Les orang-outans meurtriers

Accueil Forums Ecologie et santé Faune et protection des animaux Les orang-outans meurtriers

Mots-clés : 

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Pei-Pei, il y a 1 an et 6 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #803966

    Une femme en colère contre une autre femme au sujet d’un homme obtient l’aide de l’homme pour dominer sa rivale et la tuer de sang-froid. Ca se passe tous les jours … à moins que les tueurs et la victime ne soient des orangs-outans. Des chercheurs à Bornée rapportent avoir assisté au premier meurtre de ce genre commis par ces grands singes et ils essaient d’en déterminer la cause.

    orang-outans

    Selon un rapport publié dans la revue Behavioral Ecology et Sociobiology, l’incident est survenu dans la réserve indonésinne de Mawas réserve où les chercheurs suivaient les orangs-outans de Bornéo (Pongo pygmaeus) depuis 2003. Au cours de cette période, ils n’ont vu que six cas d’attaques de femelles par des femelles et aucune n’avait causé de blessures – confirmant le caractère non-violent et non-meutrier des orangs-outans femelles.

    En Juin 2014, Anna Marzec, une étudiante en doctorat à l’Université de Zurich, observait une jeune femelle nommée Kondor (aucun nom n’a été changé) qui avait récemment perdu un bébé. Elle avait des antécédents de harcèlement avec une femme plus âgée du nom de Sidony – les chercheurs les avait vues se frapper et se mordre dans une rencontre avec la fille de Sidony.

    sidony-570x380

    Sidony la victime

    Marzec a observé Kondor passer du temps avec un mâle nommé Ekko. Lorsque le couple a couru vers Sidonie, Ekko a abandonné Kondor (uh-oh) et il a inspecté sexuellement Sidonie. Puis il a changé d’avis (typique du mâle) et Il est retourné vers Kondor et s’est accouplé avec elle. Kondor voulait enseigner une leçon à Sidony donc elle l’a fait les regarder avoir des relations sexuelles. Lorsque Sidony a essayé de courir, Kondor l’a pourchassé …

    C’est alors que ce triangle amoureux des orang-outans est devenu mortel. Ekko a rejoint  Kondor et tous deux bloquaient les voies de fuite de Sidony tandis que l’autre la mordait et l’ attaquait, provoquant de graves blessures. Après 33 minutes, un autre mâle nommé Guapo est apparu (un chevalier en fourrure rouge), chassa Ekko de suite et  s’accoupla avec Sidony blessée (c’est bizarre). À son crédit, il a essayé de séparer les femelles comme elles continuaient à se battre, mais Sidony est morte deux semaines plus tard de ses blessures.

    ekko-left-kondor-right-570x380

    Photographies signalétiques des orang-outans tueurs: Ekko, à gauche; Kondor, à droite.

    Bien que commun dans les feuilletons et dans les grandes villes américaines, ce type de comportement n’a jamais été observé chez les orangs-outans, dit Marzec

    Ceci est tout à fait inattendu, car on avait jamais signalé auparavant la formation de coalition entre des orangs-outans sauvages mâles et les femelles . C’est également le premier signalement de mâles soutenant des femelles dans leurs conflits, avec une issue fatale.

    Comme il n’y a pas de tribunaux orang-outans, Kondor et Ekko s’en sont tirés avec l’assassinat et ils demeurent libres dans la nature. S’il y avait eu un procès, leur avocat aurait tenté de jeter le blâme sur les humains qui détruisent la jungle où ces grands singes vivent, ce qui provoque la surpopulation qui déclenche un comportement agressif voire pire.

    Source

    Soumis à la même pression que dans les sociétés humaines post néolithique, il semble que les animaux acquièrent des comportements qu’on pensait n’exister que chez les humais. A suivre donc

    Pei-Pei

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.