Le cas de Allagash

Accueil Forums Ufologie Vos opinions Ufologiques Le cas de Allagash

Mots-clés : ,

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Pei-Pei, il y a 2 ans et 3 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #800767

    Le 20 Août, 1976, une étrange observation d’OVNI suivi d’un enlèvement par des extraterrestres est arrivée à quatre gars en voyage campant à proximité de Allagash dans le Maine.
    Découvrez plus d’infos dans la vidéo ci-dessous!

    La nuit du vendredi 20 août 1976, 4 jeunes étudiants en art au début de la vingtaine quittent Boston (Massachusetts) pour un voyage de canoé et camping dans une zone sauvage du Nord du Maine le long de la rivière Allagash. Le groupe est constitué de jumeaux identiques, Jack et Jim Weiner, Charlie Foltz et Charles « Chuck » Rak. En arrivant à un point de d’étape, ils louent un avion de ponton qui les emporte avec leurs canoés au lac de Telos sur la trajectoire de l’Allagash, dans le nord du Maine.

    Au cours des jours suivants les font du canöé et campent le long de la rivière. Le soir du , ils atteignent le lac Eagle, installent un camp et décident d’aller à la pêche à la truite de nuit. L’obscurité pitch du secteur nécessite la construction d’une énorme feu pour marquer leur campement de sorte qu’ils puissent retrouver leur chemin au retour. Peu après avoir commencé à pêcher, Chuck a la sensation d’être observé. Je me suis tourné dans la direction où je le ressentais et je vis une grande sphère de lumière colorée, immobile dans les airs, sans un bruit, entre 200 et 300 pieds au-dessus de la bordure sud-est de la crique.

    Chuck appelle les autres pour qu’ils regardent derrière eux. Là, s’élevant au-dessus des arbres se trouve un énorme objet ovale luisant. Alors que leurs yeux s’adaptent à sa brillance intense, un mouvement gyroscopique est remarqué, comme si des chemins d’énergie fluctuaient équatoriellement et longitudinallement de pôle en pôle. Ceci divise la sphère en 4 quadrants oscillants de lumière brillante colorée. Les changements de couleur sont très liquides et envelopants, comme si l’objet entier avec un mouvement plasmatique, comme le fait une sauce épaisse quand elle commence à bouillir.

    Charlie attrape une lampe-torche et la fait clignoter sur l’objet. Instantanément, l’énorme objet luisant en ascension fait un arrêt brusque et commence à lentement approcher du canoë. En même temps, un rayon de lumière en forme de tube sort de l’objet et touche l’eau. Sur la surface de l’eau se reflète un anneau luisant, avec un centre sombre. L’objet et son rayon de lumière commençent à se déplacer vers le canoë. Terrifiés, les campeurs commençent à pagayer frénétiquement vers leur feu et le camp qui s’y trouve tandis que le grand rayon balaie le lac directement sur eux et les englobe.

     
    Les 4 de Allagash, avec de gauche à droite : Jack et Jim Weiner, Charlie Foltz et Chuck Rak, en 1993, 17 ans après leur enlèvement

    A partir de ce moment les souvenirs conscients des 4 protagonistes varient. La chose suivante dont se souvient Charlie est d’avoir pagayé vers la berge puis d’être resté au site du campement avec les autres, regardant l’objet s’éloigner.

    Chuck Rak, lui, se souvient être resté dans le canoë après que les autres se soient alignés dehors en panique sur la berge. Transfixed, tenant toujours sa pagaie immobile, il ne parvenait pas à se détourner de l’objet.

    Jack et Jim, les 2 jumeaux, ont un peu plus de souvenirs conscients. Jack raconte : Il était juste derrière nous et je pouvais voir que nous n’arriverions jamais à distancer le rayon. Il avançait trop vite et je me souviens avoir pensé, « Putain ! C’est là ! On ne va jamais s’en sortir ». La seule chose que je sais après, c’est que nous étions sur la berge, sortis du canoë et regardant directement l’objet, qui était maintenant à 20 ou 30 pieds au-dessus de l’eau. Le rayon sortait de sa base comme si l’objet était assis sur le rayon. Il était en survol là, juste devant nous, totalement silencieux pendant ce qui sembla être 4 ou 5 mn.

    Soudain le rayon pointa vers le ciel. L’objet commença à monter vers le haut, s’éloignant de nous vers le ciel du sud-ouest puis fonça dans les étoiles et fut parti en une seconde.

    Jim Weiner, lui, raconte : Il n’y avait pas de doute qu’il venait directement vers nous. Puis je me souviens de moi me tenant sur la berge du lac, et regardant l’objet en l’air au-dessus du lac, entre 50 et 75 yards devant nous… Puis le rayon de recherche partit vers le haut au ciel et nous le vîmes partir au loin à une vitesse énorme. Nous semblions tous être dans un état de choc… Nous restions là, tout simplement incapables de bouger ou de parler.

    Lorsque l’étrange effet anesthesiant disparût, Chuck sortit du canoë et rejoignit les autres alors qu’ils marchaient rêveusement le long de la plage vers leur camp. Même dans cet état, ils se trouvèrent betes en réalisant ce qui était arrivé à l’énorme feu qui était encore en train de flamber il y a quelques minutes.

    Lorsque nous sommes partis pour pêcher, dit Jim, nous avons installé de très gros troncs sur le feu pour brûler pendant 2 à 3 bonnes heures. L’événement entier sembla durer, au plus, 15 ou 20 mn. Cependant le feu avait tout brûlé jusqu’aux braises. A ce moment, ils n’avaient aucun souvenir de ce qui était arrivé durant le temps qu’il prit à leur énorme feu pour tout brûler. Cela restera un mystère pour eux pendant des années.

    Le jour suivant, ils racontent leur expérience à un garde forestier, qui apparemment ne les croît pas. Le reste du voyage est sans incident, et l’événement va juste rester un souvenir inexpliqué.

    Quelques années plus tard, Jim souffre d’une blessure à la tête qui lui cause une épilepsie tempero-limbique. Durant le traitement, les médecins de Jim lui demandent de signaler tous vécus inhabituels qui pourraient être symptomatiques de sa condition. Jim décrit les événements étranges que lui et ses amis ont vécu depuis la rencontre avec l’ovni. Ceux-ci incluent le réveil en pleine nuit pour voir des créatures étranges, la lévitation depuis le lit et une paralysie temporaire pendant que quelque chose est effectué sur les organes génitaux. Il décrit aussi leur rencontre avec l’ovni et la période de temps manquant. Les médecins de Jim lui conseillent de contacter un chercheur sur les ovnis, pensant que Jim et ses amis pourraient avoir été impliqués dans une expérience d’enlèvement par un ovni. Jim contacte Raymond E. Fowler à l’occasion d’une de ses conférences dans la région de Boston.

    Enquête

    En janvier 1989, Raymond E. Fowler initie une enquête formelle (avec David Webb, un enquêteur du MUFON et spécialiste des RR3/RR4, ainsi qu’avec Anthony (Tony) Constantino, un hypnothérapeute professionnel et consultant du MUFON), qui va être menée pendant 24 mois.

    A l’évidence une période de temps manquant doit être intercalée entre l’observation de l’objet et le moment où la berge a été rejointe. Le rayon de lumière touchant le canoë semble être le point de division entre mémoire et amnésie. Au cours de la 1ère d’une longue série de sessions d’hypnose, il est décidé de se concentrer sur ce segment de la rencontre.

     
    L'enlèvement représenté par un artiste

    Sous hypnose, les 4 témoins revivent les expériences détaillées et traumatisantes d’enlèvement à bord de l’ovni durant la période du temps manquant. Tous sont transférés de leur canoë dans l’ovni par le rayon de lumière en forme de tube creux. A bord, ils rencontrent des créatures humanoïdes étranges qui excerçent une sorte de contrôle mental sur eux de sorte qu’ils ne peuvent résister à leurs demandes.

    Tous sont amenés à se déshabillier et s’asseoir sur un banc d’apparence plastique dans une zone éclairée par une lumière blanche diffuse. Après avoir regardé leurs yeux et dans leurs bouches avec une tige de la taille d’un stylo avec une lumière à son extrêmité, les aliens les placent dans un harnais et plient leurs bras et jambes. Puis, un par un on les fait s’étendre sur une table où chacun est examiné par un certain nombre d’instruments étranges semblables à des machines tenus à la main et plus grands qui sont abaissés au-dessus de leurs corps. Durant cette partie de l’examen, les entités alien extraient des échantillons de salive, raclures de peau, sang, sels, urine et sperme de chacun des enlevés.

     
    Dessin des kidnappeurs par Jim Weiner

    Après les examens, les enlevés sont amenés à se rhabiller et entrer dans une autre salle ayant un portique rond dans un de ses murs. Ils sont alignés et amenés à marcher à travers le portique. Des sensations étranges surged through leurs corops alors qu’ils se trouvent en train de descendre en flottant le long du rayon de lumière creux dans leur canoë qui est maintenant en eaux peu profondes près du site de leur campement. La lumière semblable à un tube semble maintenir le canoë stable alors que chacun est placé dedans dans les mêmes positions assises où ils étaient avant l’enlèvement.

     
    Le retour final à un canoë, dessiné par Chuck Rak lui-même, dessinateur de son état

    Les sessions d’hypnose se poursuivant, plus de détails sont récupérés sur leur vécu à bord. Egalement, on découvre que les jumeaux ont été visités dans leur chambre à coucher par des créatures extraterrestres et ont vécu des enlèvements dès leur prime enfance. Ces expériences sont revécues en détails vivaces sous hypnose.

    Au cours de l’enquête, an extraordinary event occurred. Jack et sa femme Mary were abducted from their remote mountain home in Townshend (Vermont).

    Durant la nuit du 20 mai 1988, le chien de Jack le réveilla lorsqu’il gratta à la porte voulant sortir pour se soulager. Lorsque Jack se leva pour le mettre dehors, il fut choqué de voir une lumière bleue luir à travers la fenêtre de la cuisine. Il sortit dehors et vit un objet luisant en survol au-dessus du champ adjaçent à sa maison. Il décida de ramener le chien à l’intérieur. Dans le matin, il pensa avoir rêvé le tout. Cependant, sous hypnose, il revit un événement d’enlèvement partagé avec sa femme en détail minute par minute. Mary ne se souvient que d’avoir rêvé d’un dain avec de grands yeux venant à côté de leur lit. Elle ne répond pas à l’hypnose. Ce qui suit est un extrait des sessions d’hypnose de Jack :

    C’est bleu. Une lumière bleue. Et je pense, « C’est drôle. Ce n’est pas la Lune« . Et puis je vais à la fenêtre et je regarde à travers la fenêtre et ce que je vois est amazing. Je vois une grosse lumière brillante et c’est juste au-dessus du camion dans le terrain à l’extérieur de la maison. Et je pense, « Oh mon dieu ! Je ne peux pas le croire ! » Et je dis alors, « Marie, lève-toi. Lève-toi et regarde ! » Et je cours à la porte et sort dehors et je cours vers la lumière dans le champ… Puis je vois le chien courrir à côté de moi… Et alors je le ramasse et cours retourner à la maison… La lumière est toujours là et se déplace… Et alors je remets le chien dans le ciel et je pense, « Je ne veux pas faire çà. Je ne veux pas faire çà maintenant ! » Je ne veux pas regarder la lumière… Alors je retourne au lit… Et je pense, « Je ne veux pas m’occuper de çà maintenant. Pourquoi sont-ils là maintenant ? » Et j’ai peur… alors je mets les couvertures sur ma tête… et Marie est à côté de moi. Et alors je sais, je sais que quelque chose est dans la maison. Je sais tout simplement qu’ils sont là et je suis sous les couvertures et pense « Oh Dieu, oh Dieu ! Pourquoi sont-ils là maintenant ? Je ne veux pas que ça arrive ». (Sanglots) Et alors les couvertures bougent et je sens quelque chose sur la couverture… Et puis les couvertures sont tombées et je regarde là et j’avais raison. Ils sont juste là ! Oh Dieu ! Ils sont juste là, juste à côté de mon lit… Ca a des gros yeux et une grosse tête et c’est sombre et il y a de la lumière derrière qui vient de la porte. Et ça enlève les couvertures et je ne veux pas regarder… Et je regarde Marie… Il y en a 1 autre là et il est près de Marie. Et je voudrais pouvoir faire quelque chose mais je ne peux pas. Je dois faire ce qu’ils veulent. Et la lumière à là-bas et ils veulent que je sorte là-bas… Ils me soulèvent. Mary’s standing et ils nous font bouger vers la lumière… Et le chien ne fait rien. Nous passons par la porte… Nous marchons jusqu’à la pelouse et je me sens comme si je flottait… nos pieds sont sur le sol, mais mes pieds ne font pas ce que je veux qu’ils fassent.

    Jack et Mary furent amenés pour se tenir devant un énorme objet luisant de la taille d’une maison posé sur une lumière bleue enveloppant sa base. La lueur autour de l’objet lui-même change est faite de couleurs changeant du blanc au jaune à l’orange et au pourpre et de retour au blanc. Aucun bruit n’émane de l’objet, mais l’air est empli d’une odeur acre d’ozone. Puis, Jack et Mary sont amenés à marcher dans la lumière bleue sous l’objet. Instantanément, ils sont transferrés à l’intérieur de l’objet luisant. Mary est séparée de Jack, qui was made to undergo examinations similar to the one that he and his friends avait vécu 12 ans plus tôt. Après l’examen, Mary rejoint Jack et ils sont littéralement transportés en flottant à travers la pelouse depuis l’appareil vers la maison, à travers la porte d’entrée non ouverte et vers leur chambre à coucher, où ils furent remis au lit dans un état étrange de léthargie.

    Cette experience laisse des éléments physiques derrière sous la forme de brûlures sous le pied de Jack. Jack a également reçu une marque scoop comme d’une biopsie au-dessus de sa cheville lors d’un autre enlèvement. La marque de scoop était située juste au-dessus d’une cicatrice laissée par une opération pour un grosseur anormal qui était apparu pendant la nuit sur la jambe de Jack plusieurs années auparavant. Le médecin local de Jack pensa qu’il s’agissait d’un kyste, mais fut incapable de le drainer et renvoya alors Jack vers un chirurgien qui l’enleva. On dit à Jack que des pathologistes locaux ne savaient pas ce que c’était et que cela avait été envoyé au Center for Disease Control à Atlanta (Georgie), pour analyse complémentaire. Cependant, lorsque l’équipe de Fowler examina le dossier médical de Jack, elle trouva qu’il avait été envoyé à des pathologistes militaires à Washington, D.C., où il fut examiné par un colonel de l’USAF. Des tentatives pour obtenir plus d’informations sur le grosseur anormal furent contrecarrées, le chirurgien ne voulant pas coopérer avec Fowler et son équipe.

    Au cours de l’enquête Fowler et son équipe procédèrent à des vérifications du passé du témoin, examinèrent les dossiers et journaux médicaux, recoupa le témoignage du témoin, coordina les tests de profil psychologique du témoin, correla les récits du témoin avec d’autres reports and conducted 15 sessions d’hypnose sur une période de 14 mois. Le rapport final de 10 volumes totalisait plus de 700 pages. Il fut rendu accessibles aux chercheurs sur les ovnis et devint la base d’un livre sur les enlèvements ovni devant être publié par Time-Life et plusieurs documentaires télévisés.

    De plus, tous les témoins ont été l’objet d’interrogatoires détaillés, vérifications de référence de caractère rigoroureux, 12 sessions de regression hypnotique enregistrées/transcrites et une batterie de tests de profil psychologique. Nous avons également examiné un certain nombre de théories alternatives avancées pour expliquer les enlèvements : canulars, personalités enclines à l’imagination, psychoses, souvenirs traumatiques de la naissance et images archetypes de l’inconscient collectif. Chacune de ces théories a été critiquée et éliminée à la lumière des éléments recueillis au cours de notre enquête.

    L’enquête de Fowler conclut que le caractère moral des témoins, le revécu graphic de leurs expériences sous hypnose et les extraordinaires corrélations entre leur expérience et celle des autres aurait fourni une démonstration criante que leurs vécus étaient de nature objective. De tels éléments combinés aux effets physiques typiques sur les corps des témoins ont amené Fowler à évaluer ce cas dans la catégorie des plus significatifs.

    Source

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.