Le curieux cas de Winnipeg

Ce cas particulier est intriguant, alors j’étais sûr de l’avoir résolu. Puis mon explication est tombée à l’eau.

Tout a commencé lorsque j’ai reçu une note de CFB Winnipeg m’informant qu’observation d’ovni avait été signalé à la police de Winnipeg la nuit du dimanche 23 aout 2009.
La note disait:

Ce soir à 00:45, heure locale, j’ai reçu un appel de la Police Militaire qui avait reçu un du 911 (police municipale). La police municipale lui rapportait qu’on leur avait signalé une observation d’ovni. La seule information qui me soit parvenue était qu’il s’agissait d’une forme triangulaire et qu’elle avait survolé Winnipeg.

Peu, mais intéressant, puisque, depuis longtemps, c’était la première observation dont j’étais informé où le témoin s’était adressé à la police. Ca signifie, sans doute, que la police allait enquêter et que leur rapport serait disponible.

Pas de chance. On répondit à ma demande initiale à la police que le rapport n’était pas achevé et que je devrais remplir une demande plus tard quand il serait terminé. Voyons : lorsque la victime d’un meurtre est découverte la police tient une conférence de presse, elle rend publique beaucoup de détails en quelques heures. On enquête sur l’affaire immédiatement et des résultats et des commentaires de toutes sortes sont donnés aux média. Mais un rapport concernant un ovni au-dessus de la ville dont on sait qu’il a été fait à la police ? Pas d’information.
Puis j’ai reçu un e-mail de quelqu’un qui avait été témoin du vol d’un ovni au-dessus de Winnipeg, plus précisément à St. Norbert, cette même de dimanche. Ca confortait l’info initiale au sujet d’un rapport à la police, donc il y avait bien quelque chose dans le ciel.

J’ai vite reçu un rapport d’observation du témoin et de ses deux autres co-témoins. Voici ce qu’ils ont écrit :

Il était approximativement 23 heures 11. Mon fils et moi étions assis dans la sale de séjour. J’ai levé les yeux et j’ai vu une série étrange de lumières (jaunes-orange) juste au-dessus des arbres de mon voisin. J’ai regardé plus attentivement et j’ai réalisé qu’il ne s’agissait pas des lumières d’un avion car elles étaient en forme de triangle. Puis il y a eu un horrible bruit bourdonnant, les fenêtres tremblaient, ca résonnait comme s’il allait atterrir sur la maison et que les moteurs ralentissaient.

Quand je me suis tournée vers mon fils, il se tenait la tête de douleur, disant qu’il y avait “un fort sifflement aigu”. Nous avons ressenti exactement en même temps une forte douleur nous prendre à l’estomac alors qu’une énorme énergie nous traversait. Je pense que si j’avais été debout je me serai effondrée. Nous avions envie de vomir et nous étions très faibles. L’énergie était puissante et effrayante. Nous étions très secoués.

J’ai envoyé un sms à mon amie et elle est venue tout de suite. Nous avons parlé un peu et nous avons regardé par les fenêtres. Lorsque nous sommes revenus dans la cuisine, nous avons vu tous les trois quelque chose voler de façon erratique. Nous avons d’abord pensé qu’il s’agissait d’un hélicoptère jusqu’à ce qu’il monte très haut puis chute de quelques centaines de pieds et disparaisse. Alors à travers une rangée d’arbre, mon fils a vu un ovni se diviser en deux et disparaître. Nous sommes sortis.

Il y avait quelque chose d’étrange dans le quartier: le silence et l’énergie. Nous nous sommes dirigés vers un sentier quand mon fils a ressenti la même sensation de sifflement et s’est de nouveau tenu la tête. Cependant, lorsque nous nous sommes éloignés de cet endroit, la douleur a disparu. J’ai de nouveau eu la nausée à ce même endroit.
Nous avons téléphoné au 311 (le numéro des renseignements non urgent de la ville) pour savoir s’il y avait un numéro d’appel pour ceci. Le gars du 311 m’a assuré que je n’étais pas « folle » et que deux de ses amis avaient vécu la même chose. (Je ne sais pas quand.)

Nous avons appelé la police et ils sont arrivé en 10 minutes, ce qui nous a semblé un peu bizarre, nous avons donc pensé qu’ils en savaient plus qu’ils ne disaient un peu comme s’ils savaient déjà.Je ne sais pas s’il s’agit d’une coïncidence mais j’ai ressenti quelques douleurs intenses depuis hier. Ma famille et moi avons vécu plusieurs expériences avec des « orbs », des anges et des fantômes au fil des ans. Nous sommes ouverts à beaucoup de possibilités différentes mais celle-ci était une nouveauté pour nous.

Elle a noté:

Si vous avez quelques aperçus à partager avec nous, nous l’apprécierions. Nous sommes très excités, curieux et pour être honnête effrayé à se faire dessus. Un témoignage tout à fait remarquable. Qu’est ce que cela pouvait être?

Mon premier indice a été ma propre expérience. Nous nous étions rendus chez des amis et avions profité d’une belle nuit d’été dans leur jardin. Ils habitent à Fort Richmond, littéralement sur la route de St Norbert. Vers 20 heures, nous étions presque assourdis par des hélicoptères, volant à faible altitude, et qu’on voyait clairement à travers les arbres. Ils bourdonnaient à environ 20 ou 30 pieds au-dessus des fossés bordant la routent, nous avons conclus qu’ils répandaient des insecticides, car nous savions que cela avait été prévu la semaine précédente pour ce secteur.

De là à penser que des hélicoptères volant à basse altitude et faisant des passages erratiques au-dessus de St. Norbert (juste à ¼ de miles) pourraient être considérés comme quelque-chose d’un autre-monde, il n’y a qu’un pas. De plus s’ils épandaient, puisque certaines personnes réagissent mal aux insecticides, les respirer peut provoquer des nausées et le bruit serait celui du moteur de l’hélicoptère.

Enquête simple et explication simple? Exacte ?Fausse !

Alors qu’a–t’on vu au-dessus de St. Norbert le dimanche 23 aout, vers 23 heures? Pensant qu’il s’agissait d’un hélicoptère de la ville faisant de l’épandage, j’ai appelé le 311 moi-même. Je voulais simplement savoir combien de temps les hélicoptères avaient volé cette nuit là.

La réponse « Aucun vol programmé le nuit de dimanche »

Bien sûr, c’était ridicule puisque nous avions clairement vu les hélicoptères voler le long des rigoles du quartier.Impasse, j’ai alors envoyé un e-mail à un journaliste pour lui demander de l’aide car il a écrit sur le crime et qu’il a de bons rapports avec la police.

Après une courte recherché au prés de la même ligne 311 de la ville, il m’a répondu qu’il y avait bien eu des épandages d’insecticides cette nuit là. Bien entendu en contradiction avec ce qu’on m’avait raconté.Toutefois, il ne donnait pas de détails sur l’heure, ce qui était crucial pour mon enquête.

Je savais qu’il y avait des hélicoptères dans le secteur vers 20 heures mais qu’en était-il vers 23 heures ?J’ai essayé de rappeler le 311. Cette fois, on m’a dit qu’une personne du service de contrôle des insectes me rappellerait dans quelques jours.

Entre temps, j’ai passé un appel à témoin à la radio. Je pensais ne pas être le seul à avoir vu des hélicoptères la nuit de dimanche que se soit à 20h ou à 23h. Le Winnipeg Sun a sorti un papier le mardi au sujet d’une opération majeure de la police la nuit de dimanche sur le périphérique, lieu exact d’où vient le témoignage. La police a tenté de mettre fin à une course sauvage sur la portion de route entre St. Norbert et Fort Richmond. Cela explique pourquoi la police est arrivée aussi rapidement sur les lieux après que l’observation de l’ovni a été signalée.

La note que j’ai reçu de la police indique que les policiers ont répondu, ont pris la déclaration, qu’ils n’ont rien vu dans le ciel puis qu’ils sont partis. C’est la fin de l’enquête policière sur l’ovni.
Le lendemain, j’ai enfin été rappelé par le Service Insecte de la ville. Il a dit que, oui qu’il y avait eu épandage vers 20 heures mais qu’après le crépuscule les hélicoptères étaient cloués au sol. En d’autres termes, les hélicoptères de la ville n’étaient pas en cause dans l’observation d’un ovni au-dessus de St. Norbert la nuit de dimanche à 23h.

J’ai appelé et j’ai discuté avec le témoin principal de l’évènement. Elle était franche et a répété pour l’essentiel ce que son fils et elle avait vu avant de contacter son amie. Je lui ai demande si elle se rappelait avoir vu autre chose de bizarre dans le ciel cette nuit-là. Avion, météore, satellite. Elle a déclaré ne rien avoir vu qui sortait de l’ordinaire. J’ai trouvé cela particulièrement intéressant, puisque les hélicoptères volant à basse altitude sortent de l’ordinaire.

Elle a insisté sur le fait qu’ils avaient d’abord pensé que les lumières étaient un hélicoptère, mais que comme l’objet volait de façon erratique, si près d’eux, ils ne pensaient pas qu’il s’agissait d’un appareil conventionnel. D’ailleurs la ville a déclaré qu’aucun hélicoptère (ou avions légers) n’avaient été en vol après la tombée de la nuit. « Si nous ne pouvons pas voir l’eau, nous ne pouvons pas épandre le produit larvicide » m’a expliqué l’employer municipal.

La question est dès lors: qu’est-ce qu’ont vu les trois témoins? S’ils n’ont pas vu un hélicoptère, alors qu’est-ce que c’était ? Qu’en est-il des effets physiques ressentis ?
En fait, le témoin m’a affirmé que les jours mêmes suivants l’évènement, une étrange « énergie » trainait encore dans la maison.

La question la plus évidente est pourquoi personne d’autres dans le voisinage n’a rien signalé cette nuit-là. Il y a quelques centaines de personnes dans cette zone spécifique, et beaucoup plus dans les alentours. C’était une belle nuit, beaucoup de personnes devraient avoir été dehors. En fait, les voitures sur le périphérique auraient eu une vision claire, aussi. Alors, ce que je pensais être une explication facile n’a pas marché. Et on nous laisse avec…

La deuxième partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *