Les dossiers secrets de Winston Churchill

Sir-Winston-Churchill-and-his-memo-on-flying-saucers-533414Un certain nombre de documents déclassifiés révèlent que Sir Winston Churchill a demandé à un groupe de travail de chercheurs appelé: le Flying Saucer Working de découvrir «la vérité» sur le nombre significatif d’observations d’OVNI.

Fait intéressant, le rapport officiel expliquent de nombreuses observations -dont l’ensemble d’objets énigmatiques qui a survolé la capitale américaine et qui ont été repérés par des dizaines de radars militaires.

Pour ajouter au mystère, on rapporte que lors d’une confession dans son lit de mort, le garde du corps personnel de Sir Winton Churchill a révélé que Churchill avait caché un certain nombre d’observations d’OVNI faites par la RAF au dessus de la Grande-Bretagne.

Il est bien connu que vers la fin de la seconde guerre mondiale, des pilotes de la RAF et des pilotes du monde entier ont signalé des rencontres avec des appareils mystérieux: les«foo fighters».

Beaucoup supposent que ces objets énigmatiques étaient des armes top-secrètes développées par les nazis.

En fait, il est connu que les nazis ont développé un certain nombre d’armes étranges pendant des années dans l’espoir qu’elles leur donneraient le dessus dans la guerre.

L’une des rencontres avec des OVNIs les plus intéressantes a eu lieu en juillet 1952. Des avions de combat de l’US Air Force ont décollé deux week-ends consécutifs après que des radars militaires ont repéré de nombreux objets volants non identifiés au-dessus de la «zone restreinte» de la maison blanche.

A-memo-in-which-Winston-Churchill-requested-an-investigation-into-UFOs-594873

Suite à la rencontre, le 18 Juillet 1952, Sir Winston Churchill a envoyé à son secrétaire d’Etat de l’Air lord Cherwell un mémo demandant une enquête urgente sur la question.

Dans la lettre, connue sous le nom de Memorandim Churchill, il écrit:

“Qu’est-ce que toutes ces choses sur les soucoupes volantes?”

“Qu’est-ce que cela signifie? Quelle est la vérité?

“Faites-moi un rapport à votre convenance.”

Lord Cherwel reunit alors un groupe de travail appelé le «Flying Saucer Working Party”

Le groupe de travail secret, a admis qu’il était impossible d’exclure des «objets volants d’origines extraterrestres développées par des êtres inconnus de l’humanité sur des lignes plus avancées que tout ce que nous avions envisagé.

Cependant, ils ont continué à dire qu’il était beaucoup plus probable que les observations alléguées étaient des avions réguliers, des ballons, des oiseaux, d’autres phénomènes naturels, des illusions d’optique, des canulars délibérés – ou des «délires psychologiques. »

Rien de plus a été étudié jusqu’en 1999, lorsque le petit-fils d’un officier de la RAF à la retraite a écrit une lettre au ministère de la Défense pour se renseigner sur un incident dont Sir Winston Churchill prétendument interdit le signalement : une rencontre OVNI au-dessus de la côte est de l’Angleterre.

Winston Churchill

L’aviateur qui est resté anonyme, était le garde du corps personnel de Churchill. Il indique qu’un avion de reconnaissance de la RAF revenant d’une mission de reconnaissance au-dessus des parties occupée de l’Europe avait tout d’un coup, été «ombragé» par un «OVNI métallique au large du Comté de Cumbrie.

On dit que l’équipage de l’avion de reconnaissance de la RAF aurait même photographié l’objet qui,’disent-ils, « planait sans bruit » dans une extrême proximité avec l’avion.

On dit que lorsque la rencontre OVNI a été mentionné à Churchill, qu’il aurait ordonné que l’incident reste hautement classifié pendant plus d’un demi-siècle qu’un tel rapport pourrait causer une «panique collective» et détruire la «foi en Dieu».

On croit que Churchill a été choqué par l’observation:

«Cet événement doit être immédiatement classé car il créerait mouvement de panique dans la population et détruirait sa croyance dans l’Eglise. »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *