La Bataille de Los Angeles : les analyses

Plusieurs photographies ont été prises cette nuit là, le journaliste qui a envoyé les photos en vue de publication, s’est étonné de ne rien voir paraître, il a donc demandé auprès des services concerné, qui étrangement, n’ont rien reçut…… il ne reste que quelques photos plus ou moins nette de l’événement… moralité…ne donner jamais l’original, et, perdez-les vous-même, après copies…..;)

Analyse des Photos de la Bataille de Los Angeles 1942

© 2002 Warren Franc

frank-warren@pacbell.net 8-6-2

Les images suivantes sont des variations de la photographie qui est apparue au-dessus de Los Angeles le 26 février 1942 pendant « L’Attaque AERIENNE : »

Ceci est une image du négatif original :


La même image en négatif :

http://brumac.8k.com/BATTLEOFLA/BattleofLAFig4.jpg

Ici la même image en sens inverse avec des ajustements faits au niveau des gammas
« Le gamma fait sortir les contraste et les niveaux d’intensité dans une photo.

Ici, une autre trace qui permet de voir plus distinctement l’objet, photo ajustée. Image tirée du micro film du Los Angeles Times

http://www.rense.com/1.imagesD/frommicro.jpg

Finalement, il fallut attendre 1983 et la dé-classification de certain document pour avoir plus d’information

En 1983 paraissait « The Army Air Forces in World War II », et plus particulièrement « The History of the 4th AA Command, Western Defense Command« , document dé-classifié et disponible à la N.A.R.A (US National Archives & Records Administration).

Ce document relate officiellement ce qui s’est passé dans la nuit du 24 au 25 février 1942.
On peut y lire :
Les « Renseignements » de la Marine à Los Angeles rapportèrent que dans la soirée du 24 février vers 19h00 il fallait s’attendre à une attaque dans les dix heures qui suivaient. A partir de cet instant les Quartiers Généraux de la 37ème Brigade reçurent un très grand nombre de rapports concernant des fusées de signalisation et des feux clignotants proches des installations de défense et des gisements de pétrole. Le Commandement du 4ème Intercepteur ordonna que la côte allant de Monterrey jusqu’à la frontière du Mexique soit mise en Alerte Jaune jusqu’à 22h23, puis elle revint en alerte blanche.

À 01h44 un Radar SCR 268 (3-T-4) intercepta une cible aérienne non identifiés (confirmé par deux 270s). A 02h00 le Centre d’Opération de L’information signala « une cible à 120 milles à l’Ouest de Los Angeles … parfaitement repérée au radar, par le 1er lieutenant Kenneth R Martin ». Toutes les batteries de canons de l’AA (Anti-Aircraft) furent placées en alerte à 02h15 et entre 02h21 et 02h32 furent rétrogradées en Alerte Verte, Statut 1. Cette cible entre 02h06 et 02h27 fut repérée (par les radars) à l’intérieur des trois milles de la zone de Los Angeles et à 02h21 le Contrôle Régional décréta le Black-out.

A partir de ce moment là les communications radio furent encombrées de rapports concernant des vols d’avions ennemis. À 02h43 l’Officier de tir annonça la présence d’avions non identifiés entre la « Seal Beach » et « Long Beach »; à 03h06 un ballon avec un flash rouge fut rapporté au-dessus de Santa Monica et les batteries B, C et D de la 65ème CA et B de la 205ème CA commencèrent à lui tirer dessus à 03h07 sur les ordres de l’Officier Commandant afin de le détruire.

Un total de 482 obus de 3″ furent tirés sur les avions ou le « dirigeable » sans résultat visible sauf le canon 3E3 qui annonça un avion en flamme. À 03h28 la Batterie G de la 78ème CA annonça 25 à 30 bombardiers lourds au-dessus de Douglas Plant. À 03h33 on a vu quinze 15 avions volant au-dessus d’Artesia et 581 obus de 3″
et 38 de 37mm furent tirés par les batteries B, C, D, G et H du 78ème et B, C et D de la 122ème avant qu’ils ne disparaissent en direction de la mer au-dessus de Long Beach.

Il est y bien indiqué qu’un « avion » est en flamme, on peut peu être faire le rapport entre ce que disent les témoins de la ville et l’avion indiqué dans le mémorandum de George C. Marshall….

À 0355 les batteries C et D du 65ème tirèrent 100 obus 3″ en direction d’un autre ballon au-dessus de Santa Monica. Dix minutes plus tard les batteries B, C et D du 78ème ouvrirent de nouveau le feu sur une autre cible au-dessus de « Long Beach » et tirèrent 246 obus de 3″ avant que la cible ne disparaisse en direction de la mer. À 4h03 la Batterie G du 78ème annonça 15 avions survolant « Douglas Plant » et six minutes plus tard, quinze (15) de plus ou peut-être le même vol, s’approchant à nouveau de « Douglas Plant »

À 04h13 cette batterie signala que quinze avions se trouvaient juste au-dessus de « Douglas Plant », mais trop hauts pour les canons de 37mm. À 04h55 le CARW annonça que le « Douglas Plant » à Long Beach, avait été bombardé, mais n’avait pas été touché.

À 06h12 la Marine déclara qu’un PRO avait signalé que plusieurs avions avaient été abattus au niveau de la 180ème et de Vermonth Street et que l’Officier de la batterie antiaérienne avait transmis les informations au Commandant de Tir.

À 06h45 le Commandant de Tir mis les AA (Anti-Aircraft- Canons anti-aériens) en Alerte Rouge #1, les avions des nations amies étant prévenus de quitter le secteur. Vers 07h15 il y avait encore trop de lumière pour les projecteurs et à 07h20 le Black-out fut levé; Hollywood, et c’est intéressant de le noter, fut éclairé comme un Arbre de Noël.

Une enquête complète à la Brigade des Quartiers Généraux dura de midi jusqu’à 17h15 et révéla

un certain nombre de témoignages intéressants mais très contradictoires. Quelques exemples d’observations sont listés ci-dessous :

  1. La nuit était claire et noire avec juste une trace de brume en altitude.
  2. Le Colonel Henry C. Davis, dirigeant et agissant en tant que Commandant de la 37ème Brigade, avait pensé pendant quelques minutes, avoir vu 10 ou15 avions au-dessus de Inglewood, mais bientôt signala que c’était de la fumée dans le ciel qui provenait des canons de l’AA. Maintenant Il ne croyait plus du tout aux avions.
  3. Le lieutenant Buchanan a vu 20 à 30 avions au-dessus de la ville du toit de son hôtel. Il estima qu’ils étaient à 20.000 pieds volant à 150 mph (miles par heure). Trois gardes qui étaient avec lui, les ont vus dans les projecteurs et ils pouvaient entendre leurs moteurs, mais ne pouvaient pas les voir avec leurs jumelles.

4. Plusieurs civils ont témoigné avoir vu 7 ou 8 avions très hauts dans le ciel, ressemblant à des oiseaux dans les faisceaux des projecteurs (peut-être que c’était en effet des oiseaux).

  1. Le colonel Watson du 203ème CA à vu à 3h00 un ballon, mais découvrit que le laboratoire de météorologique avait lâché un ballon et donc avait ordonné aux unités de son commandement de ne pas ouvrir le feu. Il n’a vu aucun avion.
  2. Le capitaine Molder du 203ème CA vit des lumières se réfléchissant sur un ballon météorologique à 03h00, les canons commencèrent à ouvrir le feu vers une altitude de 8 à 9000 pieds.

  3. Le capitaine Cohen du 214ème CA identifia le ballon comme étant un ballon météorologique lorsqu’il fut éclairé par les projecteurs; deux SCH 268 ne l’ont pas détecté bien qu’ils l’aient cherché.

  4. Le capitaine Bailey du 214ème CA chercha avec son SCR 268 à l’intersection des faisceaux des projecteurs, mais n’a rien obtenu.

  5. Le lieutenant Gaines du CP en haut du cinquième étage d’un building à Anaheim et Daisy Streets ne repéra aucune cible avec ses jumelles à l’intersection des deux faisceaux ni avec son SCR 268.

  6. Le sergent Bowman du 214ème vit à 03h10 cinq avions à l’œil nu du 310 San Diego Street; ils ressemblaient à des bombardiers à 30.000 pieds, volant en une formation qui se modifiait en forme de « T ». Il était certain qu’il les avait vu illuminés par 15 à 20 projecteurs et ils apparaissaient comme des avions le font toujours dans ces cas là.

  7. Le lieutenant Milles au Sud Est de Los Angeles avec des lunettes a vu un « V » constitué de trois avions à 9000 pieds qui prirent deux caps différents (la plupart des observateurs ont vu deux vols.)

  8. Le lieutenant Head de la 122ème Batterie a vu un « V » constitué de trois avions à 9000 pieds, mais son SCR 268 n’a rien détecté.

  9. Le lieutenant Anderson du 78ème CA à Douglas Plant à Long Beach a vu un avion au travers son scope d’altitude, et aussi de ses jumelles (03h25); son détecteur d’altitude afficha 6.725 yards. Quelques minutes plus tard il vit un vol de trois avions grâce à ses jumelles à la même altitude.

  10. Le lieutenant Bendixon du 122ème et deux de ses hommes comptèrent 14 avions volant haut et lentement.

  11. Le Pvt Caylor de la Batterie B du 122ème vit un vol de cinq avions en forme de « V » et c’est alors que la batterie fit feu.

  12. Le capitaine Hyde du 3ème CA (Défenses du Port) vit à 04h15 deux vols de 6 avions chacun. Le colonel Barshong du 265ème CA (Défenses de Port) vit une formation de trois avions

Nous savons que de nombreux témoins ont vue les OVNI se faire prendre par les tirs de la DCA, que les tirs ont bien touchés ou éclatés sur ces OVNI.

Nous savons la quantité d’Obus tiré par la DCA.

Nous savons que les équipages d’interceptions étaient en alerte si une attaque se déclenchait. Nous savons qu’il n’y avait aucun avion de l’Armée aucun avion de la Marine, des Garde-côte et de l’aviation civile en l’air a ce moment là..… et les Japonais ont indiqué, dés la fin de la guerre, ne pas avoir envoyé d’avion sur ce secteur……

Maintenant, à vous de vous faire une idée sur ce qu’il s’est passé, cette nuit là…
Sources :
http://photovni.free.fr/f.o.i.a%2060/battle%20of%20LA.htm

http://www.rense.com/general27/battle.htm

http://www.rense.com/ufo/battleofla.htm

http://web.archive.org/web/20051125111506/http://rr0.org:80/1942-02-25_LosAngeles.html
lien image :
http://www.rense.com/1.imagesD/frommicro.jpg

http://brumac.8k.com/BATTLEOFLA/BattleofLAFig4.jpg

http://www.rr0.org/images/1942-02-25_LosAngeles.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *