L’ordre de Malte à  Yale

malte-croix_1De leur naissance au XVI siècle, de leur Histoire d’Hommes courageux et aidant, cet ordre rappelle l’Ordre de Yale dans toute sa splendeur. Voici l’Histoire jusqu’à  nos jours d’un Ordre bien puissant. Des Noms connus démontrent la finalité de cet ordre au dessus de tout soupçon.

L’origine :

L’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem fut fondé en 1113 en Palestine par Gérard Tenque. On construisit à  Jérusalem un hospice, c’est-à -dire une maison dédiée à  saint Jean et destiné à  recevoir les pèlerins qui venaient visiter les lieux saints (hostellerie) et à  soigner ceux qui tombaient malades (hospital). C’est pourquoi les religieux de cette maison se donnèrent le nom d’Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Ils étaient vétus d’une cape noire ornée d’une croix de Jérusalem blanche.

La Naissance de L’ordre :

Les hospitaliers ne devinrent un ordre militaire que vers 1140, sans toutefois perdre leur rôle hospitalier auprès des malades. Après la perte de la Terre sainte (par la prise de Saint-Jean-d’Acre en Syrie en 1221), les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem s’installèrent à  l’île de Chypre (1291), puis conquirent l’île de Rhodes en 1302 (où on les appelait parfois « chevaliers de Rhodes »).

Au XVIe siècle, l’empereur Charles Quint fait don des îles maltaises aux chevaliers de l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Ceux-ci, connus plus tard sous le nom de  » chevaliers de Malte « , viennent de perdre l’île de Rhodes prise par les Turcs sous le règne de Soliman le Magnifique (1522).

Rendus maîtres de l’île, Les chevaliers de Malte (qui était le nom pris alors par l’ordre) dirigèrent une fantastique défense de l’île contre la flotte d’invasion ottomane en 1565. L’ordre figura dans l’histoire européenne largement jusqu’au XIXème siècle. Il perdit ses possessions anglaises et allemandes lors de la Réforme et ses biens français lors de la Révolution. Les Russes offrirent alors leur protection à  l’ordre mais les Français prirent Malte, sous Napoléon. Le couvent fut transféré à  Trieste en 1798 et à  Rome en 1834. à€ ce moment, les Russes avaient confisqué toutes les possessions de l’ordre sur leur territoires.

Les chevaliers de Malte, tels que les reconnut le pape Jean XXIII en 1961, forment une communauté religieuse et un ordre de chevalerie. Organisé en cinq grands prieurés et de nombreuses associations nationales, ils entretiennent des relations diplomatiques avec le Vatican et différents pays. En tant que communauté religieuse, ils disposent d’hôpitaux, de centres de premiers secours et d’équipements destinés aux soins des blessés et des réfugiés. Ils portent une grande cape noire sur laquelle est appliquée une croix de Malte. Le Grand Maître porte le titre de prince et occupe un rang ecclésiastique équivalent à  celui de cardinal.

Mais dans ce XXeme siècle qui est réellement cet Ordre ?

L’Ordre des Chevaliers de Malte est un des facteurs déterminants qui permettent de comprendre l’influence que le Vatican a su développer au cours de son histoire. Les chevaliers de Malte se définissent comme l’Ordre Souverain Militaire de Malte, ils ont joué un rôle prépondérant dans notre histoire moderne. C’est une organisation internationale, qui a des ramifications dans toutes les couches de la société, le commerce, la politique, les banques, les services secrets, l’Eglise, le monde de l’éducation, l’armée, la loge P2, l’ONU, l’Otan, etc.
Cet ordre n’est pas la plus ancienne société secète, mais une des plus anciennes branches de la société secrète Order of the Quest!
JASON Society, qui existe toujours à  l’heure actuelle. Le résident de l’ordre de Malte est élu à  vie, avec l’accord du pape. Les chevaliers de Malte ont leur propre constitution, ont juré de soutenir les membres du Nouvel ordre mondial qui soutiennent le pape. La plupart de ses membres sont membres du CFR et des autres organisations secrètes.

Dans les années 30, les chevaliers de Malte ont recruté .le génénéral Smedley Butler, pour avoir une influence sur la prise du pouvoir à  la Maison Blanche. Il était bien introduit dans la hiérarchie militaire, ce qui était un argument de première importance. Mais le général a vendu la mèche et a
donné le nom des comploteurs. A leur téte se trouvait n Raskob, un des fondateurs des chevaliers de Malte aux Etats-Unis et leur trésorier. Il était également président du conseil d’administration de General Motors, le plus grand complexe industriel du monde. Il y a eu une commission d’enquéte au Congrès, mais aucun des protagonistes cité; n’a été condamné, Raskob non plus. Malgré le fait quel’on trouve ces informations dans les archives du Congrès, elle n’ont jamais été reprises dans un livre d’histoire. Ce qui montre bien l’étendue de l’influence de cette organisation

Il est intéressant d’observer les analogies entre le scandale de l’Irangate et ce complot des années 30. William Casey était un chevalier de Malte, et avec l’aide de George Bush, d’Anne Armstrong et de Ronald Reagan, il réussit affaiblir le conseil de surveillance des services secrets pour les Affaires étrangères de telle sorte que lui-méme, Bush et North purent traiter leurs affaires en toute illégalité, sans étre détectés. Ils avaient également élaboré un plan pour modifier la Constitution, ce qui fut révélé à  la commission du Congrès. Mais le président du Congrès, le sénateur Daniel Inouye, de Hawaii, ne leur en tint pas rigueur.

W. Casey a été chef de la CIA, membre du CFR chevalier de Malte. Il était la téte pensante de la campagne électorale de Reagan, à  la téte de la commission boursière et directeur de la banque du commerce extérieur pendant la présidence de Nixon.
C’est Casey qui a organisé le financement des usines de poids lourds Kama en Union Soviétique, subvention à  90 % par le contribuable américain. Cette usine construisait des camions et des moteurs de chars pour les Soviétiques, elle était et est sans doute encore la plus grande usine de genre au monde. Elle produit plus de poids lourds que les usines de poids lourds américaines réunies. Casey a été assassiné plus tard, ce qui n’est pas vraiment une surprise à  notre avis.

Le Vatican a été infiltré par les Illuminati il y a plusieurs siècles, ce sont eux qui sont à  sa téte maintenant. Le nom de ROMA, la ville où se trouve le Vatican, est le AMOR à  l’envers. ROMA est donc l’envers de l’amour. capitale de l’empire romain et du nouvel empire chrétien, le représentant de Dieu, porte le nom de l’Amour à  l’envers !?!.

C’est la ville des Illuminati par excellence. Il serait temps pour les catholiques critiques d’y porter attention. L’affirmation que le Vatican a été infiltré par les Illuminati et les Francs-maçons est renforcé par le fait que le pape Clément XII a édicté en 1738 une bulle qui précisait que tout catholique qui faisait partie de la franc-maçonnerie serait excommunié. Pour un croyant sincère, c’était une punition sévère. En 1884, le pape Léon XIII a fait une déclaration qui accusait la franc-maçonnerie d’étre une société secrète, qui voulait «faire revivre les comportements et les coutumes des païens » et « établir le royaume de Satan sur terre ».

Pier Compton décrit dans son livre « La croix brisée », de façon précise, comment les Illuminati ont infiltré le Vatican. L’oeil qui voit tout à  l’intérieur du triangle est un symbole luciférien utilisé abondamment par les responsables catholiques et jésuites. On le retrouve dans le logo du Philadelphia Eucharistic Congress de 1976, et sur un timbre du Vatican de 1978, avec la description symbolique de la prise de pouvoir réussie des Illuminati. Compton relate que l’oeil qui voit tout à  l’intérieur du triangle était gravé sur la croix personnelle du pape jean XXIII.
Il révèle de plus que des centaines de prétres, d’évéques et de cardinaux sont membres de sociétés secrètes. C’est valable pour le secrétaire privé du pape, le directeur général de Radio Vatican, l’archevéque de Florence, le prélat de Milan, l’éditeur du journal du Vatican, le responsable de l’ordre des Bénédictins. Ces personnes sont celles qui sont connues en Italie, sans parler de ceux qui sont membres de la fameuse loge P2.
Le premier ambassadeur américain au Vatican s’appelait William Wilson, il était chevalier de Malte. Son accession à  ce poste était entachée d’illégalité et contraire à  l’éthique, puisqu’il avait juré obédience au pape et qu’il ne pouvait donc pas étre en méme temps le représentant des Etats-Unis.

Malgré l’embargo décrété contre la Libye par Ronald Reagan,Wilson s’est rendu dans ce pays et il y a rencontré de hauts responsables. Le State Department a toujours nié cette visite. L’embargo n’a pas empéché de grandes compagnies pétrolières américaines de faire des affaires en Libye. Une de ces compagnies, dont plusieurs membres sont chevaliers de Malte, était représentée par Peter Grace, son président. Wilson aurait dû étre limogé après son voyage en Libye. Mais on le retrouve à  la messe de Pàques papale, à  côté du ministre américain des Affaires étrangères, George Schultz, et sa femme. En langage diplomatique, cela signifie que son acte a été apprécié. George Schultz est évidemment membre du CFR, il est également membre du Bohemian Club et de la Bechtel Corporation, qui ont des liens étroits avec les Skull& Bones et les chevaliers de Malte.

Myron Taylor, chevalier de Malte, était conseiller du président Roosevelt, John McCone, chevalier de Malte également, était celui de J. Kennedy. Il était aussi chef de la CIA au début des années 60. Robert Wagner, un autre chevalier de Malte, était conseiller de Jimmy Carter. George Bush a nommé Th. Medley, chevalier de Malte, au poste
d’ambassadeur au Vatican.

Ronald Reagan a tenu un discours à  l’assemblée annuelle des chevaliers. La plupart des membres de cette organisation profitent de l’immunité diplomatique, ce qui facilite grandement les opérations de l’Ordre. La colonne vertébrale des chevaliers de Malte est la noblesse. La moitié de leurs 10 000 membres appartient aux plus vieilles famillles d’Europe, ils renforcent ainsi le lien entre la Noblesse Noire et le Vatican. à€ la téte de la N.N. on trouve la famille qui a pu prouver son lien de parenté avec le dernier empeureur romain. Ce sont les Habsbourg ! Peut-étre commez-vous à  comprendre comment les choses trouvent leur place dans les événements politiques.

Le Vatican a fondé dans le New jersey le centre Jean Paul II pour la prière et la recherche de la paix. C est Elmer Bost, mort en 1978, qui a légué la maison, par l’entremise de l’archevéché de New York. Bobst était multimillionnaire et dirigeant de la Warner Lambert Company. Les directeurs successifs du centre ont été Kurt Waldheim, ex-secrétaire général de l’ONU, impliqué dans les crimes de guerre nazis, Cyrus Vance, ancien ministre des Affaires étrangères sous; Carter, membre du CFR et de la TC, Clare Booth Luce membre des chevaliers de Malte, et Peter Grace, président des chevaliers de Malte aux Etats-Unis.

Cet ordre a des implications dans la société qui restent énormes et au delà  de ce que nous pouvons imaginer. Il est certain que l’ordre de Yale (Skull & Bones) a infiltré totalement cet ordre. Ainsi la boucle est bouclée.

Il est probable que l’ordre de Yale devenant de plus en plus connu, et avoué des hommes comme G. W. Bush et J. Kerry soit une façon de reconnaitre qu’un gouvernement mondial secret existe. Ainsi à  l’heure dite ce gouvernement aura plus de faciliter à  se faire accepter par le bas de la pyramide qui semble étre encore endormie. Mais l’information circule de plus en plus rapidement et aide à  en savoir plus. Car rien n’est encore définitivement joué sur les futures implications de cet ordre au niveau mondial. Une poignée d’Hommes gouvernent le monde, mais des milliards jouent leur jeu sans le savoir. Ces milliards de fourmis se réveilleront tôt ou tard. Quoiqu’il en soit actuellement, ils essaient de banaliser leur ordre. Ainsi en le banalisant, ils semblent ne rien cacher. Ainsi ils jouent, ils essaient encore de diviser pour mieux régner.
sources :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *