Hybrides

De récentes analyses génétiques ont démontré que l’humanité actuelle était le fruit d’une hybridation entre Homo Sapiens et l’Homme de Neandertal, mais pas seulement. En effet, au cours de ses pérégrinations à la sortie du berceau africain, Home Sapiens se serait croisé avec toutes les espèces homos qui auraient croisé sa route:

Une autre étude génétique le confirme. Jeffrey Long de l’Université du Nouveau-Mexique à Albuquerque a présenté les résultats sur près de 100 populations humaines modernes lors d’une réunion de l’Association américaine pour l’anthropologie physique en avril. Son équipe a trouvé des preuves que les Eurasiens ont acquis la diversité génétique par l’hybridation avec d’autres espèces Homo après avoir quitté l’Afrique.

Et

En outre, les objets décoratifs caractéristiques de l’homme ont fait leur apparition sur des sites néandertaliens, datée à environ le temps de contact avec les humains en Afrique et au Moyen-Orient. Plus à l’est, des ossements humains de 40 000 ans dans une grotte près de Pékin, Chine, ont des caractéristiques qui rappellent d’autres Homo espèces, explique Erik Trinkaus de l’Université Washington à St Louis, Missouri.

Et ceci me rappelle cet article:

Depuis Däniken & Sitchin, beaucoup sont convaincus de l’origine extra-terrestre de ces enfants divins. Et il est facile de voir pourquoi: il est impérieux de l’interpréter comme une allusion à une visite d’en haut, Car notre culture nous enseigne à chercher Dieu dans le ciel.

Ou alors, vous pouvez opter pour la voie orthodoxe, et examiner tout dans la Bible comme des mythes et fables morales. Mais s’il y avait d’autres explications?

La semaine dernière, Turner Young a posté cette nouvelles concernant les commentaires du professeur Svante Pääbo, membre de l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutive, et peut-être la principale autorité sur notre éteints cousins Néandertaliens.

Le Professeur Pääbo a déclaré qu’il y a suffisamment de preuves pour conclure qu’à peu près tout être humain vivant aujourd’hui, à l’exception des personnes d’une plus récente origine africaine enfin récente en termes d’évolution, avait toute un peu de Neandertal dans leurs gènes.

Mais c’est là où ca devient intéressant, car selon Pääbo:

Tous les non-Africains – qu’ils soient de France, de Chine ou de Papouasie-Nouvelle-Guinée – partage la même quantité d’ADN de Neandertal, ce qui suggère que les croisements ont eu lieu avant la division des populations. Le calendrier fait du Moyen-Orient le lieu le plus probables où les êtres humains venant d’Afrique et les Néandertaliens résidants ont commis l’acte.

Ainsi, le Moyen-Orient est l’endroit où nos deux espèces ont brisé la glace. Après examen de ces événements, j’ai commencé à penser: et si le texte de la Genèse était une version un peu déformée de ce point de repère dans notre histoire évolutive.

Que faire si les fils de Dieu furent l’homme de Neandertal?

Je sais que beaucoup de gens seront en désaccord avec cela, puisque nous avons appris à penser que l’homme de Neandertal aussi maladroit et inférieur à nos plus modernes espèces après tout, il doit y avoir un raison pour laquelle ils ne sont plus là …

Chaque année, Pääbo et ses collègues découvrent des choses de plus en plus fascinantes au sujet de nos cousins. Nous savons maintenant qu’ils étaient capables de discours, Nous avons trouvé des signes de rites funéraires, nous avons découvert qu’ils étaient capables de faire des outils sophistiqués, Et peut-être même peut-être quelques formes d’expression artistique sous forme de colliers. Savoir si ces objets ont été copiés à partir de ceux fabriqués par l’homme moderne est encore en débat.

Ajoutez à cela le fait que les Néandertaliens possédaient un peu plus de volume crânien que nous, et notre supériorité vénéré commence à s’effriter un peu …

Alors, permettez-moi de proposer cette idée assez hérétique, juste pour le plaisir: que faire si certains groupes de Neandertal établis au Moyen-Orient ont été capables de formes plus avancées de civilisation que ce dont les crédite notre compréhension actuelle?

Que faire si certains des restes mégalithiques incroyables qui continuent à nous émerveiller ont été laissés par eux?

Avec cette idée, ne serait-il pas possible de trouver un nouveau sens aux versets de la Genèse? Est-ce que les nouveaux arrivants (H. sapiens) ne virent pas les anciens colons (Néandertaliens) non pas comme des êtres inférieurs, mais à tout le moins leurs égaux, et peut-être même supérieurs?

Un homme ancien n’envisagerait il pas que les être des cavernes ont un contact plus étroit avec la Terre-Mère d’où leur statut divin possible?
Qui plus est, cette hypothèse spéculative pourrait aussi expliquer le gigantisme des Nephilim -Les descendants des fils de Dieu avec les filles des hommes.

Cette découverte est à certains égards, fondamentale. Nous n’en sommes pas encore à la bipédie initiale mais des humains ne se seraient pas croiser avec des êtres dont ils auraient pensé qu’ils étaient des animaux. On n’a jamais trouvé trace d’une hybridation homme/grand singe. Que ces croisements se soient fait sur tout le continent eurasiatique laisse à penser qu’il y avait plusieurs groupes humains différents, que ceux-ci n’étaient pas aussi primitifs que le discours habituelle le laisse penser. Les vestiges des plus anciens néandertaliens remonte à -250 000. De quoi développer une civilisation, même si celle-ci ne reposait pas sur nos critères. L’histoire humaine est en train de se réécrire. Il y a encore peu cette hybridation était nié. L’article wiki sur les Neandertal la nie. Quelle sera la prochaine étape?

111110_0746_Hybrides1

Entre 1% et 4 % du génome humain eurasienne semble provenir de l’homme de Neandertal.

…Bien que la contribution génétique de Neandertal – chez les personnes en provenance d’Europe, d’Asie et d’Océanie – semble faible, ce chiffre est plus élevé que les précédentes analyses génétiques ne l’ont suggéré.

«Ils ne sont pas totalement éteints. Dans certains d’entre nous ils vivent, un peu « , a déclaré le professeur Svante Pääbo, de l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutive à Leipzig, en Allemagne…
…Les résultats montrent que les génomes des non – Africains (en provenance d’Europe, la Chine et la Nouvelle-Guinée) sont plus proches de la séquence de Neandertal que ceux de l’Afrique…
…L’équipe a identifié des changements plus de 70 gènes qui étaient uniques à l’homme moderne. Ces gènes sont impliqués dans la physiologie, le développement du cerveau, la peau et les os…
…Le Dr Hawks a fait remarquer que la quantité d’ADN de Neandertal dans nos génomes semble élevée: «Ce que cela signifie est que tous traits néandertaliens [ ] qui auraient pu être utiles dans des populations plus tard, devrait être encore ici.

Personne ne réagit à ce genre d’information, cela semble si éloigné des préoccupations actuelles. Pourtant, je vous rappellerai le concept des deux humanités:

Mais il existe une connaissance, parfois dissimulée dans certains enseignements dits « ésotériques » ou « occultes », selon laquelle l’être humain est, à la base, issu de deux races bien distinctes. Cette réalité, bien que peu connue, est étudiée et analysée par certains, et ce, dans différents domaines tels que la politique, la sociologie et la psychologie, et ils en sont tous venus plus ou moins à la même réalisation : il y a certains humains qui ne sont pas vraiment… « humains » !

Pour mémoire, Genèse parle de deux créations. On peut penser à une erreur de compilation. Mais ce serait le seul dans tous les textes.

Admettons qu’il soit fait référence à ces deux groupes distincts: Neandertal et Homo Sapiens. Est-ce que cela ne crée pas du sens?

Poursuivons et notons:

Une race, littéralement, dont la physionomie est la même, mais à laquelle il manquerait totalement la faculté émotionnelle ?

La majorité d’entre nous argumenterait qu’il est impossible qu’il en soit ainsi sans que nous nous en apercevions. En effet, un être humain n’ayant aucune émotion ne ressemblerait-il pas à un robot : sans intonation dans la voix, sans expression faciale et sans langage corporel ?

http://zone-7.net/articles.php?pg=art43

Demandons nous alors quelle souche est dépourvue de faculté émotionnelle? Anakin écrit:

Les néandertaliens ont amené le sacré chez le sapiens sapiens qui lui était plus «spécialisé » technique.
http://www.anakinovni.org/20105.htm

Si nous considérons l’histoire humaine, c’est bien avec Homo Sapiens qu’à commencer l’exploitation de la nature. Certains chercheurs lui attribuent la disparition des grands mammifères:

La pression humaine sur les grands animaux a été manifestement considérable depuis une époque très ancienne. L’homme moderne, c’est-à -dire notre ancêtre direct, est vraisemblablement apparu en Afrique de l’Est il y a environ 300 000 ans. Il a ensuite envahi peu à peu toutes les terres émergées, et, à chaque fois, les conséquences sur les grands animaux ont été néfastes, voire désastreuses. Une très grande partie de la faune de marsupiaux en Australie, a été détruite par l’homme il y a 50 000 ou 60 000 ans. La plupart d’entre eux étaient beaucoup plus grands que les espèces actuelles. Ils furent détruits par des populations des îles du Pacifique qui colonisèrent progressivement un espace immense. Ils effectuaient leurs voyages à bord de catamarans. Après l’Australie et les îles indonésiennes, ils accostèrent beaucoup plus tard à Madagascar, où ils détruisirent des lémuriens géants, une fouine géante qui ressemblait à un chat (de la taille d’un puma), des chats géants à dents de sabre, un oiseau géant aussi lourd qu’un ours. Ils terminèrent leur odyssée en Nouvelle Zélande, avec la destruction d’un autre oiseau géant.

L’Amérique du Sud a également subi des pertes très sévères. Ces deux régions étaient à la fois des continents par leurs dimensions et des îles par leur isolement. Elles étaient mal préparées à résister à l’arrivée d’une espèce si singulièrement destructrice.

http://ecoledrenault.chez.com/extermin.htm

Neandertal en des millénaires d’existence n’a pas réalisé un tel forfait.

Cette caractéristique « destructrice » se retrouve chez les « leaders ». Ne pourrait on envisager la constituions d’une humanité construite sur le modèle spartiate: Astoi et hilotes?

Je pousserai juste encore un peu la réflexion dans un sens peu exploré:

Neandertal vivait dans des cavernes ou du moins celles-ci jouaient un rôle important dans sa vie quotidienne. Les groupes néandertaliens ont très souvent reculé devant l’avancé d’Homo Sapiens. Ces Néandertaliens n’auraient ils pas fini pas se réfugier dans les cavernes et y poursuivre leur aventure? Allégation sans fondement me rétorquerez-vous. Pourtant, la plupart des légendes font référence à un « petit peuple » vivant dans les grottes ou sous la Terre. Et après la Bataille de Maga Tured, c’est sous les tertres que se réfugient les Tuatha Dè Danan. Les Dieux brittoniques habitent eux aussi sous les tertres.

De plus certaines traditions mentionnent l’existence d’un peuple « détestant tout ce qui vit à la lumière du Soleil ». Un peuple contraint de se replier dans les profondeurs de la Terre pour fuir l’intrusion d’un peuple nouveau venu, obligé de changer de mode de vie, ne finirait il pas par vouer une haine farouche à l’envahisseur? Et au cours des milliers d’années, qui sait quelles possibilités ils ont développées. Surtout si on prend en considération le fait qu’ils pensent de manière totalement différente des hybrides que nous sommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *