Le génocide pharmaceutique

genocide4Plainte pour génocide et autres crimes contre l’humanité commis dans le cadre du « commerce pharmaceutique avec la maladie » et de la récente guerre contre l’Irak

Le cartel

Les charges exposées dans la présente plainte concernent deux principaux types de crimes :

  • Le génocide et autres crimes contre l’humanité commis dans le cadre du commerce pharmaceutique avec la maladie ;
  •  Les crimes de guerre, agressions et autres crimes contre l’humanité commis dans le cadre de la récente guerre contre l’Irak et de l’escalade internationale vers une guerre mondiale.

Ces deux types de crimes sont étroitement liés et ont un aspect en commun : ils sont commis au nom et dans l’intérét des mémes groupes d’investissement et de leurs actionnaires politiques. Afin de démontrer cette affirmation et de prouver les motivations communes des accusés, il est essentiel de brosser un bref résumé historique.

Au cours du XXe siècle, l’industrie pharmaceutique a été bàtie et organisée dans l’objectif de contrôler les systèmes de santé dans le monde en remplaçant systématiquement les thérapies naturelles, non-brevetables par des drogues synthétiques brevetables et donc lucratives. Cette industrie ne s’est pas développée naturellement. Au contraire, elle a résulté d’une décision d’investissement prise par une poignée d’entrepreneurs riches et sans scrupules.

Ils ont délibérément défini un nouveau marché commercial pour générer encore plus de richesses : le corps humain.

Le Groupe Rockefeller servait de moteur à  ce secteur d’investissement. Il contrôlait déjà  plus de 90% des activités pétrochimiques aux Etats-Unis entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle et recherchait de nouvelles opportunités d’investissements globaux. Le groupe financier Rothschild était lui aussi actif dans le secteur.

Le cartel et la Seconde Guerre Mondiale

Après Rockefeller Standard Oil (aujourd’hui appelé EXXON), le conglomérat IG Farben, ayant son siège en Allemagne, était le deuxième plus grand groupe pharmaceutique/pétrochimique au cours de la première moitié du XXe siècle. Il fut le seul moteur principal de l’essor politique d’Hitler et de leur conquéte commune de l’Europe et du monde. En fait, la Seconde Guerre Mondiale fut une guerre d’agression planifiée, initiée et conduite à  partir des tableaux de planification de IG Farben. IG Farben était la société mère de IG Auschwitz, la plus grande usine industrielle de ce cartel chimique à  l’extérieur de l’Allemagne.

Ce cartel puisait la majorité de ses richesses dans le sang et les souffrances des travailleurs forcés, y compris ceux du camp de concentration d’Auschwitz. IG Farben a encouragé les décideurs politiques allemands sans scrupules et les a utilisés comme autant d’instruments volontaires pour parvenir à  dominer l’Europe et le reste du monde.

IG Farben était l’actionnaire principal de Rockefeller Standard Oil et vice versa. La victoire des forces alliées sur l’Allemagne nazie mit un terme aux plans de IG Farben, qui briguait la première place mondiale dans les secteurs pharmaceutiques et pétrochimiques. Mais dans le méme temps, Standard Oil et les autres compagnies pharmaceutiques/pétrochimiques du consortium Rockefeller se hissaient progressivement comme leader du secteur ; une position qu’elles n’ont plus quitté depuis.

Lors du procès contre les dirigeants du cartel IG Farben, qui s’est tenu en 1947 au Tribunal militaire de Nuremberg, plusieurs de ces dirigeants ont été accusés et condamnés pour crimes contre l’humanité comprenant des meurtres de masse, des pillages et d’autres crimes. Le Tribunal militaire de Nuremberg a également scindé le cartel IG Farben en plusieurs sociétés qui sont Hoechst, Bayer et BASF. Aujourd’hui, ces trois sociétés sont individuellement plus volumineuses que ne l’était la société mère IG Farben à  l’époque.

De nos jours, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne sont les premiers pays exportateurs de produits pharmaceutiques dans le monde. En fait, deux produits pharmaceutiques sur trois commercialisés aujourd’hui sont des médicaments fabriqués par des entreprises de ces deux pays.

Les fondements du commerce pharmaceutique

Les accusés sont responsables de la mort de centaines de millions de personnes qui continuent de mourir de maladies cardiovasculaires, du cancer et d’autres affections qui auraient pu étre prévenues et enrayées depuis de nombreuses années.

Le décès prématuré de millions de personnes n’est pas plus le résultat d’une coïncidence que le fruit d’une négligence. Il a été volontairement et systématiquement organisé au nom de l’industrie pharmaceutique et de ses investisseurs dans le seul but de développer un marché mondial du médicament pesant des milliards de dollars.

Le marché de l’industrie pharmaceutique repose sur le corps humain ; son rendement, sur l’entretien et l’expansion des maladies ; ses gains, sur la brevetabilité des médicaments. C’est ainsi que ce secteur est devenu l’industrie la plus lucrative au monde.

Inversement, la prévention et l’éradication des maladies réduisent substantiellement voire éliminent totalement les marchés des produits pharmaceutiques. C’est pourquoi les entreprises pharmaceutiques entravent de manière systématique la prévention et l’éradication des maladies.

Au cours du XXe siècle, l’industrie pharmaceutique a été bàtie et organisée dans l’objectif de contrôler les systèmes de santé dans le monde en remplaçant systématiquement les thérapies naturelles, non-brevetables par des drogues synthétiques brevetables et donc lucratives. Cette industrie ne s’est pas développée naturellement. Au contraire, elle a résulté d’une décision d’investissement prise par une poignée d’entrepreneurs riches et sans scrupules.

Ils ont délibérément défini un nouveau marché commercial pour générer encore plus de richesses : le corps humain.

Pour commettre ces crimes, les entreprises pharmaceutiques recourent à  une multitude d’exécutants et de complices dans les secteurs des sciences, de la médecine, des mass médias et de la politique. Les gouvernements de nations entières sont manipulés voire dirigés par des lobbyistes ou des anciens dirigeants de l’industrie pharmaceutique. Durant des dizaines d’années, la législation de nations entières a été manipulée et utilisée pour promouvoir ce « commerce avec la maladie », qui pèse plusieurs milliards de dollars, au préjudice de la santé et de la vie de centaines de millions de personnes et de patients innocents.

L’essor de l’industrie pharmaceutique en tant que secteur d’investissement fructueux, nécessitait comme condition préalable l’élimination de la concurrence imposée par les thérapies sûres et naturelles. Car celles-ci ne sont pas brevetables, elles procurent des marges bénéficiaires réduites et, de surcroît, elles permettent de prévenir et d’éradiquer efficacement les maladies en raison de leur rôle primordial dans le métabolisme cellulaire.

Suite à  l’élimination systématique des thérapies naturelles et à  la mainmise sur les systèmes de santé de nombreux pays du monde, l’industrie pharmaceutique a instauré la dépendance de millions de personnes et de presque toutes les nations vis-à -vis de son activité d’investissement.

L’industrie pharmaceutique en tant que commerce frauduleux organisé

L’industrie pharmaceutique vend de la « santé » à  des millions de patients – mais elle ne fournit pas de  » remèdes « . Au contraire, elle fournit des produits qui soulagent à  peine les symptômes tout en stimulant la maladie sous-jacente car c’est une condition préalable à  ses futures activités. Afin de couvrir la fraude, ce secteur dépense un montant deux fois plus élevé que celui qu’elle consacre à  la recherche de nouvelles thérapies.

Cette tromperie organisée explique pourquoi les activités d’investissement ont pu se poursuivre durant près d’un siècle derrière un écran de fumée stratégique et sous des dehors de « bienfaitrice » de l’humanité. La vie de 6 milliards de personnes et les économies de la plupart des pays du monde sont prises en otage par les pratiques criminelles de cette industrie.

Dénonciation du « commerce pharmaceutique avec la maladie »

Au cours des dix dernières années, je n’ai pas ménagé mes efforts pour démasquer la fraude organisée de la plus grande industrie d’investissement au monde. J’ai contribué à  démontrer que l’obstacle majeur à  l’amélioration de la santé des populations de notre planète était l’industrie pharmaceutique elle-méme – et sa qualité de secteur d’investissement alimenté par l’expansion des maladies.

En tant que scientifique, j’occupais une position privilégiée pour découvrir la véritable cause des maladies cardiovasculaires et d’autres maladies chroniques.

En collaboration avec mes collègues et d’autres, j’ai également contribué à  documenter les alternatives efficaces, naturelles et non-brevetables au « commerce pharmaceutique avec la maladie ». L’identification de molécules naturelles optimisant le métabolisme cellulaire permet au genre humain de prévenir et d’éliminer presque totalement la plupart des maladies communes actuelles, y compris les maladies cardiovasculaires, le cancer et beaucoup d’autres.

Historique de la crise internationale actuelle et de la guerre d’agression contre l’Irak

Quatre facteurs majeurs menacent aujourd’hui la survie du secteur pharmaceutique et, partant, les fondements mémes d’une industrie d’investissement à  long terme, qui vaut des centaines de milliards de dollars :

  1. Des litiges juridiques insolubles débouchant sur une multitude d’actions en justice contre de nombreuses entreprises pharmaceutiques et portant sur la responsabilité du fait du produit ;
  2. Des conflits scientifiques insolubles dus aux progrès des thérapies naturelles, non-brevetables, qui éradiquent efficacement et largement les maladies constituant le marché de l’industrie pharmaceutique
  3. Des conflits éthiques insolubles générant une perte de crédibilité de l’ensemble du commerce pharmaceutique et ce, en raison du fait que les droits de brevet exorbitants limitent l’accès aux médicaments dans le chef de la majorité des personnes et mettent en jeu le décès prématuré de millions de gens.
  4. Des conflits commerciaux insolubles. La dénonciation du modèle commercial pharmaceutique en tant que fraude organisée.

Pendant des dizaines d’années, le cartel pharmaceutique a déployé tous ses efforts pour protéger ses activités globales avec les médicaments brevetés et pour interdire la diffusion de remèdes alternatifs non-brevetés et concurrentiels.

Ces efforts ont été déployés au niveau international, notamment en infiltrant le Parlement européen et en trompant l’Organisation Mondiale de la Santé ainsi que d’autres organisations des Nations Unies.

La plus importante industrie d’investissement au monde étant actuellement pointée du doigt comme une industrie frauduleuse organisée – empétrée dans des dizaines de milliers de poursuites judiciaires -, elle s’est dépéchée de stimuler la création de lois de protection industrielle immédiates et globales afin de couvrir ces crimes et de jeter les bases d’un contrôle permanent du « commerce financier avec la maladie » puisant ses ressources dans la santé des hommes du monde entier.

Ces lois exhaustives visant la protection des activités frauduleuses organisées ont entraîné une restriction des droits civils ainsi que d’autres mesures rigoureuses, qui ne pourraient étre édictées en temps de paix. La mise en oeuvre de ces mesures nécessitait l’escalade d’une crise internationale, des conflits militaires justifiant délibérément l’utilisation d’armes de destruction massive et le déclenchement d’une guerre mondiale. Seule une telle situation psychologique globale pouvait permettre la restriction de droits civils, la création de lois martiales et la mise en oeuvre globale de lois de protection permettant aux accusés de poursuivre leur « commerce avec la maladie » et autres crimes.

Dans un tel contexte, l’industrie pharmaceutique s’est imposée comme le plus grand donateur financier de l’élection de George Bush afin d’exercer une influence directe sur le centre politique et militaire le plus puissant du monde.

Suite à  l’élection de George Bush, le groupe d’investissement Rockefeller bénéficiait d’un accès direct à  la Maison Blanche et au Pentagone, et pouvait ainsi participer à  leurs processus décisionnels. Le groupe Rothschild a exercé une influence similaire sur le gouvernement de Tony Blair en Grande-Bretagne.

Dès lors, il n’est pas surprenant que les deux premiers pays exportateurs de produits pharmaceutiques, à  savoir les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, aient déclenché la crise internationale actuelle et initié la guerre contre l’Irak. La supposée nécessité de cette guerre a été présentée aux citoyens des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et du monde entier sous le faux prétexte d’une lutte globale contre le terrorisme, de l’élimination de gouvernements parias et d’une croisade contre la prolifération des armes de destruction massive.

Dès lors, les mémes groupes d’intéréts et les méme responsables politiques coupables de millions de morts résultant du commerce avec la maladie sont aujourd’hui également coupables d’avoir risqué la vie de dizaines de milliers d’innocents en Irak et d’avoir causé la mort de jeunes soldats américains, britanniques et d’autres pays. Ils sont responsables d’avoir déclenché et mené une guerre d’agression contre l’Irak sans disposer d’aucun mandat international.

Ils sont coupables d’esclavage, de pillages et d’autres crimes commis actuellement au sein de l’Irak occupé. Si ces groupes d’intérét et leurs intervenants politiques ne sont pas immédiatement tenus responsables de ces crimes, ils poursuivront vraisemblablement l’escalade de la crise internationale, entraînant le risque ultime d’une guerre avec des armes de destruction massive.

Dans cette situation critique et historique, je soumets ces crimes contre l’humanité, crimes de guerre et crimes d’agression et de génocide à  l’attention du Substitut du Procureur Général du Tribunal Pénal International et l’enjoint de prendre des mesures immédiates afin de prévenir d’autres crimes et, ultime désastre, une guerre mondiale.

Tout individu, gouvernement, entreprise ou organisation du monde entier qui a souffert de ces crimes ou qui souhaite y mettre fin, est appelé à  adhérer à  la présente plainte.

Sources et Accusations criminelles:

http://www4.dr-rath-foundation.org/The_Hague/complaint/french/complaint00.htm

http://www4.dr-rath-foundation.org/The_Hague/complaint/french/complaint01.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *