer balader parce que, de toute façon, vous voyez bien que vous le dérangez pendant la sieste.
  • Le problème de la fonction publique, c’est que son rendement est en quelque sorte impalpable.
  • Jamais un fonctionnaire ne vous dira : « Vous faites bien de venir me voir parce que c’est justement moi qui suis chargé de traiter ces affaires dans votre secteur. » Il trouvera toujours un subterfuge pour vous faire comprendre qu’il n’est pas la bonne personne à  laquelle s’adresser.
  • Depuis que ma femme a un portable, elle a dû prendre un emploi.
  • Le (soi-disant) défi lancer par le prince Oussama Ben Laden aux Etats-Unis d’Amérique ne restera pas sans lendemain. A vrai dire, c’est le commencement de la fin.
  • L’armée française a mieux à  faire que de jouer les valets de chiotte des Américains en Afghanistan.
  • Avant la naissance d’un enfant américain, il faut non seulement réserver sa place à  la crèche mais aussi sa cellule au pénitencier.
  • Consensuel ? Rien que le mot m’amuse.
  • A l’àge du primaire et du secondaire, l’élève n’a pas la maturité suffisante pour gérer sans violence les rapports avec l’autre sexe. C’est pourquoi l’éducation ne peut étre mixte qu’à  partir de l’université.
  • La tentation du « gourouïsme » est irrésistible.
  • La justice a ce qu’il faut de présence pour sévir contre ceux qui se plaignent de son absence.
  • De méme que les pédophiles s’infiltrent dans l’enseignement, les natures profondément criminelles s’infiltrent dans la police et la justice.
  • Toutes ces « flicailleries » romanesques, cinématographiques et télévisuelles ne servent qu’à  rendre complice de la tyrannie policière.
  • Le tyran de mon peuple, c’est un petit enfant et ce sont des femmes qui gouvernent (La Sainte Bible, Esaïe [3, 12]).
  • Il ne peut y avoir d’égalité que de droit et de dignité mais jamais d’égalité de fait.
  • Ce que veulent les policiers et les juges : instaurer le monde de Mad Max dans lequel ils seront les rois de la féte.
  • Qu’est-ce que vous croyez ? Que les Américains veillent sur nous comme Bruce Willis veille, au cinéma, sur les petits enfants ?
  • C’est l’histoire d’une blonde, américaine de surcroît, qui visite un salon internet à  Paris. Elle s’arréte devant un micro-ordinateur et fixe attentivement le clavier. Au bout d’un moment, elle demande : « Which one is the French touch ? »
  • Ici Internet libre, les Français parlent aux Français.
  • Si la femme est l’avenir de l’homme, le monde de Mad Max est l’avenir de l’humanité.
  • C’est principalement de cette pourriture d’Amérique que nous est venu le féminisme, et pire encore, le « puérisme ».
  • Enfant roi = père et mère criminels.
  • Aller dans un MacDo un mercredi après-midi et vous verrez l’ampleur de la catastrophe « américano-fémino-puériste ».
  • Sachant qu’ils n’en subiront aucune conséquence, les parents exercent en toute liberté et au grand jour leur criminalité par le biais de leurs enfants.
  • La peine pour délit ou crime avec délégation à  un mineur, particulièrement par défaut d’éducation, doit étre au moins double, voire triple, que lorsque le père et la mère, ou les responsables de l’enfant, en sont les auteurs directs.
  • Si le vol d’un portable est puni de six mois de prison, le père et la mère doivent effectuer chacun douze à  dix-huit mois de prison lorsque le vol est réalisé par leur enfant mineur.
  • L’idéal serait que nos gendarmes, policiers, juges, procureurs et avocats soient renversés afin d’étre jugés pour leurs incroyables crimes. Mais comme cela ne se fera probablement pas, il faut trouver d’autres solutions.
  • La justice doit aller vers l’entière gratuité. De façon habituelle, le citoyen devra plaider lui-méme ses propres causes devant les tribunaux. Cette aptitude devra faire partie de l’enseignement obligatoire.
  • Nos actuels gendarmes, policiers, juges et procureurs ont été cooptés par ceux qui ont prété serment à  Hitler via le maréchal Pétain.
  • Le simulacre de soulèvement de la Préfecture de Police de Paris la veille de la Libération a été ordonné par les Allemands afin de soustraire à  la guillotine nos gendarmes, policiers, juges et procureurs qui avaient dévoilé qu’ils étaient la pire engeance de criminels.
  • La France est la seule nation à  avoir conservé intact l’administration nazie. Cela entrait dans les vues du général De Gaulle pour imposer son autorité. Ce chantage ne suffit cependant pas à  lui conserver le pouvoir, et le général partit. Un second chantage, au putsch, cette fois-ci, fut plus heureux en 1958, et le général revint.
  • Le 8 mai 1945, le jour méme de la soi-disant victoire sur les nazis, l’administration française perpétrait en Algérie l’un de ses plus grands génocides connu sous le nom de « Massacres de Sétif ». L’homme de main, un certain Maurice Papon, grand « génocideur » devant l’Eternel, venait d’étre nommé gouverneur d’Algérie par le général De Gaulle. Remarquons la rigueur, l’efficacité, l’impartialité et l’absence de racisme de ce haut fonctionnaire qui « génocidait » sur simple demande qui on voulait : juifs, arabes et un peu tout le monde. Remarquons surtout que personne n’a jamais reproché au général De Gaulle d’avoir si sinistrement, si traîtreusement, si perfidement et si ignominieusement ordonné le massacre des Algériens dont il s’était si habilement servi durant la guerre. (P.S. du 27/02/2002 : je tenais l’information selon laquelle Maurice Papon était gouverneur d’Algérie le 8 mai 1945 par un ancien chef du FLN de la banlieue parisienne, mais il se peut que la mémoire de ce vieux résistant algérien soit aujourd’hui un peu confuse. Suite à  un entretien que je viens d’avoir avec un ancien sous-préfet d’Algérie, il apparaît que Papon a été nommé en Algérie bien plus tard et seulement comme préfet de région, non comme gouverneur d’Algérie. L’homme de main des massacres de Sétif était un général Compagnon de la Libération du nom de Henri Martin nommé par De Gaulle au commandement militaire de la région de Constantine dont relevait Sétif. J’espère avoir l’occasion de pouvoir m’entretenir à  nouveau avec ce haut fonctionnaire retraité, mais apparemment doté d’une bonne mémoire, pour en tirer plus d’informations qu’au sortir d’une salle de conférence comme cela a été le cas. Je lui ai laissé mes coordonnées et si j’ai la chance qu’il me rappelle, je vous donnerais plus de précisions.)
  • Le général De Gaulle, l’immonde boucher de Sétif, fut l’un de nos plus grands criminels contre l’humanité.
  • Prétendre que le général De Gaulle n’a pas ordonné les massacres de Sétif équivaut à  dire que si, aujourd’hui, les policiers et les gendarmes de l’île de beauté massacraient 50 000 corses d’un coup, ils le feraient de leur propre chef sans en avoir reçu l’ordre de l’actuel président de la République.
  • Le général De Gaulle fut un talentueux hàbleur qui, après avoir mis le feu aux poudres avec d’incroyables massacres dans les colonies, revint au pouvoir pour y jouer le rôle du père de la décolonisation.
  • Autre exploit du général De Gaulle : en 1962, il abandonna au FLN 150 000 soldats français du corps des harkis qui furent sodomisés à  mort en place publique, émasculés ou lynchés de façons plus horribles les unes que les autres. Y a-t-il plus grand criminel que celui qui livre ses soldats à  l’ennemi ?
  • Pires que les gendarmes, policiers, juges et procureurs, il y a les avocats.
  • Est-ce vraiment étre un citoyen que de ne pouvoir plaider ses propres causes devant les tribunaux ?
  • Prendre le pouvoir en se servant de l’internet, pourquoi pas ?
  • Non, j’déconne !
  • Les femmes sont terriblement ennuyeuses, surtout au lit. Elles ne baisent pas, elles se font baiser ; elles ne font pas l’amour, elles se font faire l’amour. La plupart d’entre elles n’ont jamais touché les couilles d’un mec. Elles arrivent à  faire ça sans y mettre les mains. Elles n’ont pas d’idée, pas d’imagination et pas d’érotisme. Elles sont nulles, tout simplement. S’il y a un endroit où elles ne savent vraiment rien faire, c’est bien dans la chambre à  coucher. Elles y sont incroyablement, désespérément et irrémédiablement chiantes.
  • Quelle différence y a-t-il entre une femme et une poupée gonflable ? La poupée gonflable ne vous empéche pas de fumer après.
  • Ejaculateur précoce ! Et celles qui s’envoient en l’air aux premières caresses ? nous n’avons jamais eu l’indécence de le leur reprocher. La vérité, c’est qu’elles sont tellement nulles qu’elles sont incapables de remettre le couvert.
  • Je préfère regarder un bon film à  la télé plutôt que de me faire chier au pieu avec une grognasse.
  • Pour ce qui est de tailler les pipes, Mesdames, votre bonne volonté est touchante mais, je vous en supplie, abstenez-vous ! Vous faites cela tellement mal que ça tourne au supplice. Laissez cet art aux professionnelles ! Vous voyez bien que ce n’est pas pour vous.
  • La propagande féministe méprise le plaisir sexuel masculin, qui est proscrit car mécanique et vulgaire, pour ne valoriser que le plaisir sexuel féminin déclaré seul digne d’intérét. Au lit, ces dames sont totalement autocentrées, elles ne se préoccupent-que d’elles-mémes, l’homme ne servant qu’à  les « chignoler » et ne devant trouver son plaisir que dans celui qu’il leur donne en étant le bon « chignoleur » qu’il doit impérativement étre. Leur égoïsme sexuel est tel qu’elles donnent bien plus envie de vomir que de les baiser.
  • Allons, ne pleure pas, chérie ! Viens ! Je te promets que je te laisserai faire ta belle et ta mystérieuse.
  • C’est un condamné à  mort par suite de dysfonctionnement judiciaire qu’on traîne à  la guillotine. Les aides du bourreau se saisissent de lui et l’attachent sur la planche, puis ils passent sa téte dans le carcan qu’ils referment sur son cou. Pendant que le bourreau appuie sur le levier qui libère le couperet, le supplicié a juste le temps de voir au fond du panier dans lequel sa téte va tomber un petit mot sur lequel est écrit : « Merci de votre compréhension ».
  • Commencez par éliminer de vos relations les gens qui gigotent, qui tremblotent du pied ou du genou, qui ne savent pas se tenir, qui tapotent avec les doigts ou la main, qui étendent leurs jambes sur la banquette en face d’eux sans retirer leurs chaussures, qui font des bruits de bouche, qui reniflent longtemps sans se moucher, qui siflotent, qui parlent fort, qui vous écrasent les os en vous serrant la main ou qui vous tendent une chiffe molle, qui sentent mauvais, qui puent des pieds, qui vous demandent de « leur rappeler que. » ou de « leur faire penser à . », qui disent « On se rappelle ! » pour ne pas dire « Vous me rappelez ! », qui chient sur tout ce qui bouge, qui sont presque toujours en retard à  leurs rendez-vous, qui soliloquent dès qu’ils font quelque chose en présence de quelqu’un, qui se dandinent d’un pied sur l’autre quand ils vous parlent, qui, tels de grands fauves, balisent leur environnement avec des marques, des gesticulations, des cris, des déjections diverses et toutes sortes d’accaparements d’attention ; bref, tous ceux qui prennent la téte, et vous verrez que la terre est loin d’étre surpeuplée.
  • Les femmes tiennent gynécée avec arrogance et geignent sans pudeur sur l’ostracisme des hommes.
  • Il nous faut utiliser des avocats tout en sachant que notre objectif est de venir à  bout de ces pilleurs.
  • On peut dire, sans crainte de voler le titre à  d’autres, que l’avocat est la racaille ultime.
  • Avocat = détrousseur d’assoiffé de justice.
  • Je veux un monde dans lequel la justice ne sera plus jamais un commerce.
  • Nous allons changer de civilisation, si vous le voulez bien.
  • Les Etats-Unis d’Amérique sont un accident et une erreur de l’Histoire. Sortis du néant matérialiste, ils retournent au néant.
  • Soutirer de l’argent à  quelqu’un pour le défendre en justice doit étre puni de la peine maximale.
  • Puisque nos juges ne supportent pas la communication avec le peuple, à  défaut de changer de peuple, changeons de juges.
  • La capacité à  plaider devant les tribunaux doit faire partie de l’enseignement de base dispensé par les Etats.
  • Le problème n’est pas le besoin absolu de domination qui, rappelons-le, est la source de la vie, mais le fait que beaucoup choisissent de dominer de façon déloyale.
  • L’homme est de loin supérieur à  la femme parce qu’un homme refusé par une femme cherchera rarement à  la détruire, alors qu’une femme refusée par un homme cherchera toujours à  le détruire.
  • Heureusement que les femmes ne draguent pas, nous n’aurions que des tueuses en série !
  • Si vous passez la main aux fesses d’une femme, elle vous gifle. Si vous ne le faites jamais, elle vous assassine.
  • Il faut draguer les femmes pour avoir un minimum de paix avec elles.
  • Louis XVI était un roi sans maîtresse, dévot et amoureux de sa femme. Voyez comment il a fini !
  • Les femmes peuvent tout vous pardonner sauf de ne pas vous intéresser à  elles.
  • La science de la domination, disons la « kyriologie », sera la reine des sciences.
  • La preuve que la survie n’est pas l’impératif primordial de la vie puisqu’elle s’efface devant cet impératif plus important qu’est la domination.
  • De François Ier à  Louis XVI, les rois de France étaient aussi rois d’Amérique.
  • Personne ne nous a volé autant de territoires que les Etats-Unis d’Amérique.
  • Nous ne pourrons venir à  bout de la scientologie sans faire chuter d’abord les Etats-Unis d’Amérique.
  • La soumission est la voie la plus couramment empruntée pour aller à  la domination.
  • Du brin d’herbe à  l’étre humain, aucune forme de vie n’accepte d’étre dominée. Chacune développe un plan propre visant la domination ultime. C’est ce que j’appelle son « projet domination ».
  • Le prédateur a besoin de la proie pour survivre tandis que la proie n’a nul besoin du prédateur. Alors, qui domine l’autre ?
  • Bien sûr, les talibans sont détestables. Mais enfin. des gens qui font la guerre aux Etats-Unis d’Amérique ne peuvent pas étre entièrement mauvais.
  • Les Etats-Unis d’Amérique sont une nation militaire, c’est-à -dire une nation en déficit budgétaire constant qui nous tyrannise avec notre argent. Il suffit de ne plus étre subjugué, et donc de ne plus leur verser tribut pour que leurs porte-avions rouillent bientôt dans les ports tels des sous-marins soviétiques.
  • Croire que les policiers et les juges sont là  pour autre chose que semer le maximum de bordel de façon à  se faire octroyer le maximum de pouvoir, c’est croire au Père Noël car l’instinct primordial de l’étre vivant est d’utiliser tous les chemins possibles et imaginables pour dominer.
  • La vérité sur la professionnalisation de l’armée française, c’est qu’il était impossible de rendre le service militaire obligatoire pour les femmes et qu’il devenait de plus en plus énorme de le maintenir uniquement pour les hommes.
  • La plupart des femmes qui se sont engagées dans l’armée française ont déserté. Aucune n’a été poursuivie.
  • Les femmes dans l’armée française, c’est la désertion institutionnalisée.
  • L’armée française est devenue une armée de désertrices.
  • Il n’y a plus qu’à  la Légion Etrangère, où les femmes sont encore interdites, qu’il n’y a pas trop de désertion.
  • Après l’amiante, un peut-étre plus grand génocide est en cours. Déjà  100 000 trimardeurs du nucléaire condamnés à  mourir dans d’atroces souffrances.
  • Ne soyez pas inquiets pour les agents de l’EDF qui vous disent que l’électricité nucléaire, c’est magnifique. Ils refusent tous d’y aller et font nettoyer la merde dans leurs tuyaux par des sous-intérimaires.
  • Seules les femmes qui ont fait preuve d’un réel courage peuvent étre utilisées dans l’armée. Toutes ne sont pas des Jeanne d’Arc ou des Jeanne Hachette, loin de là . Jeanne d’Arc elle-méme renvoyait habituellement à  leurs foyers celles qui voulaient se joindre à  elle. C’était un excellent général, elle n’était donc pas féministe.
  • Les faits sont tétus, mon bonhomme.
  • Je veux bien étre maso mais uniquement avec de superbes dominatrices.
  • En cas d’incendie, d’accident, de catastrophe ou de naufrage, faut-il dire maintenant « Les hommes, les femmes et les enfants d’abord » ?
  • Le président George Deubeuliou Bush junior est merveilleux, il ne rate aucune connerie. Il me fait de plus en plus penser à  Gorbatchev, voire à  Hitler en avril 1945.
  • La bulle de savon économico-militaire que sont les Etats-Unis d’Amérique va-t-elle bientôt éclater ?
  • Il faut veiller à  ce que tous les chefs de la police n’appartiennent pas à  la méme organisation secrète.
  • Puisqu’il est impossible d’empécher l’existence d’organisations secrètes, répartissons les pouvoirs sur le plus grand nombre d’entre elles.
  • Il y a déjà  presque vingt-cinq siècles que Platon, dans son étude des cinq grands systèmes politiques, a stigmatisé la démocratie comme l’antichambre de la tyrannie.
  • Ni religion ni idéologie ni philosophie ni psychologie, aucune secte ; la réalité, rien que la réalité.
  • On peut élever ses enfants comme on élève des pitbulls, et beaucoup ne se génent pas pour le faire.
  • C’est essentiellement de façon indirecte, c’est-à -dire en utilisant ses enfants, que l’individu exerce sa domination criminelle sur son environnement.
  • Il ne s’agit pas de défaut d’éducation mais d’éducation intentionnellement criminelle.
  • Le père et la mère, ou les adultes responsables, doivent aller en prison non seulement pour les crimes et délits commis avec délégation à  enfant mineur mais surtout pour l’éducation criminelle qu’ils ont donnée.
  • Une des choses très pertinentes dites par Coluche, c’est que De Gaulle devait tout à  Hitler.
  • Comment une nation qui menace en permanence de détruire la planète entière si nous ne faisons pas ses quatre volontés peut-elle espérer nous faire croire qu’elle lutte contre le terrorisme ?
  • Quand les parents sont des porcs, les enfants sont des chiens.
  • Il faut sévir d’abord contre les porcs de parents si l’on espère venir à  bout de leurs chiens d’enfants.
  • Il n’y a pas à  prouver l’évidence. La peine doit étre double à  triple et automatique pour le père et la mère. Les mineurs délinquants sont les armes par destination des parents.
  • Si les parents estiment qu’ils ne peuvent répondre des actes d’un ou de plusieurs de leurs enfants, ils doivent en faire la déclaration officielle, et celui-ci ou ceux-ci doivent leur étre retirés immédiatement et définitivement. Il ne doit plus y avoir aucun contact entre le mineur et sa famille. Le courrier ou toute autre forme de communication de n’importe quel membre de la famille doit alors étre puni d’emprisonnement.
  • La pensée de gauche n’a pas de graduation entre l’absence de répression et l’extermination de masse.
  • Lorsque vous mettrez les mères en prison, vous verrez la délinquance des mineurs chuter incroyablement car ce sont elles les instigatrices.
  • Les femmes se sont toujours servis de leurs enfants pour exister et dominer leur environnement. Aujourd’hui beaucoup d’entre elles le font en en faisant intentionnellement des criminels. Elles savent qu’en leur permettant tout, en leur laissant tout faire dès leur plus jeune àge, ils deviendront les chiens dangereux qui agiront pour elles dans le monde. Il s’agit le plus souvent de femmes de condition modeste qui prennent ainsi leur revanche sur la société. Leurs crimes ne doivent pas restés pour autant impunis.
  • L’église de scientologie n’aurait jamais dû étre poursuivie en tant que secte puique c’est une mafia doublée d’une ligue subversive. Elle devait étre dissoute par le ministre de l’Intérieur. Voter de nouvelles lois pour faire ce qui relève de lois existantes ne peut qu’engendrer plus de confusions qui profiteront aux organisations criminelles. Les mafias et les ligues subversives sont également des sectes, des oeuvres de charité et un tas d’autres choses ; ce n’est donc pas en tant que sectes ou oeuvres de charité qu’elles doivent étre dissoutent mais en tant qu’organisations criminelles.
  • Les avocats sont les putains de la liberté comme d’autres sont les putains de l’amour.
  • Les avocats font de nous des mineurs devant la justice.
  • Les avocats nous imposent leurs opinions et leurs conceptions du droit.
  • Tant qu’il y aura des avocats, il n’y aura pas de citoyen.
  • La justice est basiquement corrompue du fait de la rémunération des avocats par le justiciable. Mais surtout, elle est rendue impossible par l’obligation d’avoir cet intermédiaire encombrant, ce tuteur, ce censeur, ce tueur de mots et de vérités.
  • Nous ne voulons plus d’avocats, nous voulons pouvoir parler librement, que cela plaise ou non à  ces juges qui ne veulent surtout pas nous entendre. Nous en avons marre de jouer la comédie et de faire le « canard » au tribunal.
  • Nous trouvons indécent de payer les policiers, les procureurs et les juges, alors pourquoi accepter de payer les avocats ?
  • Il faut faire des actions publiques qui donnent à  manger aux chiens pour avoir le champ libre sur les actions souterraines qui seules sont importantes.
  • La vie publique ne doit servir qu’à  tromper l’ennemi.
  • Des guerres ont été menées uniquement pour dissimuler des actions souterraines avec lesquelles elles n’avaient rien à  voir. Citons en exemple les guerres de Frédéric le Grand.
  • La France doit développer un nouvel empire consacré à  la haute technologie dans ses archipels de Polynésie. Tout doit étre mis en oeuvre à  cette fin mais avec discrétion.
  • Discussion = piège à  con.
  • Vous savez ce que vous voulez et pourquoi vous le voulez, alors à  quoi sert-il d’en discuter ?
  • Le général Aussares a au moins eu le mérite d’avouer. Méme si sa vérité est odieuse, elle l’est certainement moins que le silence des hypocrites.
  • Il roule pour qui ?
  • Au secours ! les pauvres peuvent communiquer gràce à  l’internet !
  • L’étre humain n’est ni fondamentalement bon ni fondamentalement mauvais, il est fondamentalement dominateur.
  • Es-tu heureux ? Est-ce que tu baises bien ? As-tu une nana super canon ? Qu’est-ce que t’as comme voiture ? De quelle longueur est ta piscine ?
  • Les femmes sont dangereuses parce qu’elles jalousent notre supériorité. Mais n’oublions pas qu’à  leur place, nous ferions la méme chose.
  • Celui qui prend conscience de votre supériorité cherchera à  vous détruire. Il feindra généralement, y compris et surtout à  lui-méme, la soumission, qui en fait est une phase d’étude de l’obstacle à  sa domination, et attendra le moment propice pour procéder à  votre mise à  mort.
  • L’égalité est toujours une ruse. Elle est incompatible avec le moteur de la vie qu’est la domination.
  • Il y a longtemps que la répartition dominant-dominé s’est faite entre les sexes. Dans la plupart des espèces, le màle est dominant mais il y en a quelques unes où la femelle domine. L’hypothèse la plus plausible est que dans la plupart des cas, les màles ont réussi à  éliminer les femelles qui faisaient obstacle à  leur domination. Néanmoins dans quelques autres cas, ce sont les femelles qui ont eu plus de succès. L’affaiblissement de la femelle pendant la gestation a sûrement favorisé l’élimination de celles qui présentaient un danger pour la domination des màles. Il y a donc eu sélection des femelles par les màles lorsque ces derniers l’ont emporté et sélection des màles par les femelles lorsque ce sont ces dernières qui ont gagné.
  • Dans la course à  la domination, tous les coups sont permis à  commencer par la négation de cette compétition qui est la ruse de base.
  • Israël doit partir. Il sera de la grandeur des juifs de renoncer à  un Etat basé sur la religion.
  • Se prononcer en faveur du dalaï-lama ou des autorités communistes chinoises, c’est choisir entre la peste et le choléra. En attendant que la situation évolue, le mieux est de se contenter de servir nos intéréts immédiats.
  • La France est le pays qui a le plus grand nombre de policiers au monde par tranche de 100 000 habitants. Nous en avons un et demi à  deux fois plus que nos voisins. Il est clair que nos policiers font tout leur possible pour provoquer le plus grand nombre de troubles, de violences et de crimes afin de se faire octroyer encore plus d’effectifs et plus de pouvoirs extraordinaires, ceci pour nous conduire à  la complète dictature policière dont ils révent. Nous ne pourrons lutter efficacement contre la criminalité galopante qu’après étre venu à  bout de la subversion policière.
  • La délinquance est une marionnette entre les mains de la subversion policière. Il s’agit pour le policier d’obtenir un pouvoir total et tyrannique sur le citoyen lambda et non sur le délinquant qui est son partenaire.
  • A qui profite le crime ? D’abord au juge et au policier.
  • La France est gouvernée depuis des décennies à  partir de ce repaire de nazis qu’est la faculté de Droit de la rue d’Assas à  Paris, faculté qui aurait dû étre dissoute il y a longtemps.
  • Pour résoudre un problème, il faut ne faut pas s’occuper des symptômes ou des conséquences qui sont toujours une mise en scène, il faut remonter à  la source, c’est-à -dire aux intentions qui animent ceux qui sont à  l’origine de la situation. Les faits importent peu, ce sont les intentions qui comptent. Les vrais criminels agissent par intentions. Hitler n’a jamais tué un seul juif de ses propres mains. Trouvez ceux qui ont ces intentions criminelles sans vous laisser abuser par les frappadingues de service qui les réalisent.
  • Encore que Hitler n’était, lui aussi, qu’un frappadingue de service. Derrière, il y a avait Helena Blavatski, autre frappadingue de service et relayeuse des déments du Tibet qui conçurent le nazisme et, particulièrement, l’extermination massive et systématique des juifs. Aucun lama tibétain n’a été pendu a Nuremberg et méme les gens des services secrets israëliens, qui sont pourtant si intelligents et si vindicatifs, n’ont jamais mis la main sur un seul de leurs véritables bourreaux. Pour satisfaire la justice, disons qu’Alecton* aura armé le bras de Mao Tsé-toung.
  • Alecton : la plus terrible et la plus détestable des déesses de l’antiquité. Le dieu des enfers lui-méme la trouvait odieuse. Elle ne reculait devant rien pour pourchasser les criminels et leur infliger les pires chàtiments.
  • Tous les diplômes et certificats émis par la faculté nazie d’Assas doivent étre annulés, et les juges, les policiers et tous les autres fonctionnaires titulaires de ces diplômes ou certificats révoqués sans aucun droit à  la retraite ni aucune solde. Les professeurs de cette faculté doivent étre arrétés et jugés pour le régime nazi qu’ils imposent à  la France depuis des décennies.
  • La source française de l’augmentation dramatique de la criminalité et de la délinquance réside dans l’enseignement des professeurs nazis de la faculté de Droit de la rue d’Assas à  Paris.
  • Le testament doit étre aboli. C’est par ce moyen, profitant de ce que la mort le mettra hors d’atteinte, que l’individu commet l’essentiel de ses nuisances et de ses crimes envers ses proches et la société. L’individu ne doit plus avoir aucun droit de disposer de ses biens après sa mort. La répartition de son héritage doit se faire selon les lois en vigueur. On ne doit plus tenir compte des volontés d’un défunt qu’en ce qui concerne ses funérailles. La volonté des morts ne doit plus s’exercer que dans le royaume des morts et non dans celui des vivants.
  • Il paraît que les femmes arrétent les guerres en refusant de faire l’amour. Eh bien, ce monde doit étre un paradis de paix !
  • Qu’est-ce qu’une tireuse de cartes ? Une dame qui a des intuitions féminines.
  • Le problème n’est pas de recruter de nouveaux juges mais de révoquer la quasi-totalité des juges actuels sans aucun droit à  la retraite et sans solde.
    Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *