Le plus vieil ordinateur du monde !

Grâce à des techniques sophistiquées de radiographie et d’imagerie, une équipe internationale de chercheurs vient d’élucider le fonctionnement d’un des objets les plus mystérieux de la Grèce antique : le mécanisme d’Anticythère. Découvert en 1901 dans une épave romaine, il s’agirait d’un ordinateur mécanique très perfectionné dédié à l’étude des phénomènes astronomiques.

D’une redoutable complexité, il comptait au moins 37 engrenages en bronze montés dans une boîte en bois de 31x19x10 cm. Sur la face arrière, deux grands cadrans en spirale indiquaient les phases de la Lune et permettaient de prédire les éclipses. Sur la face avant, un cadran affichait la position de Soleil et de la Lune par rapport aux étoiles. La mention de la planète Vénus laisse à penser que d’autres indicateurs, maintenant disparus, reproduisaient sur ce même cadran la trajectoire des cinq planètes connues à l’époque.

Heureusement pour les chercheurs, les concepteurs du mécanisme ont décrit le fonctionnement de certaines composantes sur son boîtier! En effet, son raffinement est tel qu’une paire d’engrenages excentrés simulait la modification de la vitesse apparente de la Lune causée par l’excentricité de son orbite! De plus, un dispositif tout aussi ingénieux introduisait une correction pour les années bissextiles.

Le grand astronome grec Hipparque ou un de ses disciples a probablement participé à sa fabrication entre 150 et 100 avant notre ère. Il faudra attendre plus de mille ans avant de retrouver des machines comparables. Qui sait quelles autres merveilles technologiques de l’Antiquité ont disparu sans laisser de traces ?

Yvan Dutil

source : http://www.sciencepresse.qc.ca/node/15337

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *