Les 7 tours du Diables

René Guénon nous indique qu’il existerait 7 tours du Diable disséminées entre l’Afrique et l’Asie.
Deux en Afriques : Sur le fleuve Niger et Au Soudan
Les autres en Asie : Une en Syrie
Une en Irak près de Mossoul
Une au Turkestan
Les deux dernières en Sibérie.

Un premier jet sur un atlas, d’après les informations traditionnelles, nous donne une représentation de la constellation d’Orion:

Représentation que nous retrouvons à Gizeh dans la corrélation d’Orion.

tours2xh5
Informations semblant importantes :

La Symbolique d’Orion
Seules cinq tours sur les sept sont localisées avec une relative précision, à mettre en rapport avec ceci :  » cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu « »
Le nombre 7. Il n’y a de tours que sur le vieux monde.

Tentative d’identification :

A partir des éléments en notre possession, nous pouvons tenter de resserrer les zones de recherches :

Sur le fleuve Niger :
Pays traversés : Guinée, Mali, Niger et Nigeria.

Le Mali semble à l’analyse la zone pouvant abriter une des tours. De puissants empires y ont vu le jour (on plus loin que c’est le cas des autres zones).
Mais c’est surtout la principale zone d’habitation de deux peuples :

Les Dogons et leurs curieuses connaissances astronomiques concernant Sirius B
Les Peuls originaires de la haute vallée du Nil, ils auraient introduit l’élevage bovin en Afrique occidentale. Mais surtout, ils semblent originaires de Haute Egypte et Nubie ce qui nous ramène au Soudan notre prochaine étape.

Notons aussi Tombouctou et ses 100000 manuscrits…
Tombouctou est sur le coude du Niger, on peut envisager la première tour sur ce fleuve.

Au Soudan :
Encore une zone riche en histoire, celle-ci commence dès la préhistoire. Nous y retrouvons les Peuls. Cette zone serait leur point d’origine.

Le Soudan recouvre une grande partie de l’antique Nubie.
Les Pharaons noirs qui régnèrent sur l’Egypte durant un siècle viennent de Nubie.

Deux importants royaumes vont s’y développer :
Le royaume Napatéen
Le royaume de Méroé (Fortement influencé par la culture égyptienne, ils construiront des pyramides.)

Le Soudan sera converti à l’Islam non par la force mais par lente pénétration des idées au travers du commerce. Les conquérants arabes n’ayant jamais pu conquérir le pays.

Fait significatif : Le Mahdi au XIXème. Lors de la révolte contre les Anglais, les soudanais seront dirigés par le « Mahdi ». Le Mahdi est fortement lié à l’eschatologie musulmane. Il est le guide des armées islamique.

Où rechercher la tour : dans l’ancien empire de Méroé ou dans les terres peuls. Etrange de retrouvé ce peuple sur deux zones de tours. Les Peuls semblent avoir été ce peuple qui laissa les peintures du Tassili, et introduisit l’élevage en Afrique Occidentale, un peuple civilisateur.

La Syrie :
Nous touchons ici aux sources de la civilisation. Les plus anciennes civilisations connues sont issues de cette zone. Le premier empire sémitique, Ebla, est originaire de la Syrie. Ebla nous renvoie indirectement à Nemrod, le premier homme qui constitua un empire…

La région sera ensuite comprise dans les empires akkadiens, assyriens.

Originellement Harran, aujourd’hui en Turquie était située en Syrie. Cette ville est intimement liée avec les patriarches : Abram, Isaac et Jacob. C’est là que Terah, père d’Abram se réfugie après avoir fuit Ur, et là que Isaac et Jacob iront chercher femmes. Harran était l’un des deux principaux sanctuaires du dieu Lune Sîn avec… UR.

Peu éloigné d’Ebla, se trouve Alep, une des villes les plus anciennement peuplée au monde. Elle fut une plaque tournante du commerce avec la Mésopotamie.

Nous y trouvons aussi Palmyre (Tadmour) qui sera une ville libre sous l’Empire Romain et dont l’influence commerciale sera telle que l’araméen sera la langue vernaculaire de tout le proche orient.

Elle gardera sa puissance commerciale et militaires jusqu’au VII ème où elle tombera aux mains des conquérants arabes :

La tour devrait se situer dans le triangle : Palmyre, Ebla, Harran ou dans le triangle Ebla, Alep, Palmyre.

Irak dans la zone de Mossoul :

Le non originel de la ville fut : Ninawa, notre Ninive. Encore un empire puissant. Elle aurait été fondée d’après la Bible per Nemrod. On trouve non loin de Ninive, la ville de Nimroud, au nom évocateur.

Il y a donc de forte chance pour que la quatrième tour se situe dans les montagnes proches de Mossoul, le pays des Kurdes et des Yezidis. Il est inutile de s’étendre plus longuement sur l’histoire d’Assur et de Ninive.

Le Turkestan :
A l’époque de Guénon la zone est vaste. Elle couvre toute l’Asie centrale .

Turkestan
C’est le pays des Turks, mais il fut celui des Scythes, et des Parthes, en fait des peuples de langues iraniennes qui sous la poussée des turcs se réfugieront dans les montagnes du Caucase et du Pamir.
Ce fut la région de grandes villes qui prospéraient par la richesse des oasis et par le commerce : la fameuse route de la soie. Les principales villes étaient :

Samarkand / Boukhara / Kashgar

Voir le plan de la Route de la Soie.
Dans le cadre des 7 tours, intéressons nous à Samarkand : Son nom signifie : Ville de rencontre

Elle fut la zone de départ des civilisations d’Asie centrale.

C’était une riche citée marchande mais aussi : ville du conflit, ce qui dans le cadre de la contre initiation est particulièrement intéressant. La région est peuplée dès le paléolithique inférieur. C’est une des villes clefs de la région. Elle fut le lieu de naissance et la capitale de Tamerlan, de sinistre renommée. Il constitua un empire qui couvrait l’Asie centrale mais aussi une partie de l’Inde .

Tamerlan est enterré à Samarkand dans le mausolée de Gour-Emir500px-Rooute_de_la_soie
Etrangement le corps de Tamerlan fut exhumé à la date du déclenchement de l’Opération Barbarossa par Hitler…
La tour du Turkestan devrait donc se trouver soit à Samarkand même soit dans ses environs.

Les deux tours sibériennes :
A partir des constantes observées lors de l’étude des tours précédentes, pouvons-nous définir la zone de ces deux tours ?

Constante :
Zone de civilisation originelle et Existence d’empire puissant.

Au pays des Bouriates :
On relève l’existence d’un khanat de Sibérie, faisant partie de l’Empire de la Horde d’Or, l’empire des gengiskhanides. Celui-ci touchant au lac Baïkal, conforte l’idée d’une tour dans la région des Bouriates, eux même de race mongole.

Sur les monts Oural :
La frontière entre l’Asie et l’Europe. Là je ne retrouve pas de données historiques. Toutefois la partie occidentale, et ses grandes plaines fut celle des civilisations kourgane, en laquelle beaucoup d’archéologues s’accordent à voir des proto indo européens, voir des indo européens. (il pourrait s’agit de Arkaim )

Les 7 tours inspirent une série de questions :

Les tours se trouveraient dans des régions qui ont vu naitre les civilisations. Sachant que la contre initiation, ne crée rien mais se limitent à récupérer des lieux ayant eu un rôle important dans le sens de l’initiation, ne pourrions nous penser que les tours furent à l’origine des centres de civilisations ?

Mais dans ce cas qui en était à l’origine ?

Un fait étonnant, les tours semblent relativement éloignées les unes des autres, hors les deux « mésopotamiennes » : Syrie et Irak. Pour quelle raison ?
Les tours furent elles toutes « édifiées » en même en temps ou suivant un plan préétabli ? Dans ce cas quelle est la chronologie ?

Physiquement les Tours peuvent être de natures diverses :

Minaret, ziggourat, tour de défense, pyramide aussi et je pense aux pyramides kushites … Enfin selon leur ancienneté, les tours peuvent être devenues des éléments du paysage que nous n’identifions pas comme tels de prime abord.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *