Les plus vieux bijoux du monde

Des archéologues norvégiens et américains ont mis à jour sur le site de la grotte des Blombos en Afrique du Sud des perles de coquilles assemblées en collier datant de plus de 75.000 ans. Cette découverte relance le débat sur l’époque à  laquelle l’humanité moderne à  émerger.

Christopher Henshilwood de l’université de Bergen (Norvège) et ses collègues de l’Université de New York (Etats-Unis) ont constaté qu’un peuple habitant sur les côtes de l’Afrique du Sud, il y a plus de 75.000 ans, connaissait l’art de l’ornement. En effet, ces hommes savaient lier entre elles des coquilles de tiques pour en faire des colliers.
C’est dans la couche datant du mésolithique de la grotte que les archéologues ont découvert de petites coquilles percées, de la taille d’un pois. Dans le secteur de la caverne, les chercheurs ont découvert également, des gravures abstraites d’ocre datant à  peu prés de la méme époque.
Selon Christopher Henshilwood, les perles, l’art et les différentes gravures découvertes au fond de la grotte suggèrent que la peuplade vivant au mésolithique possédait un langage ou un dialecte leur permettant des échanges intelligents.

A quand, dira t-on que l’Atlantide n’est plus un mythe, et A quand reconnaitra t-on que des civilisations antiques aient pu exister ? Quand on s’est que la société actuelle s’est montée en l’espace de 6000 ans, qu’est ce qu’ont fait les humains depuis ces temps reculés de l’Histoire. Il y a 75000 ans, l’Homo sapiens sapiens fabriquait des bijoux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *