Mystère Andin ou Colonies du savoir perdu

L’origine de Tiahuanaco se perd dans les âges…. Perdue sur un plateau désertique de Bolivie, perchée à plus de 4000 mètres d’altitude, cette antique cité a su conserver ses mystères malgré le passage du temps. Des millénaires nous séparent déjà de son histoire, mais, pourtant, une fois encore, les murmures d’un lointain passé rejoignent ceux d’un futur insaisissable.

Nous avons entrevu des civilisations indo-européennes fascinantes a travers divers articles sur la Pierre de Dashka, ou les ruines d’Harappa et de Mohenjo-Daro, a travers les tablettes ninivites cunéiformes ou d’autres textes anciens, en partant de l’idée qu’un cataclysme a eu lieu environ 12000 ans précédent notre ère, emportant avec lui les vestiges de civilisations ayant appartenues a des continents aujourd’hui disparu.
L’ancien continent de Mu, ou encore celui de l’Atlantide, aujourd’hui remplacés par les eaux, nous ont laissés sur les rives que nous connaissons des signes et des colonies. Volonté de préserver du déluge des millénaires d’acquisition de connaissances et de techniques ?

Remise en contexte : C’est au Pérou en longeant les côtes en venant de la mer, que l’on peut suivre la direction indiquée par le Chandelier des Andes vers les fameuses et tout aussi énigmatiques Lignes de Nazca. Ica se profile alors, sur ce qui est de nos jours une des plus vieilles surface de la planète…

En 1966 un paysan illettré offre a un biologiste une petite pierre noire gravée qui changera sa vie… en effet, celui-ci croit reconnaitre une espère disparue depuis des millions d’années. Le paysan devient alors le fournisseur du biologiste qui accumulera jusqu’a 15000 de ces pierres décrivant des scènes pour le moins incroyable: des hommes domestiquant des dinosaures, des hommes regardant le ciel avec des longues-vues, des hommes qui regardent une carte de la Terre telle qu’elle était il y a des millions d’années. Le paysan ne voudra jamais révéler le secret de l’endroit de ses trouvailles….

Évidence parmi les évidences, les pierres D’Ica seront déclarées fausses. Toutefois, même si ce point mérite un article approfondi, il est à noter que les pierres sont en andésites, une roche volcanique datant du Mésozoïque (250 millions d’années environ). Si la gravure est difficile, elle n’en reste pas moins possible. Toutefois, l’incision de la gravure a été expertisée par différents laboratoires comme étant oxydée et elle-aussi très ancienne… malgré une datation impossible 🙂 ce malheureux paysan aurait mis 40 ans pour façonner ces 15000  »pierres d’Ica » retrouvée a ce jour… sacré boulot, pour ne pas être reconnu ? Respect.
Ainsi donc à quelques pas de ces endroits mystérieux d’Amérique du Sud, nous trouvons la cité de Tiahuanaco par laquelle il faut entrer par la Porte du Soleil. Les Aymaras, le plus ancien peuple des Andes, disaient que la cité était celle des premiers hommes de la Terre et qu’elle avait été créée par le Dieu Viracocha avant même la naissance du soleil et des étoiles et les Incas, lors de la conquête du Pérou par Fernand Pizarro, prétendaient qu’ils n’avaient jamais connu Tiahuanaco autrement qu’en ruine. Et des tonnes de ruines s’étalent, de fait, alors, comme si, il y a bien longtemps, il était facile de façonner des cités gigantesques sans nos grues imposantes…. toutefois, aucune carrière a proximité. La question du transport de ces blocs gigantesques se pose une fois de plus. Une fois de plus après les pyramides, une fois de plus après le site D’Avebury, une fois de plus après les ruines de Baalbek…….. Une fois de plus…….
Des examens pétrographiques des matériaux révélèrent les carrières correspondantes a 100 km (jusqu’a 300 km) de la cité, ce qui implique que les hommes de l’époque ait transportés des monolithes pesant parfois plus de 100 tonnes sur ces distances, parcourant des territoires accidentés, sans bête de traits, sans roue ni fer…. une fois de plus….
La « Porte du Soleil » (Puerta del Sol) de Tiahuanaco (Bolivie) est un monolithe percé d’une porte, avec un fronton et une frise à trois rangées. Des scaphandres stratosphériques figurent sur le monolithe. Ils sont munis de moteurs à réaction et à propulsion. Or cette porte, aucun témoin d’aucune époque, n’a vu la ville de Tiahuanaco dans la Cordillère des Andes, autrement qu’en ruine. L’ingénieur soviétique Alexandre Kazantsev a identifié un calendrier vénusien sur la Porte du Soleil à Tiahuanaco. Le plus ancien calendrier de la Terre, avec 225 jours terrestres.
Extrait Histoire inconnue des hommes depuis cent mille ans, Robert Charroux, Ed. J’Ai Lu
Selon la traduction rapportée des Glyphes provenant de la Porte du Soleil, une Vénusienne serait à l’ origine de la création de l’humanité, Orejona. Cette créature amphibie aurait apporté l’intelligence avant de repartir à bord de son astronef, et la présence de créatures amphibies civilisatrices comme Orejona, se retrouve ;

Chinois, Fu-His & Nu Gua – 3322 avant J.C.;* les Indiens Védiques, Tryta ou Aptya ou Matsya Avatar – 1500 avant J.C.;* le Grec, Poseidon- 800 avant J.C. et Triton – 600 avant J.C.;* le Babylonien, Oannes – 300 avant J.C.;* le Sumérien, Ea or Enki, – avant J.C.;* l’ Etrusque et Assyrien, Dagon – bien avant J.C;* les Egyptiens Isis & Serapis – bien avant J.C. et peu après J.C.;* les Indiens des Eaux de l’Amérique du Nord – peu après J.C.;* les Hommes-Poissons Mayas – peu après J.C.;* le Tiahuanacoan El Fraile – bien avant J.C et peu après J.C.;* l’Africain Dogon, ‘Nommos’ – actuel….
Selon divers articles la dernière inversion géomagnétique a eu lieu il y a 12 400 ans –au onzième millénaire avant notre ère. C’est la raison pour laquelle, également, les traces des rives du lac Titicaca se sont déplacées au fil du temps, se décalant avec le plateau de l’altiplano plus au sud…. Voila la raison pour laquelle les larges quais présents dans la cité sont très pratiques pour permettre de dater la cité de -500 ans av. JC. Fort heureusement les professeurs Ponansky et Müller se sont basés sur les mouvements de l’altiplano pour faire remonter l’édification de la cité de Tiahuanaco a 15000 av JC (au moins), avant qu’elle ne soit la victime d’une catastrophe naturelle il y a environ 12000 ans.
12000 ans….
C’est à cette époque que cette civilisation mystérieuse a été détruite.
Les pyramides sont alignées à cette date.
Le Sphinx a des traces d’érosion à cette date.
Les premiers balbutiements de l’agriculture en Egypte prennent soudainement fin.
Les grands mammifères, sur l’ensemble de la planète, disparaissent pour toujours…. laissant place ensuite a l’incompréhension de nos contemporains.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *