Les USA payent le prix

1059834191_evacuationOn se rappellera tous de ces dramatiques images de l’été 2003 en France. On parle de l’année 2003, comme la plus chaude depuis l’histoire des relevés des températures. On sait également que l’année 2003, en moyenne est de 6,4 ° de plus que la moyenne de 1900 à  2000. Alors les incendies provoqués par cette année caniculaire ne sont pas arrivés par hasard…
Les USA sont responsables de 1/4 du rejet du CO2 mondial. Leurs actions en faveur de l’écologie est quasiment nul.

« LOS ANGELES (AFP) – Les gigantesques incendies qui ravagent le sud de la Californie depuis neuf jours restaient mercredi soir hors de contrôle, alors que le gouverneur élu de l’Etat, l’acteur républicain Arnold Schwarzenegger, demandait, à  Washington, de l’aide aux autorités fédérales. En Californie, le nombre de morts s’est alourdi et s’élève désormais à  18, dont un pompier, auxquels viennent s’ajouter deux morts au Mexique, de l’autre côté de la frontière. Par ailleurs, trois soldats du feu ont été grièvement blessés mercredi.

Plus de 13.000 pompiers et 121 avions et hélicoptères venus d’au moins six Etats voisins de la Californie ont poursuivi leur lutte incessante contre 17 incendies qui ont déjà  parcouru plus de 263.665 ha et détruit plus de 2.600 maisons et autres bàtiments. Plus de 100.000 personnes ont dû quitter leur logement devant l’avancée des flammes. »

Comme l’Europe et la France, les USA payent le prix fort de leur politique désastreuse en matière d’écologie. 6,4 ° une moyenne de température qui reste hors du commun. Certains scientifiques et haut responsables annoncent de 2° à  6° de plus pour 2100 par rapport à  l’an 2000. Croyez vous réellement réel ces chiffres et ces prévisions ?

L’année 2004, 2005 détermineront sans aucun doute la suite des évènements. Mais prenons nous en compte l’effet boule de neige de l’augmentation des températures ? Certainement pas !
Nous oublions que les hautes températures favorisent le dégel du permafrost et de la libération des hydrates de méthanes qui à  leur tour provoquent une très grosse augmentation du CO2 dans l’atmosphère. Cet état infernal des températures n’est que le début. Chaque année devrait étre en toute logique de chose plus grave que la précédente.

Regardons quelques chiffres :

En L’an 2000, avec une température moyenne qui variait de 11 °C dans le nord de la France à  17 °C sur le pourtour méditerranéen, se classe au rang des années les plus chaudes depuis 1949 avec 1994, 1999, 1997 et 1990. Info http://web.archive.org/web/20090820083304/http://www.meteo.fr:80/la_une/climat2000/

Déjà  en l’an 2000, les chiffres étaient alarmistes. On sait que l’année 2002 et 2003 ont été pires.
Il ne faut pas se cacher la face, les années à  venir ne seront pas froides. Voici la courbe d’évolution des températures depuis 1870 :

co29
Regardons les 10 dernières années. Il semble clair que les températures s’emballent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *