Le nid d’eau du Serpent Céleste

La péninsule du Yucatán bénéficie d’un climat semi-tropical, mais, malgré ses jungles luxuriantes, l’eau potable est plutôt rare. Voilà pourquoi les anciens Mayas vénéraient les cénotes, des puits d’eau souterraine naturels formés dans la roche calcaire, comme des lieux sacrés qui pouvaient être utilisés comme chemin vers le monde souterrain ou Xibalbá. En effet, la plongée archéologique au cours des dernières années a trouvé de nombreux objets qui ont été jetés par les Mayas dans les cenotes comme offrandes aux dieux … y compris bien sûr, des restes humains.

cenote_chichen-500x312

Mais maintenant, il semble que, pour les constructeurs de la célèbre ville antique de Chichén Itzá, un cenote particulier a eu une importance spécial: des scientifiques de l’Université nationale du Mexique (UNAM) ont récemment annoncé qu’ils avaient détecté un de ces gouffres naturels juste sous le temple de Kukulcán – connu comme El Castillo– mondialement réputé pour l’incroyable spectacle de lumières et d’ombres formées sur ses escaliers pendant l’équinoxe de printemps.

« Sous la pyramide, nous avons détecté un corps d’eau entouré de calcaire, ce qui indique qu’il est très probable que [le temple] est placé sur un cénote », a déclaré l’enquêteur del’Institut de géophysique de l’UNAM, René Chávez. La cavité a été localisée indirectement grace à la tomographie électrique (résistivité) en 3D. Nous avons placé 96 électrodes autour de la structure pyramidale qui ont montré qu’il avait une longueur approximative de 30 à 35 mètres, et une profondeur de 20 mètres; la pyramide se dresse sur l’un des coins de cette chambre intérieure naturelle, donc il n’y a pas de danger d’effondrement.

cenote_kukulcan-500x264

Chávez a également mentionné que, avant de commencer les relevés sur le temple de Kukulcan, son équipe avait testé l’équipement sur un des autres bâtiments de Chichen Itza: La pyramide de El Osario, aussi connu comme le tombeau du Grand Prêtre; curieusement, ils ont réussi à détecter un puits similaire sous cette structure. Les scientifiques pensent qu’il est possible de ces deux plans d’eau soient reliés par un tunnel.

Il est intéressant de noter que dans le dialecte Maya utilisé par les constructeurs de Chichen Itzá, le nom de la ville signifie «à l’embouchure du puits de l’itza » itza signifie les sorciers de l’eau, et c’est ainsi que que le groupe Maya qui habitaient la péninsule du Yucatán se nommaient eux-même.

Le groupe de scientifiques a confirmé qu’ils entreprendraient une deuxième étude sur le terrain en Octobre, au cours de laquelle ils tenteront de reconstituer l’intérieur d’El Castillo, et ils étudieront les étapes de sa construction au cours de l’histoire. Les pyramides méso-américaines sont comme des oignons, avec une plus petite structure originale recouverte par une couche plus récente après une période de temps donnée, généralement en concordance avec le cycle de 52 ans où le calendrier de 365 jours «ordinaire», et le calendrier de 260 jours «sacré» coïncidaient,  ce qui était d’une grande importance pour toutes les cultures de l’ancien Mexique.

Plus important encore, les chercheurs veulent savoir s’il y a un passage effectif reliant le cenote à la pyramide, ce qui pourrait les aider à comprendre « pourquoi diable ils en sont venus à construire une si belle structure au-dessus de cette chose», comme le dit Chávez lors de l’annonce.

Ma spéculation personnelle, est que pour ces «sorciers de l’eau», il était d’une importance vitale de puiser dans l’énergie qui coule à travers ces puits sacrés. Dans mon essai pour le magazine Intrepid titré:  » A travers les bobines du Serpent à plumes », j’indiquai qu’ il était très probable que les anciennes culturesméso-américaine aient choisi la situation de leurs temples, conformément aux mêmes règles suivies par d’autres civilisations anciennes tout autour de la monde. Des règles qu’ Alfred Watkins a redécouvert quand il a proposé le concept de Ley Line, qui semblent également être en quelque sorte lié au phénomène OVNI …

gridmapsgoogle

Comme les eaux contenues dans les chambres sacrées coulent vers l’Underworld, cette nouvelle découverte, nous l’espérons, va aider la Vérité à continuer de s’infiltrer par les fissures sèches de l’orthodoxie, et à circuler librement pour une nouvelle compréhension de notre passé antique.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *