Hommage à  Jimmy Guieu

jimmy_guieu_1990Merci Jimmy, aujourd’hui n’est pas une date anniversaire, mais je te rend hommage. Car grace à  tes romans de SF, tu m’as intéressé au phénomène Ovni et ouvert l’esprit. « Tu étais avec Marc THIROUIN un des pionniers de l’ufologie française. Tu as essayé de fédérer nombres d’ufoloques et de chercheurs de l’étrange en tant que créateur de l’IMSA (Institut Mondial des Sciences Avancées) Tu étais jusqu’aux debuts des années 80 convaincu que ces extraterrestres qui nous visitent ne pouvaient étre que pacifiques: ces « grands blonds », ces « polariens ». Puis tu es devenu un des plus acharnés défenseur en France de la thèse conspirationniste et de l’existence de ces « petits gris » que tu voyais partout. « . « Le temps n’est plus à  tenter de convaincre mais à  chercher à  rassembler. Ceux qui, n’ayant toujours rien compris aujourd’hui, demeurent nos adversaires, ne comprendront pas davantage demain. Laissons-les s’enliser dans leurs polémiques et attaques stériles et, fraternellement, travaillons! » Jimmy GUIEU

Passionné depuis l’adolescence par le phénomène OVNI, que l’on appelait alors les « soucoupes volantes », Jimmy Guieu fut l’un des plus ardents pionniers de l’Ufologie en France. Sa demeure, 8, traverse Malakoff à  Aix-en-Provence, resta, durant des décennies, la halte incontournable des ufologues du monde entier. Jimmy était avant tout romancier. Un romancier populaire. Il laisse derrière lui une oeuvre considérable. Plus de cent ouvrages de science fiction, d’anticipation, sans compter les titres alimentaires (policiers, espionnage) écrits sous pseudo, souvent avec son complice Pierquin. Entraîné par sa passion, il aimait à  brouiller les pistes, mélant volontiers réalité et fiction. Cette attitude d’artiste face à  un phénomène scientifique, le brouilla parfois avec les chercheurs moins motivés que lui, moins enthousiastes mais plus réalistes. Pourtant, il n’en démordait pas, il affirmait que sa quéte et sa connaissance des extra-terrestres étaient rigoureusement scientifiques. Evidemment, disait-il, pour séduire les lecteurs qui le faisaient vivre, il pimentait un peu la sauce qui accompagnait ses récits.

Jimmy, écorché vif, voyait, sentait des choses là  où les autres n’éprouvaient rien. Je me souviens d’une « expédition » dans les carrières dissimulées sous les collines de la région d’Orange. Devant ces fantastiques galeries, ces immenses « chambres » taillées dans la roche pour en extraire des pierres, Jimmy s’exaltait, voyait un repaire de « petits gris » dont il décelait les traces sur le sol, le plafond ou sur les parois. Armé d’un compteur geiger et d’un curieux appareil de mesure de la Nasa capable de mesurer les « ondes ioniques », il s’exclamait à  chaque pas devant les clignotements et les crépitements émis par les instruments. – Je le savais ! Ils ont passés par là  ! Ils sont peut-étre encore là  ! Jimmy Guieu était un conférencier hors-pair. Il entraînait son auditoire où il voulait. Mais il n’aimait pas la contradiction. D’où quelques débats houleux restés mémorables, au cours desquels, taureau furieux, il fonçait sur le matador rationaliste qui le titillait de ses objections. Pour lui, tout était signe, symbole, indice. Poète du mystère, il fit réver d’aventures sidérales et d’expéditions cosmiques des générations de lecteurs. S’intéressant à  l’ésotérisme sous toutes ses formes il savait beaucoup de choses sur les sociétés secrètes, avouant parfois, participer aux travaux occultes de cénacles initiatiques.

Jimmy Guieu vient, en ce début d’année 2000, de nous fausser compagnie, pour rejoindre le royaume des « petits-gris ». Marc Schweizer Je te connaissais par l’intermédiaire de tes romans mais également par un ami avec qui tu avais fait des films. La Conspiration du silence et quelques fois des menaces sur le sujet m’ont simplement ouvert les yeux sur la réalité de l’existence ET. Tu as étais tourné en ridicule par certains médias, et cela m’a convaincu encore plus de ta crédibilité. Je reprendrais cette phrase de serppe.free.fr : « Tu nous a quitté dans les premiers jours de l’année 2000 et personne ne pourra te remplacer dans cette quéte de l’étrange que tu affectionnais tant. Maintenant que tu as rejoint l’Orient Eternel tu as les réponses à  toutes tes questions. » Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *