Histoire de la Grande Conspiration: 18 mars 1314, l’exécution du Grand Maître des Templiers

Contrairement à ce que l’histoire et les racontars nous enseignent du roi de France de l’époque, Philippe IV, dit Le Bel, les Chevaliers Templiers ne furent pas excommuniés, mais leur ordre a été dissous. C’est au matin du vendredi 13 octobre 1307,que tous les Templiers de France sont arrêtés à la suite d’une opération de police lancée dans le plus grand secret et mené de main de maître par Guillaume de Nogaret. L’ordre créé en 1119, par le chevalier Hugues de Payns qui voulait protéger les pèlerins se rendant à Jérusalem dispose, à l’orée du 14ième siècle d’un pouvoir considérable. Puissance militaire considérable que celle des Chevaliers du Temple: en effet avec une force évaluée à 15,000 hommes, additionnée à une puissance foncière formidable qui comprend la possession de nombreux fiefs et le profit du travail de son réseau de monastères appelés commanderies, mais surtout et avant tout, une puissance financière énorme!

L’ordre est un interlocuteur financier privilégié des Grands de toute l’Europe, prêtant des fonds ou gérant les biens de l’église et de nombreux rois dont Jean sans Terre et Philippe le Bel. Ce dernier en voulant détruire les Templiers visait ainsi deux objectifs: l’agrandissement de son domaine et l’enrichissement du Trésor Royal. A la suite de leur arrestation, les Templiers sont interrogés sous la torture par les commissaires royaux puis remis aux Inquisiteurs dominicains qui les condamnent pour hérésie, apostasie, idolâtrie et sodomie. Un certain nombre d’entre eux est condamné au bûcher. Le pape Clément V, dont ils dépendent, ébranlé par ces aveux décide l’arrestation de tous les Templiers de la chrétienté.

On pourrait penser qu’il s’agit là, de l’ancêtre de la conspiration du 11 septembre 2001:par suite d’un mensonge, on en fait un cas général et on provoque un grand conflit qui garde le peuple sous l’emprise de la psychose! On déclenche la guerre au terrorisme, alors que l’on est soi-même un terroriste!

Donc retournons à notre affaire: des commissions diocésaines et pontificales sont créées pour enquêter sur les membres de l’Ordre. Elles doivent remettre leurs conclusions à un concile qui devra les juger. Ce n’est que le 16 octobre 1311 qu’il se réunit à Vienne dans lisère. La culpabilité du Temple est loin de faire l’unanimité. On préfère qu’il soit réformé et non aboli. Ne voulant pas entrer en conflit direct avec le roi de France, Clément V qui lui doit sa tiare, tarde à statuer. Apprenant au printemps 1312,que Philippe le Bel est à Lyon avec son armée, il prend peur et signe le 3 avril la bulle Vox in excelcio, supprimant purement et simplement l’Ordre du Temple mais …oublient (?) de le condamner! La bulle Ad providam décrète que ses biens sont transférés aux Hospitaliers. Enfin, une troisième bulle annonce que le pape se chargera du jugement de ses dignitaires. Mais, ils ne furent jamais excommuniés!

Dans la plupart des pays de l’époque, en Angleterre, dans la péninsule Ibérique, en Allemagne, les Templiers sont innocentés. En France, ceux qui reconnaissent leurs erreurs seront absous. Philippe le Bel échouait ainsi dans ses plans

De spoliation totale des biens des Templiers à son profit. Il obtint cependant l’arrestation du Grand Maître de l’Ordre, Jacques de Molay qu’il fit condamner au terme d’un procès inique et bien tramé à être brûlé vif à la pointe de l’île de la Cité (mes documents plus anciens parlent de Lille aux Juifs), le 19 mars 1314.

Nous fêterons donc dans une semaine, les 697 IIème anniversaires de cet acte sans scrupule ou Jacques de Molay accompagné sur le bûcher de son lieutenant, Geoffroy de Charny fut mis à mort par le feu.

Juste avant de mourir, le Grand Maître prononcera sa terrible malédiction, du haut de son bûcher, au moment ou les flammes le touchèrent:

« Pape Cément, roi Philippe et vous, Guilleaume de Nogaret, je vous condamne à avant un an à comparaître au Tribunal de Dieu d’ici un an! Maudits! Maudits! Soyez-vous jusqu’à la treizième génération de vos races. »

Sur cette dernière phrase, il s’éteint, emporté par le feu!

J’en profite pour rendre hommage à celui qui est l’héritier direct de l’Ordre, maintenant installé à l’Île de la Réunion et dont l’Ordre porte le nom de GRAAL: Gilbert Grondin, mon grand ami et allié des Défenseurs de la Terre!

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fkoloborderlareunion.blog4ever.com%2Fblog%2Findex-300183.html&h=73888

Représentation de l’aspect du grand Maître!…d’après d’anciennes gravures.

Chevaliers Templiers débarquant en Terre Sainte!

Philippe IV, dit le Bel!

Grand Sceau des Chevaliers Templiers.

Ancienne représentation du Grand Maître montant au bûcher!

Jacques de Moley: vitrail ancien!

Enluminure ancienne le représentant!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *