Lettre ouverte au Président des Etats-Unis

Une victime du 11 septembre accuse Bush

Ellen Mariani est la veuve de l’un des passagers du vol 175 d’United Airlines qui s’est écrasé contre le World Trade Center le 11 septembre 2001.
Comme 73 familles américaines, elle refuse de recevoir les indemnisations offertes par l’administration contre l’engagement ne pas poursuivre en justice l’administration, les compagnies aériennes et toutes les personnes pouvant étre liées aux attentats, en dehors de ceux, bien entendu, qui y auraient participé directement .
Le 26 novembre 2003, Madame Mariani a décidé de poursuivre devant les tribunaux civils le Président Bush et certains membres de son administration, au motif qu’ils auraient eu connaissance de la préparation des attentats ; qu’ils auraient intentionnellement refusé d’agir afin d’empécher les attentats, et qu’ils auraient tenté et tenteraient toujours d’empécher la justice américaine de faire la lumière sur ces événements.

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DES ETATS-UNIS

Monsieur Bush,

Cette lettre ouverte vient de mon coeur. Je veux que vous sachiez que je ne suis ni Républicaine ni Démocrate, et qu’il ne s’agit pas ici pour moi d’une occasion de critiquer violemment le gouvernement.

Vous, Monsieur Bush, vous devriez étre tenu responsable et répondre de tous les actes qui ont contribué à  cacher la vérité sur les événements du 11 septembre 2001. En tant que Président, vous avez le devoir de protéger le peuple américain. Le 11 septembre vous n’avez pas ordonné à  vos services de diffuser une alerte nationale d’urgence pour nous prévenir de l’attaque qui avait lieu contre l’Amérique. Nous n’avons reçu la nouvelle de l’attaque que des médias.

Dans les mois précédant l’attaque, vous avez été, à  de nombreuses reprises, prévenu d’une attaque possible sur le sol américain. Au cours de vos réunions quotidiennes d’information, vous avez reçu des informations d’après lesquelles il existait une possibilité réelle que certains éléments indésirables utilisent des avions commerciaux en vue de détruire certains immeubles ciblés. Vous n’avez jamais prévenu le peuple américain de cette possible menace. Qui protégiez-vous ?

En prenant la responsabilité de ne pas protéger le public contre la possibilité d’une telle attaque, vous ne respectiez certainement pas votre serment de Président. Dans votre serment, vous vous étiez engagé à  défendre la Constitution et les Etats-Unis d’Amérique.

Le matin du 11 septembre, vous et votre personnel étaient parfaitement au courant des événements qui étaient en train de se dérouler, et pourtant, vous avez choisi de poursuivre votre visite de l’école élémentaire d’Emma Booker et de vous laisser prendre en photo. Alors que votre nation était attaquée, vous n’avez pas paru sourciller ou verser la moindre larme. Vous avez continué votre visite comme si de rien n’était.

Dans les jours suivant l’attaque, tout le trafic aérien a été interrompu et les Américains, dont moi-méme, ont été bloqués à  l’endroit où ils se trouvaient pour prendre leur avion au moment des attentats. J’ai été bloquée à  l’aéroport de Midway, à  Chicago, incapable de me rendre en Californie pour le mariage de ma fille. Imaginez ma surprise quand, plus tard, j’ai appris que durant cette période d’interdiction des vols, un certain nombre de personnes ont été exfiltrées du pays par un 747 portant des indications arabes sur son fuselage. Aucune de ces personnes n’a été questionnée et interrogée par un quelconque membre de l’administration locale ou fédérale. Pourquoi ces personnes ont-elle été autorisées à  quitter le pays et qui, exactement, faisait partie de ces vols ? On sait déjà  que certaines de ces personnes étaient des membres (ou des proches) de la famille royale saoudienne et des membres de la famille Ben Laden. Ces personnes ont-elles été autorisées à  partir en raison des liens qu’elles entretiennent avec votre famille depuis longtemps ?

Je suis de lavis que vous avez intentionnellement permis que les attentats du 11 septembre aient lieu, afin d'obtenir le soutien du public pour une « guerre contre le terrorisme ». Les guerres, en Afghanistan et en Irak, n'ont pas eu pour effet de réaliser les objectifs que vous aviez avancés pour les justifier. Pourquoi n'avez-vous pas capturé Ben Laden ? Où sont les armes de destruction massive de Saddam Hussein ? La seule chose tangible est un budget de 87 milliards de dollars pour reconstruire ce que vous avez détruit. En tant qu'américaine qui a perdu l'un de ses proches dans la « guerre contre le terrorisme », je prie pour nos troupes et les soutiens dans leur mission en Afghanistan et en Irak où vous les avez envoyées. Ces troupes doivent et continuent à  mourir pour vos mensonges. En tant qu'américaine jai le droit de l’affirmer, dans la mesure où il semble bien que des associés de votre famille profitent des contrats de reconstruction en Afghanistan et en Irak.

Monsieur Bush, le temps est venu pour vous de cesser de contrôler nos vies. Arrétez d`empécher la révélation au public de certaines preuves et documents qui ont été découverts par la Commission enquétant sur le 11 septembre, si vous n’avez effectivement rien à  cacher qui puisse prouver que vous n’avez pas agi convenablement afin de prévenir les attentats du 11 septembre. Afin de ne pas rendre public ces pièces vous avancez l’argument de la sécurité nationale. Je crois, au contraire, qu’il s’agit de protéger votre crédibilité et votre sécurité personnelles. Vous ne souhaitez pas que le public sache le degré de votre responsabilité et de votre implication dans ces événements.

Après le 11 septembre, le Patriot Act et le Homeland Security Act ont été adoptés. Ces lois permettent au gouvernement de procéder à  des écoutes téléphoniques, de fouiller les domiciles et de saisir tout ce que le gouvernement pourrait vouloir saisir selon son bon vouloir. Ces pouvoirs peuvent s’exercer sans mandat et ne sont pas soumis au contrôle d’un juge. Je crois que ceci est directement contraire à  nos droits, tels qu’ils sont énoncés dans notre Constitution et dans ses amendements.

Nous, les familles des victimes du 11 septembre, avons besoin d’obtenir les réponses aux questions suivantes :

  1. Pourquoi 29 pages du rapport remis par le panel conjoint du Congrès enquétant sur le 11 septembre ont-elles été censurées à  votre demande ?
  2. Où se trouvent les boites noires des vols 11 et 175 ?
  3. Où sont les enregistrements des voix des vols 11 et 175 ?
  4. Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir accès au dossier complet des contrôles aériens des vols 11 et 175 ?
  5. Où sont les vidéos enregistrant les passagers embarquant pour les vols détournés du 11 septembre ?
  6. Quand une liste complète des passagers de ces vols sera-t-elle rendue public ?
  7. Pourquoi votre frère Jeb, (le gouverneur de la Floride) s’est-il rendu dans les bureaux de l’école d’aviation Hoffman et a-t-il ordonné que les enregistrements et dossiers concernant les vols soient retirés ? Ces dossiers ont été transférés hors du pays par un avion cargo appartenant au gouvernement. Où ont-ils été transférés et qui l’a ordonné ?

Cela fait plus de deux ans que les restes de nos proches doivent encore étre identifiés et sont placés dans un terrain à  Fresh Kill. Nous voulons retouver nos héros et souhaitons que leur soit offert un lieu digne et public où nous pourrons nous recueillir et leur rendre hommage. Ces personnes innocentes n’ont pas eu cette chance alors qu’elles ont disparues soudainement ce triste jour de septembre.

Devant le tribunal de l`opinion publique, Monsieur Bush, vos mensonges sont mis à  jour quotidiennement. Mon mari, toutes les autres victimes et leurs familles, ainsi que notre nation, ont été les victimes de votre incurie avant et après le 11 septembre !

Je le prouverai devant un tribunal !

Ellen M. Mariani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *