Le Vote selon le NOM

Texte écrit par Corentin, mise en forme par les wm.

Voici le Vote décrit comme vous ne l’aviez jamais vu sous cet angle.

« Hé bien quoi?

Hé bien c’est FORMIDABLE!

Nos MOTS, nos DEBATS, nos VISIONS TOUCHENT DES INDIVIDUS!

Ils apportent matière de réflexion à  l’esprit! »

Et justement, le vote est devenu une petite chose…

Monsieur, je suis parfois étonné de constater cet amour romantique et inconditionnel que tu développes sans cesse pour le vote !

Mais fichtre, tu développes là  un amour platonique en fait ! Un truc absolument impossible à  réaliser, trop cérébral, trop théorique, trop utopique.

C’est un réve éveillé pour la démocratie athénienne et un aveuglement total pour le monde d’aujourd’hui, Monsieur!

Le vote, l’élection dans notre dictature moderne qui n’a de démocratique que le nom est LE RAPT DIABOLIQUE DE NOTRE LIBRE-ARBITRE !
Et rien d’autre ! Rien ! Absolument rien d’autre malgré toutes les pseudos valeurs qui se cachent derrière cet acte !

En effet, nous en arrivons à  cette question:
Pour qui voter? Oui, pour qui en effet ???
L’illusion est superbement maintenue: vous étes en démocratie (soit), vous avez le choix entre 20 listes (soit), vous étes libres de choisir (soit), le vote est un devoir et une chance (soit) etc…
Comment en effet après un tel discours, un tel conditionnement ne pas aller voter en toute conscience…
Car c’est justement ce viol des consciences qui me turlupine sérieusement…

Tout est fait pour nous mettre dans cette situation que nous rencontrons au cours d’une élection: le choix de choisir.
La mise en application quasi divine de notre libre-arbitre.
Et après mures réflexions, nous partons voter en ayant pris bien soin d’avoir choisi l’élu de notre coeur, méme si il s’appelle « bulletin blanc » !

Nous y allons. Nous participons a cette petite cérémonie quasi religieuse, faite d’une liturgie complexe, de textes obscurs, de tables et d’isoloirs bien ordonnés.
Il y a méme des lampes a pétrole pour faire face aux hypothétiques coupures de courant de la CGT !…
Des assesseurs, des représentants de partis, des scrutateurs, un président…
Une logistique qui fournit parfois un ravitaillement aux troupes en charge de la bonne tenue du bureau de vote…
C’est superbement réglé…
Il y a un enthousiasme dans ce culte absolu de l’expression de la liberté individuelle…

On nous a bien rappelé « un homme – une voix » !
Notre droit, notre devoir.
Notre chance aussi comparée à  celle des éternelles victimes des régimes autoritaires et dictatoriaux que les médias implantent et conditionnent dans nos tétes chaque jour que les dieux font !
L’idée savamment entretenue que notre voix, méme perdue parmi des millions d’autres peut permettre de faire pencher le destin dans telle ou telle direction…

Foutaise !

On ne manipule pas le Destin par des petits bouts de papier estampillés « République Française » !

C’est au contraire une splendide démonstration de force du N.O.M sur nos petites personnes…

Nous, bien ordonnés, bien conditionnés, nous n’avons qu’un seul devoir: croire en l’inestimable bienfait de cette attrape-cons !
Nous rendre sur place, jouer la comédie du secret de l’isoloir, ramasser notre bulletin, le glisser dans notre enveloppe en pensant bien fort: « je vote donc je suis »… partir d’un pas conquerrant vers l’urne transparente, laisser tomber notre enveloppe devenue anonyme sur un tas lui aussi uniforme… J’entrevois déjà  ce que représente ma voix: rien de plus que celle de mon RMIste de voisin, rien de moins que celle de tel physicien-alchimiste, comme ça, noyée, dans ce paquet d’enveloppes.
Je signe la liste…
Voila, c’est fait !
Je peux rentrer chez moi, satisfait d’avoir su si bien laisser cohabiter le devoir collectif et citoyen qui m’incombe avec mon choix personnel et individuel…

Bon, cette histoire c’était il y a déjà  plusieurs années…

Le week-end dernier, comme une grande majorité (c’est la première fois que j’appartiens a une quelconque majorité, méme silencieuse…), je ne suis pas aller voter ! On s’en doute…

C’est fini ! Je refuse de participer une fois de plus a cette comédie.
Je refuse que mon libre-arbitre soit manipulé d’une telle façon.
Il n’y a personne qui MERITE ma voix.
Ma voix vaut bien plus qu’un morceau de papier anonyme au bénéfice d’individus qui trahiront tôt ou tard ma confiance.

Toutes les listes, toutes, sont ou seront tôt ou tard entre les mains du N.O.M.
Prenons méme pour exemple les « méchants » du lot. Prenons les extrémistes qu’ils soient de gauche ou de droite:

Question: Pourquoi sont-ils là  ?
Réponse: Pour faire croire en une opposition musclée, une alternative éventuelle. Surtout quand il y a ras-le-bol de la masse.

Q: Ces extrémistes sont-ils démocratiques ?
R: Non, sinon ils ne seraient pas extrémistes…

Q: Alors pourquoi nos « démocraties » les tolèrent ?
R: Car les extrémistes sont utilisés pour faire peur. La PEUR est un instrument de manipulation très puissant.

Q: Dans quel but ?
R: Dans le but que les représentants du N.O.M CONSERVENT le pouvoir !

Q: Mais si ce sont toujours les mémes qui ont le pouvoir, pouvons-nous réellement parler de démocratie ?
R: Oui, puisque par PEUR des extrémistes, c’est vous qui avez donné votre voix en toute àme et conscience aux représentants du N.O.M !

Q: Mais si un jour les extrémistes font des scores ahurissants ?
R: Jusqu’a 20%, les extrémistes sont utiles au N.O.M, ils évitent les jacqueries contre le Système Tout Puissant.

Q: Et au-delà  de 20% ???
R: Alors vous pouvez considérer que le N.O.M aura donné son feu vert pour accepter une telle situation.

Q: C’est inconcevable puisque les extrémistes sont les ennemis de la démocratie !
R: Qui vous a dit que le N.O.M était l’ami de la démocratie?

Q: Et si un Le Pen ou son prochain équivalent gagne les prochaines présidentielles ?
R: C’est parce que le N.O.M l’aura voulu ! UNIQUEMENT !
Les médias auront sensiblement changé leur discours, et toutes les bonnes consciences chanteront en choeur que nous ne devons pas remettre en cause le choix des urnes !

Q: Comme Hitler en 1933 ???
R: Oui… puisque c’est le choix de la majorité !

Q: Et si ce Le Pen se rebelle contre le N.O.M après avoir utilisé le N.O.M pour prendre le pouvoir ?
R: Comme Hitler en 1945… Il perdra face au N.O.M et aux moyens énormes que nous possédons !

Q: Donc pas d’alternative dans les extrémes ?
R: Non, car elles-mémes sont un instrument du N.O.M

Q: Et dans les autres partis alors ?
R: Vous y trouvez un potentiel alternatif, vous ???

Q: Et dans le vote « Blanc » ?
R: En Belgique nous offrons les bulletins blancs à  celui qui a fait le meilleur score !

Q: C’est du vol…
R: Non, c’est une loi élémentaire: rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme !

Q: Alors a quoi bon voter face à  un tel cynisme ?
R: Nous avons besoin de votre voix, de votre libre-arbitre. Si vous restez à  la maison, vous vous désolidarisez de notre système politique, vous pouvez donc plus aisément vous rebeller.
Nous avons développé ce besoin de voter… c’est un artifice qui flatte votre ego !

Q: C’est pourquoi dans les « démocraties populaires » des régimes communistes du XXème siècle, le vote était obligatoire?
R: Oui ! C’est pourquoi ! Et c’est pourquoi tôt ou tard il le deviendra aussi dans toute l’Europe de demain.

Q: Mais, s’il est obligatoire, où résident alors les fondements ultimes de mon libre-arbitre ?
R: Ca, c’est votre problème ! Pas le nôtre…
Nous, ce que nous voulons, c’est que par votre investissement individuel au cours de la procédure liturgique de nos cérémonies électorales vous nous offriez en offrande votre libre-arbitre, nous pouvons nous entendre, vous verrez…

Q: Je n’en suis pas certain, j’entrevoie comme une escroquerie…
R: Si c’est le cas, vous étes soit parano, soit conspirationniste, soit anti-démocratique, soit extrémiste tendance fasciste, soit extrémiste tendance trotskiste, soit…
Bref, un ennemi de la Démocratie !

Q: Mais j’ai quand méme le droit de m’abstenir ? C’est mon droit de préférer mon potager à  votre religion ?
R: Non, vous avez des devoirs !

Q: Hem… lorsque l’on commence à  avoir des devoirs pour un régime, les chances de s’éloigner de la véritable démocratie augmentent.
R: Qui vous a dit que nous étions démocrates ?

Q: Heu… Votre système, les élections, la liberté de choisir pour qui donner notre voix…
R: Vos croyances sont bien ancrées, vous étes peut-étre récupérable !

Q: J’ai quand méme des doutes, avec tout ce que vous m’avez dit !
R: Pas de doutes ! Des devoirs ! Aux urnes citoyen !

Q: Mais qui choisir ? Avec Madame, nous hésitons…
R: N’hésitez pas ! Vous avez le choix ! 28 listes pour Paris, vous voyez bien que nous vous offrons le choix !

Q: D’accord mais tout à  l’heure vous m’avez laissé comprendre que de tout manière vous les contrôlez tous… Je n’ai donc pas de choix à  proprement parler…
R: Parlez pour vous et gardez cette réflexion pour vous !
On se contre-fiche de votre choix, vous n’avez toujours pas compris que ce choix n’est qu’une illusion destinée à  vous endormir !
Ce que l’on veut c’est votre IMPLICATION dans la procédure électorale !

Q: Pourquoi cette implication est elle si importante pour vous ?
R: Pour vous donner l’ILLUSION que vous vivez en Démocratie !

Q: Mais encore ?
R: Pour que vous ne vous rebelliez pas contre vos propres choix !

Q: En effet, en démocratie la majorité est toujours gagnante… la minorité n’a qu’a se taire !
R: Cela fonctionne ainsi pratiquement très bien en théorie…

Q: Et en pratique ?
R: On est dans la merde ! La majorité n’est plus dans les urnes…

Q: Ou est-elle ?
R: Dans l’abstention… ils sortent de la matrice… ils se réveillent… ce n’est pas violent mais nous craignons cette dérive hors contrôle…
Nous allons peut-étre devoir créer le parti des abstentionnistes pour remettre la main sur ces révoltes…

Q: Vous perdez votre légitimité acquise sur le vol des consciences, du libre-arbitre… Le vol ne fait pas parti des grande valeurs morales.
R: La Morale n’est pas pour nous !

Q: Qu’allez-vous faire ?
R: Rendre le vote obligatoire… et soutenir que l’abstention est un piège a cons !

Q: Comme auparavant en URSS ?
R: Oui, mais avec l’illusion d’un système multi-partis.

Q: Cela revient au méme…
R: Cela fera illusion le temps qu’il faudra… Vous avez parmi vous d’ardents défenseurs de la cause démocratique dans le sens athénien du terme.

Q: Vous faites allusion à  Monsieur?
R: C’est qui Monsieur ?

Q: Mais avec 60% d’abstentionnistes, rendre le vote obligatoire, ce n’est pas mettre le feu aux poudres ???
R: Nous créerons une demande après avoir créé une cause…

Q: Comment ?
R: En laissant un méchant extrémiste sous notre contrôle prendre le pouvoir dans un petit pays d’Europe par exemple… Nous avons une multitude de schémas dans nos cartons !

Q: Mais c’est de la manipulation ?!!?
R: Qui vous a dit que les élections ne sont pas de la manipulation…
Vous faites un bien piètre élève, votre naïveté parfois me touche !

Q: Oui… mais là …
R: Nous n’avons pas de limites ! Nous avons le pouvoir, nous le détenons depuis des siècles ! Et nous le garderons !
L’histoire et ses avènements chaotiques ne sont là  que pour vous donner les illusions de changements.
Les élections et le vote individuel aussi.
Tous les moyens sont bons pour nous… car nous faisons face chaque jour à  votre émancipation toujours plus envahissante !

Q: Je vous trouve de moins en moins démocratique… de plus en plus distant, froid et parfois inhumain méme !
R: Je suis ce que Je suis ! Et vous un mouton !

Q: Moi comme mouton, élément du troupeau et vous comme berger… mais pourquoi laisser aux moutons le soin de choisir ?
R: Ils ne choisissent pas… Ils participent a une cérémonie au cours de laquelle nous manipulons leur libre-arbitre après avoir violé leur conscience… c’est tellement jouissif, si vous saviez !

Q: Les moutons peuvent devenir des loups…
R: Il n’est pas interdit de réver ! C’est une autre illusion que nous vous laissons imaginer !

Q: … ?!?
R: Vous étes divisés… Vous n’étes pas UN troupeau mais une multitude de troupeaux… Vous vous faites la guerre pour avoir la meilleures prairie, la meilleure bergerie… Vous défendez tel étendard et votre frère tel autre… Et vous ne voyez pas que vos bergers sont des loups !

Q: Vous voulez dire que notre participation effective à  chaque élection conforte en nous notre appartenance au troupeau au sein duquel nous avons choisi, poussés par vos manipulations, d’appartenir ?
R: Bien sur… C’est un des buts !

Q: Et qu’à  la téte de chaque troupeau divisé à  notre échelon de moutons se trouvent des loups qui trouvent leur union auprès des maîtres du N.O.M ?
R: Vous commencez à  comprendre…

Q: Mais ce grand troupeau (Giono) silencieux qui est en train de se former, ce troupeau sans berger, ces moutons abstentionnistes…
R: Ce ne sont plus des moutons mais des mouflons… Ils reprennent goût aux grands espaces, à  la liberte… Nous allons devoir làcher nos chasseurs dans les montagnes !
Tendre des collets, des filets, les réintégrer dans la matrice !

Q: Ouf… vos chasseurs n’utiliseront pas leurs carabines !
R: Vous avez le droit de réver, un certain temps du moins !

Q: !
R: Rassurez-vous, nos balles sont juridiques et financières. Des lois et des pénalités financières. Comme en Belgique !

Q: Et cela sera suffisant pour tous nous attraper?
R: Il y aura toujours des Madames dans la nature mais nous saurons les décrédibiliser… Nous avons les moyens ! Des moyens immenses que vous dénoncez tous les jours avec futilité sur vos sites…

Q: Futilité ???
R: Je me comprends… dénoncez si cela vous chante, nous nous en fichons ! Mais votez surtout ! C’est ce qui nous importe !

Q: Mais je ne compte pas voter. Je m’abstiens et savoure la fraîcheur et la puissance de mon acte.
R: Profites-en petit con, ça ne va pas durer et on t’attrapera tôt ou tard !

Q: Bon, là , vous commencez sérieusement à  me casser les burnes…
Monsieur, tu viens, on va prendre un verre chez Roger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *