Le Chevalier Noir

En 1957, un bip d’origine inconnue a été découvert par un satellite, il a été détecté dans l’ombre le Spoutnik 1. Il était sur une orbite polaire, quelque chose que ni les Américains ni les Soviétiques ne savaient faire à l’époque. Cet objet a été surnommé  » Le Chevalier Noir. Il était plusieurs fois plus grand et plus lourd que tout ce qui pouvait être lancé par les fusées des années 60. Il n’aurait pas dû être là, mais il était bien là.
En 1953, quatre ans avant que l’URSS ne lance Spoutnik I, il a été observé par le Dr Lincoln La Paz, de l’Université du Nouveau- Mexique. Comme toujours plus de rapports d’observations arrivait de partout dans le monde, le département américain de la Défense a nommé l’astronome Clyde W. distingués Tombaugh pour mener une recherche sur l’objet mystérieux. Il avait découvert Pluton en 1930.

Le Pentagone n’a jamais officiellement publié les résultats de l’étude du Dr Tombaugh. Et on n’a plus entendu parler de l’objet jusqu’à Décembre 1957, lorsque le Dr Luis Corralos du Ministère des communications, Venezuela l’a photographié. Le premier satellite moderne, Spoutnik I, avait été lancé deux mois plus tôt. Le Dr Corralos prenait des photos de Spoutnik II lors de son passage au-dessus Caracas.

Si cela ne suffisait pas, les opérateurs ont commencé à recevoir des messages étranges du Chevalier Noir. Un opérateur a décodé une série de ces messages comme étant une carte du ciel. La carte centrée sur Boštes Epsilon en vue de la Terre il y a 13.000 années. Les étoiles ne se déplacent pas très loin, même après 13.000 années, et Epsilon Boštes se dirige vers nous. Seules les étoiles voisines semblent différentes, après ce laps de temps. Le chevalier noir était il une carte de visite extraterrestre ?

Le plus étrange effet associé au Chevalier Noir est sans doute le Long Delay Echo (LDE). L’effet observé est que les signaux radio ou de télévision envoyé dans l’espace revenaient quelques secondes (ou même quelques jours) plus tard, comme s’ils étaient enregistrés et retransmis par un satellite.

En 1927, 30 ans plus tôt, Il y a eu des rapports de transmissions radio réfléchies, apparemment de l’espace, quelques secondes à quelques minutes après avoir été envoyées. Il ne semble pas y avoir de raison à ceci. Cela pourrait être des effets atmosphériques donnant simplement l’impression que les transmissions viennent de l’espace, ou il se pourrait bien qu’un vaisseau extraterrestre tente de communiquer avec nous. Logiquement, il devrait renvoyer les transmissions qu’il a reçues de la Terre, car il pourrait être presque certain que nous pourrions le recevoir.

L’histoire est celle des scientifiques norvégiens qui ont reçu les étranges  » échos  » radio en 1927-28. Dans les années 70, l’astronome écossais Duncan Lunan a interprété la transmission en différé comme une carte du ciel … d’Epsilon Bostes ! Donc, se pourrait-il que le Chevalier Noir soit un ancien satellite espion alien qui nous observe depuis des temps immémoriaux ou est-ce un satellite qui a franchi les limites spatio-temporelles ? Ou bien le satellite est en relation la vieille ville perdue d’Atlantis dont dit que ce fut l’une des civilisations la plus avancées dans les temps anciens ?

Forum ufologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *