Essais nucléaires en video

Accueil Forums En quête d’histoire Histoire Essais nucléaires en video

Mots-clés : 

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Photo du profil de Pei-Pei Pei-Pei, il y a 2 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #813201

    Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont mené des centaines d’essais nucléaires atmosphériques. Il y avait plusieurs caméras pour filmer chaque événement à environ 2400 images par seconde. Comme l’Arche de l’Alliance dans les Aventuriers de l’Arche Perdue, cependant, ces trésors ont été largement oubliés car ils pourrissaient dans le coffre-fort à haute sécurité partout dans le pays.

    Au fil du temps pour archiver ce matériel (le film se décompose au fil du temps), le Lawrence Livermore National Laboratory a entrepris une gigantesque opération de restauration pour conserver ces films pour la postérité:

    Au cours des cinq dernières années, Greg Spriggs, physicien de l’arme nucléaire au Lawrence Livermore (LLNL) et une équipe de spécialistes du cinéma, archivistes et développeurs de logiciels ont été chargés de traquer, de numériser, de ré analyser et de déclassifier ces films en décomposition. Les objectifs sont de préserver le contenu des films avant qu’il ne soit perdu pour toujours et de fournir de meilleures données aux scientifiques de l’après-essai qui utilisent des codes informatiques pour aider à certifier que le vieillissement de la dissuasion nucléaire des États-Unis reste sécuritaire et sûr.

     Et maintenant, ils ont partagé une partie de ce matériel avec nous tous, en affichant un tas de vidéos qu’ils ont numérisées sur YouTube.

    On trouve l’explosion « turque » du 7 mars 1955, menée dans le cadre de la « Opération Théière ». La terrible vidéo montre l’effet de souffle d’une bombe nucléaire de 40 kilotonnes, soit environ le double  de la bombe atomique larguée sur Nagasaki, mais elle est insignifiante par rapport aux dispositifs en mégatonne présents dans les arsenaux de plusieurs pays du monde.

     

    Mais au moins il y a des gens sains en charge de ces arsenaux nucléaires, en suis-je bien sûr?

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.