Hackers : Chine vs USA

downldk_e0 (1)Des pirates informatiques chinois menacent d’attaquer des sites Web américains et des pirates informatiques américains veulent répliquer : la première cyberguerre mondiale ?
La première cyberguerre entre des pirates informatiques chinois et américains a été renvoyée à  lundi .

Les pirates informatiques chinois souhaitent hacker une douzaine de sites Web américains.

Les sites attaqués incluent le Centre de MCI à  Washington, plusieurs sites de l’Armée de l’air et des sites des ministères de l’Energie, du Travail et de la Santé et des Services Humains. Des attaques ont déjà  eu lieu sur des site du gouvernement américain avec plusieurs messages Anti-américains.

La première cyberguerre entre des pirates informatiques chinois et américains a été renvoyée à  lundi .
Les pirates informatiques chinois souhaitent hacker une douzaine de sites Web américains.
Les sites attaqués incluent le Centre de MCI à  Washington, plusieurs sites de l’Armée de l’air et des sites des ministères de l’Energie, du Travail et de la Santé et des Services Humains. Des attaques ont déjà  eu lieu sur des site du gouvernement américain avec plusieurs messages Anti-américains.
Des pirates informatiques américains ont vite répondu en hackant 15 sites Web en Chine avec des plaisanteries ethniques et appellent aux pirates informatiques à  rejoindre la guerre.

Selon l’article du site Wired, les attaques chinoises sont visées principalement contre des sites du gouvernement.

Une amplification des attaques généralisées s’est déroulée depuis le début 2004. Des bréches sont ouvertes dans le système windows que les pirates malins savent débusquer. Ces bréches auraient pû étre comblées dès le départ, mais rien de réel n’a vraiment été fait.

Les attaques de virus ont elles aussi pris un tour inquiétant. Selon des chiffres du cabinet mi2g, plus de 91.000 attaques informatiques ont été répertoriées au premier semestre 2003, contre 87.500 pour l’ensemble de l’an dernier.
Les Etats-Unis ont été les plus touchés en 2002 (32.434 attaques), devant le Brésil (7.294) et le Royaume-Uni (5.589). Les pays en développement sont les plus touchés par les attaques contre les sites gouvernementaux, la Chine étant en téte de liste avec 187 incidents de ce type.
Les attaques informatiques sont à  80% originaires de dix pays, les Etats-Unis rassemblant à  eux seuls 35,4% du total, devant la Corée du Sud et la Chine.

Les professionnels des virus : ce sont des criminels informatiques organisés, ils agissent rarement pour leur compte personnel et sont au service d’un mandataire, entreprise concurrente voire Etat. Les autorités militaires de la Chine et de Taïwan seraient en effet impliqués dans la mise au point de virus destinés à  une potentielle « guerre de l’information ». De méme le FBI a reconnu qu’il avait commandité la création d’un virus espion (Le FBI confirme l’existence de son logiciel espion, Christophe Guillemin, ZDNet France, 14/12/2001).
Les motivations de ces professionnels du crime informatique sont diverses : vol et exploitation de renseignements économiques, discrédit d’un concurrent par la démonstration publique de la fragilité de son système informatique, espionnage à  des fins économique et militaires, terrorisme informatique.

Un nouveau style de guerre qui joue dans l’ombre est bel et bien engagé, le guerre informatique. A suivre…

source :
http://www.pcinpact.com/actu/news/Hackers_Chine_vs_USA.htm /
http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=multimedia/20031120.OBS0057.html&host=http://permanent.nouvelobs.com/ /
http://www.men.minefi.gouv.fr/webmen/revuedeweb/virus.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *