Le Message de Robert Redford

La réserve sauvage de l’Arctique en Alaska avec ses immenses montagnes surmontées de glaciers et sa toundra onduleuse est un lieu d’accouplement pour des ours polaires, des grizzlis, des loups polaires, les 130 000 caribous Porcupine et le boeuf musqué à  long poils en voie d’extinction, espèce de mammouth qui survécut à  la plus récente période glaciaire. Vaste étendue sauvage qui a conservé sa virginité première, la réserve fait partie des vestiges vivants d’un temps révolu.

L’administration Bush est décidée à  donner l’autorisation de piller cette réserve à  des sociétés de forage pétrolier. Le réseau de routes industrielles, les sites de forage, les usines de production pétrolière, les mines de gravier et la construction de centrales électriques mettront en péril des milliers d’hectares d’un habitat trèssensible. Le forage dans cette réserve n’est pas la solution pour sécuriser nos besoins en matière d’énergie – et ne fournirait pas plus de six mois de nos besoins énergétiques, ce qui ne diminuerait en rien notre dépendance vis-à -vis d’autres pays producteurs. Si nous réduisons la consommation de carburant des voitures et petits camions de 2 litres aux 100 km dans les dix prochaines années, nous pourrons économiser quinze fois plus de pétrole que ce qui sera produit sur une période de cinquante ans dans la réserve de l’Arctique.

En 2001, les défenseurs Biogems ont envoyé 650 000 courriels et faxs pour protester contre le projet de forage dans la réserve sauvage de l’Arctique. Face à  cette loi pernicieuse sur l’énergie et les groupes de pression pro-forage qui redoublent d’efforts, nous devons nous aussi redoubler d’effort pour sauvegarder cet endroit si précieux.

Biogems

Message de Robert Redford au Sénat sur le dossier de la facture énergétique

Cher Ami,

L’année dernière après les événements du 11 septembre, je vous ai demandé de l’aide pour contrer les tentatives répétées du gouvernement Bush et des sénateurs pro-pétrole pour faire passer dans les meilleurs délais une loi sur l’énergie visant à  permettre le forage pétrolier dans la réserve sauvage de l’Arctique sous prétexte de préserver la sécurité nationale. Nous fûmes des centaines de milliers à  inonder le Sénat avec des messages s’opposant à  la tentative flagrante, par le lobby pétrolier, d’utiliser notre tragédie nationale pour servir leurs propres intéréts. Nous avons réussi parce que notre démarche était collective. On nous a entendu.

Nous avons de nouveau besoin de vos voix.

Prenez une minute pour faire entendre votre point de vue à  savebioms.org sur le site MRDCs Biogems.

Cette semaine, le Sénat va débattre une loi dont la portée considérable déterminera si la politique énergétique Américaine va sauvegarder ou détruire notre héritage naturel. Le leader de la majorité sénatoriale Tom Daschle a proposé une loi dont le but est de protéger la réserve de l’Arctique et de réduire notre dépendance vis-à -vis des importations du brut étranger gràce à  la réduction de la consommation des voitures et des camions. Mais l’administration Bush et un puissant groupe de sénateurs font tout pour couler le projet et continuent à  appuyer un plan énergétique qui manifestement ne tient pas compte des intéréts du public. Ils promettent ainsi de faire passer des amendements qui ouvriront la réserve Arctique au forage et qui bloqueront l’application de nouvelles normes sur la réduction de la consommation de carburant.

Nous ne possédons que 3% des réserves mondiales de pétrole, mais nous en consommons 25%. Le forage ne nous mènerait donc pas sur la voie de l’indépendance énergétique. Si nous réduisons la consommation de carburant des voitures et petits camions de 2 litres aux 100 km dans les dix prochaines années, nous pourrons économiser quinze fois plus de pétrole que ce qui sera produit sur une période de cinquante ans dans la réserve de l’Arctique. En l’an 2012, l’efficacité des mesures pour la réduction de la consommation de carburant nous fera gagner deux millions de barils de pétrole par jour, c’est-à -dire plus que ce que nous avons importé de l’Arabie Saoudite l’année dernière. En méme temps nous ferons baisser par millions de tonnes les pollutions responsables du réchauffement de la planète et de la mauvaise qualité de l’air en général.

Seuls les géants de l’industrie pétrolière peuvent affirmer que l’exploitation de la réserve de l’Arctique est plus logique que les mesures dont nous venons de parler dans la voie vers une plus grande indépendance énergétique et en matière d’économies d’énergie. Ne laissons pas le Sénat plier sous la pression. Ce seront sans aucun doute les votes sur l’environnement les plus importantes que vos sénateurs auront à  faire cette année. Dites-leur de voter Non au forage dans l’Arctique et Oui à  une plus grande réduction de la consommation d’énergie.

On a plus que jamais besoin de vous.

Aller sur savebioms.org et envoyer un courriel ou un fax à  vos sénateurs. Vous pouvez nous aider encore plus en envoyant ce message à  autant de personnes que possible.

Si nous parlons d’une seule voix, nous pourrons préserver notre héritage naturel et faire en sorte que l’Amérique devienne indépendante sur le plan énergétique. Nous avons le pouvoir d’arréter cette attaque arrogante sur les terres qui font partie de notre bien commun. Renforcer les normes sur la réduction de la consommation de carburant nous permettra de devenir moins dépendants des importations extérieures. Le forage dans cette magnifique réserve de l’Arctique ne le fera pas. Les faits sont là  pour le prouver.
C’est aussi simple que cela.

Bien à  vous
Robert Redford
http://www.savebiogems.org/arctic/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *