HET et super technologie

L’HET implique une super technologie alors : »-Quid de la super-technologie? »

Je vais donc essayer de vous répondre très simplement:

  • Elaborer des hypothèses sur le phénomène ovni de plus en plus farfelues est, soit une volonté de se démarquer des autres par originalité, soit une volonté de ridiculiser ce sujet. Il serait donc bien plus profitable de s’efforcer à faire preuve d’esprit de recherche et de culture scientifique afin d’essayer une étude constructive pour tenter de comprendre le dit phénomène.

Plutôt que d’essayer d’élaborer des hypothèses plus ou moins utopiques et démontrant par A+B, un oubli total des témoignages concernant le dit sujet, il serait préférable d’étudier le dit phénomène ovni par une étude basée en fonction de l’ensemble de nos connaissances et découvertes récentes dans les technologies actuelles.

Sans même être obligé de parler des différents personnages observés par de nombreux témoins, il serait très souhaitable de répondre scientifiquement et avec le plus de précisions, aux très nombreux relevés de mesures physiques enregistrées ou constatées, depuis maintenant plus de soixante ans.

I. Les constats en atmosphère:

1) -Les cas d’observations visuels/Pilotes confirmées par Radars primaires de surveillance du territoire, donc des échos enregistrés et recoupés. (Vitesses, directions, distances.)
2) -Des enregistrements de rayonnement Infra Rouge d’origines magnétiques.
(Analysé par des scientifiques spécialisés.)
3) -Des vitesses « mesurées et enregistrées » par radar. (De l’ordre de +8000 km/h.)
Dont nous n’avons pas les capacités en technologies terrestres même en 2010.
4) -Des positions statiques et silencieuses dans notre atmosphère.
Performances dont notre technologie est toujours incapable en 2010.
5) -Des trains d’ondes hautes/fréquences mesurés et enregistrées.
(Plus de 2900 mégahertz.)
6) -Des engins devenant progressivement « lumineux » et accélérant très brutalement.
(Ionisation/Effet Hall fort)
7) -Pas de « Bang soniques » constatés pour des passages en vitesses supersoniques.
Passages enregistrés par multi/radars primaires et observées du sol, par des techniciens spécialisés.
8)-Des observations décrites par les navigants de dérèglements ou d’inactivités des instruments de bord d’aéronefs en vol. (Lors d’un passage à proximité d’ovni.)
9) -Observations et enregistrements constatés et filmés par des astronomes référencés.
10)- Des disparitions soudaines d’objets sur place…

II. Les constats au sol :

1) -Des traces géométriques d’empreintes relevées dans des champs lors de témoignages.
(Constats et rapports par la Gendarmerie Nationale.)
2) -Des pressions enregistrées et mesurées au sol.
(De l’ordre de plus de trente tonnes.)
3) -Des constats de racines de plantes brûlées par des micro-ondes.
(Relevées et analysées par les laboratoires spécialisés.)
4) -De nombreuses observations de calages de moteurs et d’extinctions de phares.
(Par témoins multiples lors de passages d’ovni.)
5) – Disparitions brutales sur place ou en aérien d’ovni lors d’observations.

III. Constats physiques sur les témoins :

1) – Des sensations de Chaleur/Brûlure constatées par des pilotes ou des observateurs.
2) – Des brûlures corporelles constatées par la médecine. (Rapport du Dr Costagliola.)
3) -Des cas de paralysies passagères provoqués sur les témoins d’observations.
4) -Des ophtalmies/ Eblouissements chez certains observateurs.

Nous pouvons donc conclure:

En fonction de nos connaissances actuelles, la solution la plus logique à l’ensemble de ces constats d’observations et à aux très nombreuses mesures physiques enregistrées et recoupées, devrait donc nous obliger à en déduire, que nous devons être depuis très longtemps, en présence d’une sorte de « super technologie » absolument incohérente avec nos capacités actuelles sur la modeste planète Terre.
Nous avons donc en mains, un ensemble d’éléments s’adressant à plusieurs catégories de scientifiques et qui devrait être résolu par les trop nombreux contestataires du fait.
Parler alors de lutins, d’elfes ou autres créatures du moyen âge sans avoir osé étudier la notion de « petit peuple » (Datant du mégalithique…) est très pratique pour justement jouer sur les angoisses et peurs de nos aïeux…
C’est donc à nous tous « les petits terriens », d’avoir la volonté de « réorienter » la recherche et de concevoir que nous ne sommes peut-être pas les seuls dans l’univers. De là à concevoir que d’autres pourraient être bien plus évolués que nous, demandera encore, beaucoup d’humilité et de réflexions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *