Mahomet Vrai ou Faux ? Sa vie.

Selon la sira, biographie traditionnelle de Mahomet (ou, en arabe, Muhammad), celui-ci serait né en 570, dans une famille originaire de La Mecque appartenant au clan des Banu Hachim. Son père, Abd Allah, ne faisait pas partie de l’oligarchie dominante et son statut social était en déclin. Sa mère, Amina, dut mettre Mahomet en nourrice jusqu’à  l’àge de six ans. Elle mourut peu de temps après l’avoir repris avec elle. Il fut donc élevé par son grand-père paternel puis, à  la mort de celui-ci, par son oncle Talib, qui était un riche marchand…

C’est gràce à  sa première épouse, Khadidja, veuve d’un riche marchand et plus àgée que lui, que Mahomet connut la fortune et la sécurité morale. Il lui fut fidèle pendant vingt-trois ans, ce qui lui attira les moqueries des Arabes polygames qui l’entouraient. A la mort de Khadidja en 619, Mahomet prit une autre femme, Sawda, puis une dizaine d’autres épouses. Parmi elles, Aïcha, sa préférée, fille d’un de ses conseillers, n’avait qu’environ dix ans.

D’après le Coran, livre sacré des musulmans, la vocation de Mahomet n’a pas été le fruit d’une longue évolution, mais plutôt une décision soudaine prise à  la suite de la visite de l’ange Gabriel qui survint lorsqu’il avait quarante ans. Au cours d’un voyage nocturne qui l’amena en esprit à  Jérusalem (qui allait devenir la troisième ville sainte de l’islam après La Mecque et Médine), Mahomet reçut la visite de l’ange Gabriel qui lui demanda de réciter aux hommes la parole de Dieu. Il n’en fit d’abord part qu’à  ses proches, puis, en 613, il se mit à  précher en public. Ses premières «récitations» n’émurent pas et peu de gens de La Mecque devinrent ses adeptes. Les Mecquois se sentaient attaqués dans leur foi polythéiste par cet homme qui demandait d’adorer un Dieu unique.

Persécuté, Mahomet se réfugia en 622 à  Yathrib, ville qui allait devenir Médine, en arabe Médinat el-Nabi («ville du Prophète»). Les habitants de cette ville cherchaient un sage pour arbitrer leurs querelles. Cette année 622 allait devenir l’hégire, c’est-à -dire le point de départ du calendrier musulman. à€ Médine, Mahomet côtoya des Juifs et leur emprunta certaines pratiques religieuses, dont la prière orientée vers Jérusalem. Il s’attendait en faisant cela à  ce que les Juifs soient séduits et reconnaissent en lui le Messie attendu. Il n’en fut rien. Mahomet décida alors d’établir des traditions religieuses plus proches du polythéisme arabe, tout en conservant l’idée du Dieu unique. C’est ainsi que la prière fut désormais orientée vers La Mecque et que la Kabba, pierre noire située dans un sanctuaire de La Mecque et déjà  vénérée par les Arabes, devint le centre de l’islam.

Mahomet songeait à  reconquérir sa ville natale. Il y parvint pacifiquement en janvier 630, à  la suite de négociations habiles. Il mourut deux ans plus tard, le 8 juin 632, alors que l’islam était solidement établi et qu’il commençait à  se propager dans le monde arabe.

Qui a écrit le Coran ?

Mahomet aurait transmis graduellement les sourates à  ses disciples entre 610 et 632 après JC. Mais ce n’est qu’après la mort du prophète qu’Abur Bakr rassembla les écrits et les enseignements oraux du prophète. Le texte officiel du Coran fut achevé en 653 sous Uthman, le troisième calife.
Mahomet ne pouvait pas étre un homme choisit par Dieu :

  • il n’était pas israélite (descendent d’Isaac et de Jacob) comme l’était Moïse, Jésus et tous les prophètes.
  • selon les historiens Mahomet n’était pas un homme intègre.

Et les raisons qui me laisseraient penser que Mahomet était un faux prophète :

  • un grand nombre de versets du Coran contredisent non seulement la Thora mais aussi les textes des l’Evangiles.
  • il n’existe aucun écrit historique annonçant la venue de l’islam.
  • Mahomet n’a fait aucun « vrai » miracle (il n’a pas rendu la vue aux aveugles, guéri de paralytiques, ni ressuscité de morts contrairement à  Jésus et à  ses disciples).
  • si Mahomet est le plus grand des prophètes, alors où sont donc consignés ses prophéties ? Se sont-elles accomplies ?

sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *