La paralysie du sommeil

La paralysie du sommeil, les hallucinations et la cataplexie sont des états bien connus associés à d’autres troubles du sommeil tels que la narcolepsie. Cependant, la paralysie du sommeil avec rêves hallucinogènes peut également se produire de façon isolée. Il s’agit d’un phénomène apparemment assez fréquent, mais, dont on ne parle quasiment pas.

La paralysie du sommeil, les hallucinations et la cataplexie sont des états bien connus associés à d’autres troubles du sommeil tels que la narcolepsie. Cependant, la paralysie du sommeil avec rêves hallucinogènes peut également se produire de façon isolée. Il s’agit d’un phénomène apparemment assez fréquent, mais, dont on ne parle quasiment pas.

Ces expériences de paralysie peuvent se produire quelle que soit la position du corps, mais elles ont lieu le plus fréquemment lorsque le dormeur est étendu à plat sur le dos. Une peur intense est habituelle, mais parfois d’autres fortes émotions, comme la tristesse ou la colère, se manifestent. Souvent, une sensation de pression sur la poitrine rend la respiration difficile.

Des sensations de flottement sont souvent présentes et certaines personnes vivent même des expériences extracorporelles (OBE). Certains ressentent une présence dans la chambre, près du lit, ou même dans celui-ci avec eux. Cette présence paraît même parfois diabolique. Il arrive que le dormeur se sente attaqué, peut-être par strangulation ou suffocation. Certains mentionnent même des attaques sexuelles imaginaires. Les hallucinations peuvent se présenter sous ces diverses formes et d’autres encore.

Une récente coupure de presse de l’agence Reuters suggère que 2 personnes sur 100 souffrent d’une certaine forme de paralysie du sommeil au moins une fois par mois. La chanteuse Sheryl Crow, dans l’interview qu’elle a donnée à ABC News déclare qu’elle est atteinte de ce trouble. Elle explique qu’il y a souvent un moment où « vous êtes certain que vous allez mourir ».

Exemple

« Mon mari souffrait d’ apnée du sommeil grave, ce qui a contribué à sa mort. Je suis persuadée, même si cela n’a jamais été diagnostiqué, que mon grand-père souffrait de terreurs nocturnes. Ses cris dans la nuit me terrifiaient lorsque, enfant, je passais la nuit chez mes grands-parents. Mon grand-père ne parvenait jamais à se rappeler son rêve lorsqu’il se réveillait. Mon fils a presque trente ans et il souffre encore d’accès occasionnels de terreurs nocturnes.

J’étais assez contente de ne souffrir d’aucun trouble du sommeil. Maintenant, après avoir lu de nombreux témoignages et avoir effectué des heures de recherche, j’ai découvert que je souffrais en réalité d’un trouble du sommeil, toutefois bien moins handicapant ou dangereux que l’apnée du sommeil. En outre, je souffre probablement de ce trouble depuis mon enfance.

De temps en temps, je me réveille d’un sommeil profond et je suis totalement incapable de bouger. Je suis comme paralysée et parfois je sens comme si un poids appuyait lourdement sur ma poitrine. J’éprouve des difficultés à respirer. Je lutte et me bats pour essayer de bouger, mais sans aucun résultat. Finalement, je parviens à remuer un doigt ou à étendre la jambe. Je prends une bonne bouffée d’air et je vais de nouveau bien. La paralysie a disparu. C’est une expérience terrifiante. J’ai toujours cru qu’il s’agissait simplement des restes d’un mauvais cauchemar.

Au cours d’un été, j’ai eu la sensation de flotter ou de voler pendant la paralysie. A cette époque, nous vivions dans un mobile-home. Un long couloir s’étendait de l’avant à l’arrière de celui-ci et je pouvais me sentir parfois flotter doucement juste en dessous du plafond. A d’autres moments, j’avais l’impression de parcourir le couloir d’un bout à l’autre à toute allure. J’étais énormément stressée à cette époque et un mois plus tard, je fus hospitalisée avec des ulcères saignants. Il est possible que le stress ait engendré ces problèmes pendant le sommeil.

Lorsque j’étais enfant, je me souviens m’être réveillée parfois avec la même sensation de paralysie, et je voyais en outre une forme tapie près de mon lit. Je me débattais jusqu’à ce que je puisse bouger et ensuite je commençais à hurler. Mon père arrivait et me réconfortait. Il me disait que j’avais juste eu un mauvais rêve et il s’asseyait près de moi et me tenait la tête jusqu’à ce que je me rendorme. Plusieurs fois, alors que mon père était présent, je continuais à voir cette forme tapie près de mon lit. Je pense que j’avais une hallucination. Ma mère ne supportait pas mes bêtises et prétendait que je faisais semblant pour attirer l’attention. Ce n’est pas vrai ! J’étais réellement terrifiée ».

Ovnis et enlèvements par des extra-terrestres

La paralysie du sommeil et les hallucinations qui l’accompagnent peuvent avoir donné lieu à des histoires d’enlèvement par des extraterrestres. Loy Lawson, dans le guide sur les OVNIS et les extraterrestres (UFOs/Aliens) propose un excellent article à ce sujet. D’autres croyances ont sans doute été engendrées par cet état : contes de sorcellerie ou de possession, comprenant des créatures telles que des incubes, des succubes, des esprits et des démons. En fait, un nom utilisé pour la présence ressentie dans la pièce est « La vieille sorcière » (The Old Hag).

Comment traiter la paralysie du sommeil ?

Probablement de la même façon que les autres troubles du sommeil. Avoir une bonne hygiène du sommeil et éviter les situations stressantes. Cela risque cependant de ne pas être possible pour certaines personnes. Voyons plutà´t des moyens d’échapper à l’emprise de la paralysie du sommeil.

Le meilleur remède est de vous forcer à bouger, même si cela consiste juste à remuer votre petit doigt. C’est souvent suffisant pour y mettre fin. Si vous pouvez y arriver, criez ! Votre compagnon risque de ne pas apprécier, mais c’est mieux que d’endurer une longue et angoissante expérience. Si rien ne fonctionne, alors demandez de l’aide à un professionnel. Il existe des médicaments qui peuvent vous aider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *