Le Projet Aurora

Certaines observations d’ovnis seraient la résultante d’objets volants bien identifiés.

La vague d’observations en 1990 en Belgique a ouvert un dossier : Le projet Aurora de la zone 51.

Ici un dossier bien connu qu’il est besoin de rappeler.

Beaucoup d’observateurs et de scientifiques s’accordent à  dire que l’armée de l’air américaine possède depuis plus de dix ans, un appareil opérationnel ayant des caractéristiques à  nul autre pareil…

Cet engin, c’est l’Aurora.

Un avion hypersonique pouvant voler à  plus de 10.000 km/h à  60 km d’altitude !

D’un concept totalement révolutionnaire, la conception de cet appareil serait issue d’une technologie extraterrestre depuis la récupération d’un disque volant en 1947.
A cela, on y ajoute un concept de propulsion par MHD développé depuis la fin des années soixante dix par un français, le professeur Jean-Pierre Petit, que d’ailleurs aucun gouvernement français ne pris au sérieux…

Aujourd’hui, il paraît acquis que les américains ont pris plus de 25 années d’avance sur quiconque dans le monde.

De plus en plus d’experts sont persuadés que le gouvernement américain a développé et déployé en secret un avion de reconnaissance capable de voler à  environ Mach 6, II remplacerait le SR-71 de Lockheed, et serait un complément à  la constellation des satellites de reconnaissance américains.

Cet avion militaire secret serait un avion à  très grande vitesse. Le nom « Aurora » lui a été donné, parce qu’il a été accidentellement publié dans une proposition de budget pour l’année 1985, sur une ligne budgétaire entrant dans la méme catégorie que l’U-2 et le SR-71: 80 M$ ont été affectés pour 1986, 2,27 Md$ pour 1987, puis la ligne disparaît les années suivantes. Pourtant, au mois de décembre dernier, l’ancien secrétaire d’état à  l’Air Force, Donald Rico, a nié l’existence de tels avions. Les premiers rapports sur « Aurora » paraissent au début de 1988, quand le New-York Times rapporte qu’un avion de reconnaissance Mach 6 est en développement. Puis, en 1990 et 1991, divers journaux aéronautiques proches de l’industrie publièrent une série d’articles sur des phénomènes étranges. Il s’agit de  »bangs » supersoniques d’origine inconnue, et de traînées de condensation inhabituelles surnommées « beignets sur une corde » (donuts on a rope) car elles ressemblaient à  des anneaux de vapeur autour d’une tramée centrale droite.

En décembre 1992, une revue britannique reproduit le témoignage de Chris Gibon, technicien sur une plate-forme pétrolière et surtout vieux spécialiste en reconnaissance d’avions ayant appartenu au Royal Observer Corps. En août 1989, il aperçoit un avion non-identifié au dessus de la Mer du Nord. L’appareil de forme triangulaire effectue un ravitaillement en vol derrière un KC-135. Et est accompagné de deux F-111. La taille et la forme de cet avion inconnu décrites par le témoin coïncident parfaitement avec la longue série de dessins d’avions hypersoniques américains, y compris ceux relatifs aux études non-classifiées sur des avions de reconnaissance à  long rayon d’action. Et pourtant l’observateur n’était pas informé de ces projets.

Source : http://www.atlantyd.com/article.php3?sid=244

Le plus intéressant dans cette histoire, c’est que les avions les plus avancés technologiquement ont été créé 20 à  25 ans plus tôt. Le nombre d’observations d’ovnis étant très élevé serait des objets bien identifiés. Que seront les bolides qui traverseront notre ciel dans 20 ans ? Que sont ils dans ces labos secrets de la zone 51 ? Les témoins de cette zone témoignent d’objets toujours aussi insolites.

Quels sont les accords avec les pays annexes des USA sur ce genre d’avions ?
Tellement de questions viennent que peut étre que certains pourront apporter des réponses là  où nous nous les posons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *