Le mystère du crâne gravé tibétain

Il y a des choses vraiment fascinantes sur notre planète. Le crâne gravé tibétain est l’un de ces objets fascinants qui ont une histoire époustouflante qui offre un aperçu de cultures et traditions antiques remontant à des centaines d’année. En plus de plusieurs symboles dont on pense qu’ils représentent des divinités antiques, un ancien texte mystérieux est gravé sur le crâne.

strange-carved-skull

Le crâne mystérieux a été découvert par hasard chez un antiquaire à Vienne (Autriche). Après avoir été étudié par plusieurs experts et organismes, le crâne a suscité un débat passionné car personne ne semblait avoir entendu parler d’un tel crâne.

On sait que des calottes crâniennes ont été largement gravées au Tibet, au Népal et en Inde. Cependant la gravure d’un crâne humain complet n’était pas répandu.

La seule personne qui semble en savoir plus à ce sujet est un khenpo tibétain, un moine professeur, qui déclare que des crânes similaires étaient gravés dans les temps anciens pour désenvouter une famille ou pour guider l’âme d’un humain égaré sur le droit vers le droit chemin.

A priori, des informations supplémentaires au sujet du crâne et de telles pratiques sont très limitées

La crâne fascinant a été vendu aux enchères par un homme qui affirme l’avoir obtenu d’un de ses ancêtres qui était médecin à Vienne (Autriche). Le médecin qui avait voyagé à l’étranger, aurait pratiqué son art dans un monastère bouddhiste. Il aurait reçu le crâne en récompense de ses services.

Les experts ont pu distinguer deux squelettes dansant sur le front. On pense qu’ils symbolisent les protecteurs du Dharma; gardiens de l’enseignement du Bouddha. En plus de ceux-ci, il y a une créature semblable à un oiseau sur le côté. Elle représenterait Garuda, le protecteur et Celui qui a vaincu les Nagas, les démons qui l’avait défié. Le côté gauche représente Vajrapani, un protecteur aimant courroucé. Sur e sommet du crâne est la double croix de Vajra, qui représente la famille de Bouddha.

Le crâne complexe porte aussi un symbole d’une chèvre à quatre têtes sortant d’une plateforme à trois étages. En plus de ces différentes représentations, il y a des inscriptions dans un ancien système d’écriture qu’on pense être le “lantsa.” Cependant, selon asianart.com, les lettres sur la machoire sont plus probablement en écriture Devanagari. On pourrait lire : Om, Ma, Sa, Ma, Ta, Sa, Om, Da, Ma, Ta.

Quelques images du crâne

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *