Fantômes, mouches et griffures

L’odeur réveilla la mère Caitlen Crott, âgée de 5 ans du sommeil. C’était l’odeur de la mort.

La famille de Caitlen venait juste d’emménager dans cette maison de Galax, Va. Une maison autrefois habitée par des cousins qui barbotaient dans l’occultisme. Les Crott découvrirent tout de suite que leurs cousins avaient laissé quelque chose derrière eux.

« Lors de cette première nuit, j’étais endormie sur le canapé-lit » dit Caitlen. « Ma sœur, qui venait de naître était dans la chambre avec papa et maman. »

C’est alors que la puanteur réveilla sa mère.

« Elle sentit quelque chose de terrible, » dit Caitlen. « Horrible et suffisamment fort pour la réveiller d’un sommeil profond, et croyez moi, ma mère dort profondément. Cela sentait comme si des corps en décomposition brulaient. »

Alors que la mère de Caitlen se réveillait en sursaut, elle tourna les yeux vers la porte de la chambre ouverte et elle vit un homme.

« Un homme grand se tenait là, » indique Caitlen. « Elle réveilla mon père qui sauta du lit et il pourchasse l’ombre noire. »

Le père de Caitlen chasse le grand homme sombre dans la cuisine. L’intrus s’enfuit par la porte de derrière.

« L’ombre noire disparut à travers la porte de derrière » dit Caitlen.

Son père ouvrit la porte et courut dehors, mais l’homme de l’ombre avait disparu.

La famille découvrit bientôt qu’il y avait plus d’esprits dans la maison que de l’ombre.

« Quelques mois plus tard, je me souviens m’être levée dans le milieu de la nuit et être allée à la cuisine, » dit Caitlen. « Je ne me rappelle pas pourquoi j’y suis allé ni de ce qui m’a réveillée, mais il y avait un homme qui cuisinait dans la cuisine. Il me semblait normal et je n’avais pas peur. »

L’homme demanda à Caitlen si elle voulait des biscuits.

« Je lui répondit que non » dit-elle. « Je suis retourné me coucher dans la chambre de sa petite sœur cette nuit là. »

Ce ne serait pas la dernière nuit où Caitlen dormirait dans la chambre de sa sœur, ce fut plus fréquent après qu’elle a commencé à voir l’homme blond.

« C’était l’été et je venais d’avoir ma propre chambre dans cette maison, » dit-elle. « Mon lit était contre le mur et j’avais une grande table de maquillage au pied de mon lit. Je me souviens m’être réveillée un matin et toujours couchée avoir regardé dans le miroir. Il y avait un homme là, avec un pull à col roulé violet et de longs cheveux blond. »

L’homme blond ne bougea pas, il fixa simplement du regard Caitlen à travers le miroir, son expression était vide.

« J’ai tiré rapidement les couvertures sur ma tête et je me suis blottie dessous. Je n’ai pas crié, » dit-elle. « Un peu plus tard, j’ai regardé dans le miroir et l’homme était parti. »

Il reviendrait, souvent et Caitlen ne serait la seule à le voir.

« Il apparaissait fréquemment dans mon miroir lorsque j’étais au lit » ajoute t’elle. « Une fois, ma cousine est restée pour la nuit. Elle me réveilla en pleurant et elle m’a dit que quelqu’un venait de la toucher. »

Elle affirma que l’agresseur était une femme blonde portant une chemise violette.

« Je sais qu’il s’agissait du même homme, » affirme Caitlen. « Elle a pensé que c’était une femme parce que l’homme a de très longs cheveux blonds, mais c’est un homme. Je me souviens de ce fantôme pour la bonne raison qu’il apparaissait souvent dans mon miroir le matin. Aujourd’hui encore, 14 ans plus tard, j’ai peur des miroirs.

Quelque chose n’allait pas avec la salle de bain, elle attirait les mouches.

« Cette salle de bain était remplie de mouches au moins une fois par mois » dit Caitlen. « Elle se remplissait aléatoirement de grosses mouches noires. Maman y allait avec un aspirateur, et frustrée, nettoyaient les mouches. Elle l’a fait tant de fois.

Quoique fisse mon père pour essayer de boucher tous les points d’entrée de la salle de bain, les mouches revenaient. Caitlen pense que les mouches étaient d’une certaine manière à un évènement que se produisit le lendemain.

« Une certaine nuit, une nuit qui précéda une invasion de la salle de bain par des mouches, je me suis réveillée avec une douleur au pied. » Dit Caitlen. « J’ai hurlé et appelé ma mère. Quand elle a allumé la lumière, nous avons vu que mes draps et couvertures étaient couverts de sang et mon pied et ma cheville étaient entièrement griffées. »

Elle ne revint jamais dans sa chambre.

« Après ça, j’ai du partager la chambre de ma sœur à côté de celle mes parents, » dit-elle, « Ma chambre est restée vide tout le reste du temps où nous avons habité là. »

La famille de Caitlen est certaine que les anciens occupants ont attiré les esprits.

« C’était une maison assez ancienne, et avant que nous y vivions, mes cousins y avaient vécu, » dit elle. « Ils faisaient souvent la fête; et avait d’une certain manière un style de vie criminelle. Ma mère les rend responsables de ce qui s’y est passé ; elle dit qu’ils faisaient de la magie noire. »

Bien que Caitlen dise que ses cousin n’étaient pas éduqués en matière de satanisme, ils y ont touches et ils utilisaient une planche Ouija presque tous les soirs.

« Ils avaient décoré la maison de crânes et de choses comme ça, » dit elle. « Et ils écoutaient de la musique m’effrayaient, encore aujourd’hui, elle me dérange. »

Par Jason Offut

Source : http://from-the-shadows.blogspot.com/2011/06/ghosts-flies-and-scratches.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *