Le mytère des Neuf Inconnus

L’humanité a toujours eu une sorte de fascination pour l’idée de sociétés secrètes. De la franc-maçonnerie aux Illuminati, l’idée que dans les coulisses de notre vie quotidienne il y a des forces puissantes qui tirent les ficelles, qui ont une connaissance au-delà de notre compréhension ordinaire, et qui ont un accès à des secrets anciens au-delà de nos rêves les plus fous, nous attire. Ils opèrent juste sous la surface de notre civilisation. Leurs motivations et leur but sont énigmatiques et impénétrables. Ils travaillant à des fins que nous ne pourrons jamais comprendre entièrement. Une telle société secrète présumée concerne un groupe secret de neuf hommes mystérieux, formés dans l’Inde ancienne et chargés de garder des secrets anciens et de nous protéger de la connaissance potentiellement destructrice que nous essayons de glaner dans les mystères de l’univers. Ils opèrent dans l’ombre, ils sont répartis dans le monde entier, ils regardent silencieusement et ils accumulent toujours plus de secrets  puissants, tout en restant caché à notre vue. Ce sont les Neuf Inconnus.

gray_dark_council_hooded_robed_abstract_figures_hd-wallpaper-746000-585x306
Les Neuf Inconnus

C’était en 237 avant JC et une guerre sanglante se livrait. L’Inde était sous le règne de l’empereur Asoka, un roi militaire impitoyable et cruel qui ne désirait rien de plus que de dévaster tout sur son chemin, et il fut en effet le premier à unifier réellement le pays avant la dynastie Maurya, le pillage brutal de Mahmud de Ghazni des, et les plus de trois siècles de domination des Moghols. Sa capacité à la domination globale était telle que HG Wells écrit d’Asoka dans son « Esquisse de l’histoire universelle »: « Parmi les dizaines de milliers de noms de monarques accumulées dans les fichiers de l’histoire, le nom d’Asoka brille presque seul, comme une étoile « . Lors de cette bataille déchirante et particulière, l’empereur Asoka était en train d’essayer de conquérir la région de Kalinga, qui se trouvait entre ce qui est maintenant Calcutta et Madras, on s’attendait à une victoire facile, mais elle a entraîné la mort brutale de plus de 100.000 hommes, beaucoup tués dans une orgie insensée de sang et de massacres. La vue des horreurs de la guerre et du meurtres de masse impitoyable de tant d’hommes a eu des répercussions sur Asoka, et l’empereur, autrefois insensible, a réalisé les horreurs des effusions de sang.

Les Neuf Inconnus: la Bataille de Kalinga
Les Neuf Inconnus: la Bataille de Kalinga

Au lendemain des massacres de Kalinga, hanté par la vue de tant d’hommes tués sauvagement et  de tant d’incendies de maisons et de cadavres en décomposition, l’empereur Asoka décida de renoncer à l’idée d’essayer de subjuguer violemment les autres. Il opta plutôt pour un système visant à gagner les gens par le respect des lois du devoir et de la piété: d’intégrer plutôt que de détruire.

Il se convertit au bouddhisme, et travailla à la diffusion de ce système de croyances à travers le pays, en Malaisie, à Ceylan en Indonésie, au Népal, au Tibet, en Chine et en Mongolie. Il alla même dans son désir d’éviter de verser le sang jusqu’à prêcher le végétarisme et l’évitement de l’abattage des animaux. L’empereur Asoka a également réalisé à l’époque que l’humanité était apte à utiliser l’intelligence, les connaissances scientifiques et technologiques pour un mauvais usage, à des fins de destruction. Il promit de créer un moyen par lequel toutes sortes de secrets technologiques et de découvertes de l’humanité serait conservés à l’abri du regard de ceux qui voudraient les utiliser à des fins d’anéantissement et de mort, pour protéger l’humanité de ceux qui voudraient utiliser des connaissances scientifiques pour la mettre en péril et provoquer la chute de toute société.

À cette fin, il forma une société secrète chargée de garder la connaissance accumulée, qui pourrait être utilisé pour la destruction, à l’abri de ceux qui voudraient en abuser, et de poursuivre la recherche des connaissances qui pourraient bénéficier l’humanité au lieu de la détruire. C’était le désir de l’empereur Ashoka que toute nouvelle technologie soit cachée à jamais de ceux qui voudraient l’utiliser à des fins malveillantes. Ainsi naquirent les Neuf Inconnus. Neuf disciples de la science en qui il avait confiance ont été choisis et chacun s’est vu confié un livre contenant la somme de toute la connaissance croissante de l’humanité  dans un certain particulier. Le titulaire de l’ouvrage devrait aussi y ajouter les nouvelles connaissance et le réviser et le parfaire. Ce devoir fut transmis à un élu choisi tout au long des siècles qui suivirent. Certains récits vont même jusqu’à suggérer que les neuf ont déverrouillé les secrets de l’immortalité et conservent leur poste pour l’éternité. Ils doivent toujours être neuf, ni plus ni moins, et ils doivent rester cacher au monde entier pour éviter tous rapports avec la politique ou la science traditionnelle. Ils optent plutôt de rester caché dans l’ombre. Afin de dissimuler leurs communications, on dit que les Neuf Inconnus parlent une langue synthétique de leur propre invention et qui est incompréhensible à quiconque, autre qu’eux-mêmes. Ils serviraient de détenteurs et de gardiens de cette connaissance cachée contenue dans les livres toujours en expansion, et d’observateurs du monde autour d’eux assistant à la montée et à la chute de civilisations entières, là encore sans jamais interférer ou jouer un rôle actif dans tout cela.

1374526-ultima_by_joachim_barrum-570x445

Les sujets de ces neuf livres mystérieux varient énormément, et couvrent un éventail de disciplines et de connaissances que, pour beaucoup, nous ne possédons pas encore aujourd’hui et que étaient certainement inconnues à l’époque.

  • Le premier porte sur les techniques de propagande et de guerre psychologique, la science de la manipulation des opinions de masse et le modelage les attitudes de la société en général. On a longtemps pensé qu’elle était parmi les plus dangereuses sciences.
  • Le deuxième traite  de la physiologie humaine, un champ tout aussi dangereux décrivant des choses telles que la façon de créer des poisons, de tuer plus efficacement, des façons de manipuler les points de pression, et même de la façon de tuer avec un simple toucher.
  • Le troisième livre plonge dans le domaine de la microbiologie, avec son vaste potentiel pour créer et manipuler les microbes qui pourraient sauver l’humanité ou la détruire, ainsi que des microbes plus bénéfiques pour des fins médicinales ou de purification. Certaines légendes prétendent que le Gange est purifié par des microbes conçus par les neuf inconnus grâce à ce livre.
  • Le quatrième livre est sur le thème de l’alchimie, à savoir la transmutation des métaux, une puissance qui est utilisée pour expliquer l’afflux soudain d’or dans quelques temples dans le pays, qui provient en cas de besoin d’une source inconnue.
  • Le cinquième livre se penche sur le sujet de la communication, y compris, prétendument et étrangement des méthodes pour communiquer avec des extraterrestres, ce qui devait être une notion assez élevée en 237 avant JC.
  • Le sixième livre est sur les secrets de la gravité, dont la manière de construire les avions anti-gravité appelés Vimana, qui sont persistants dans les mythes indiens tout au long de l’histoire. Ils sont parfois appelés les anciens ovnis de l’Inde.
  • Dans le septième livre, il y aurait une grande quantité d’informations exhaustives sur la cosmologie et les rouages de l’univers, même prétendument les secrets pour voyager plus vite que la lumière, comment plier l’espace et le temps, Voyager dans les dimensions, et quelques récits parlent même de voyage dans le temps.
  • Le huitième livre traiterait de la nature de la lumière, y compris l’augmentation ou la réduction de sa vitesse, la plier à sa volonté, et l’utiliser pour créer des armes telles que les lasers.
  • Le neuvième et dernier livre est sur la sociologie. Il inclurait les règles immuables de la montée et de la chute des civilisations, ainsi que les secrets sur la façon de prédire le déclin de la société ainsi que la manière de l’arrêter ou de le hâter.

Bien que la connaissance contenue dans ces livres soit censée être gardée totalement secrète pour l’humanité, on dit qu’au cours des siècles il y a eu des fuites qui sont à l’origine d’un certain nombre d’innovations au cours de l’histoire. Par exemple, on dit que le secret de l’aéronautique et du vol, l’utilisation de rayonnement pour stériliser des objets mais aussi la fabrication de la bombe atomique, les points de pression ou des techniques utilisées dans divers arts martiaux ainsi que de nombreuses percées médicales, entre autres, ont toutes été le résultat d’informations provenant de fuite des neuf livres et publiées dans le monde extérieur. En effet, on a longtemps cru que les Neuf Inconnus rendaient public, à l’occasion et intentionnellement, des bribes de renseignements contenus dans leurs livres pour aider l’humanité en temps de grand besoin, avec des dons de la mystérieuse cabale que serait les vaccins contre le choléra et la peste. On dit également qu’ils se révèlent parfois à ceux qu’ils jugent être sage et digne afin de partager des parties des secrets et des informations qu’ils ont recueillies au cours des siècles.

Les Neuf Inconnus d'Akosha
Les Neuf Inconnus d’Ashoka

Un cas notable de connaissance contenue dans les prétendues neuf livres qui aurait suinté dans le monde peut être vu dans le cas de Sylvestre II. Né Gerbert d’Aurillac en 920, il était un moine bénédictin, professeur à l’Université de Reims, archevêque de Ravenne, et pape par la grâce d’Othon III. Sylvestre II a passé quelque temps en Espagne avant d’entreprendre un voyage pour l’Inde pour des raisons inconnues. À son retour, on dit qu’il avait rapporté avec lui une variété de connaissances qui était bien en avance sur son temps et qui intrigua son entourage. Le plus célèbre exemple de cet étalage de connaissance serait l’histoire de la tête de bronze construite par le pape dans son palais, qui avait prétendument la possibilité de répondre par oui ou non aux questions qui lui étaient posées sur un large éventail de sujets et qui stupéfia ceux qui la virent fonctionner. Sylvestre II affirma que c’était simplement un automate mécanique simple semblable à un robot primitif, mais à ceux qui l’ont vu, la pensait magique. C’est tout simplement un des nombreux gadgets étonnants bien en avance sur leur temps que Sylvestre II aurait construit au fil des ans après son retour de l’Inde. et On a souvent pensé qu’il avait acquis cette connaissance d’une manière ou l’autre de l’un des livres des Neuf Inconnus. Malheureusement, nous ne saurons jamais comment la tête parlante fonctionnait ni même si elle a jamais existé. Car elle aurait été démontée et détruite à la mort de Sylvestre I, ainsi que tous ses autres inventions merveilleuses. La tête de bronze parlante et les vastes connaissances techniques de Sylvestre ont été mentionnées dans un numéro de 1954 de Computers and Automation, dans lequel il est dit:

Nous devons supposer qu’il (Sylvestre) possédait des connaissances et des compétences mécaniques extraordinaires et de l’inventivité. Cette tête parlante devait avoir été façonnée « sous une certaine conjonction de étoiles qui se produit au moment exact où toutes les planètes se trouvent où a commencé leurs courses.» Ni le passé, ni le présent ni l’avenir n’y entre, et puisque cette invention apparemment dépassait de loin dans sa portée son rival, le pervers « miroir magique » de la Reine en fait un précurseur de notre moderne cerveau électronique. Naturellement, on a largement affirmé que Gerbert ne pouvait être en mesure de produire une telle machine que parce qu’il avait fait un pacte avec le diable et lui avait prêté un serment d’allégeance éternelle à lui.

Sylvestre II est pas le seul dont on pense qu’il aurait eu une sorte de contact avec les Neuf Inconnus. On dit que bien d’autres au cours de l’histoire auraient été au courant de leurs informations, ou pour peut-être même été des leurs. Certains des noms envisagés pour l’obtention de cette connaissance secrète sont parmis les figures les plus importantes du programme spatial de l’Inde, Vikram Sarabhai, ainsi que Jagdish Chandra Bose, qui est considérée comme l’une des forces pionnières de la montée de la science en Inde mais aussi le chimiste et microbiologiste français Louis Pasteur. Dans tous ces cas, les innovations et le génie dont ils ont fait preuve auraient été fortement influencés et éclairés par les connaissances secrète gardées par les Neuf Inconnus.

Louis Jacolliot
Louis Jacolliot

 

Dans les temps modernes, la vulgarisation des Neuf Inconnus a peut-être commencé à la fin du 19ème siècle avec les écrits de l’écrivain français Jacolliot, qui est surtout connu pour avoir écrit des œuvres dans la veine de celles de Jules Verne, qui dans de nombreux cas étrangement prédisent des avancées technologiques qui apparaîtront des années plus tard. L’auteur fait mention de nombreux concepts qui étaient bien en avance sur leur temps au moment de la publication, comme les concepts de la libération de l’énergie, la stérilisation par rayonnement et de la guerre psychologique. Jacolliot a déclaré que les Neuf Inconnus existaient de fait, et cette mention de connaissances de pointe bien avant qu’elles ne soient même pensées possibles, bien que sans preuves concrète de leur existence, est certainement inquiétante.

Talbot Mundy
Talbot Mundy

Un autre écrivain qui a davantage porté les Neuf Inconnus dans la conscience publique est un homme qui a passé 25 ans dans la police britannique en Inde du nom de Talbot Mundy, et dont le livre « Les Neuf Inconnus » révèle de nombreux détails concernant la société secrète , comme leur possession des livres de connaissance et l’utilisation d’une langue artificielle connue d’eux seuls. D’autres auteurs ont écrit sur les Neuf Inconnus comme Louis Pauwels et Jacques Bergier, qui ont écrit sur eux dans leur livre « Le Matin des Magiciens ». Pourtant, pour tous les mythes, les légendes et récits sur les Neuf Inconnus, il n’y a jamais eu la moindre preuve qu’ils existent vraiment, et ils restent de simples spectres sur les franges de notre compréhension, peut-être nous regardant secrètement ou peut-être sont ils juste le fruit de l’imagination.

Qui sont les Neuf Inconnus? Est-ce juste un mythe, avec juste assez de référence historique pour lui donner une certaine façade de crédibilité? Ou sont-ils vraiment là, chargés de la plus puissante connaissance que l’humanité n’aie jamais vu, une connaissance recueillie au cours de milliers d’années? Si tel est le cas, qui sont-ils, où sont-ils maintenant, et y-a-t’il un plan ultime? Sont-ils vraiment bénignes, ou ont-ils un potentiel de malveillance? Aurons-nous jamais vraiment la réponse à ces questions?

Nous ne saurons jamais s’ils existent vraiment ou pas, et ils aspireraient sans doute à ce que cela continue. Qu’ils existent vraiment ou pas, l’idée d’une cabale secrète de neuf figures mystérieuses qui gardent les secrets de l’univers est certainement une notion romantique. Peut-être qu’ils sont là maintenant, veillant sur nous comme toujours de l’ombre, recueillant les connaissances sans relâche comme ils le font depuis des millénaires et le feront pendant beaucoup d’autres, nous préservant de secrets que nous ne sommes censés connaître et nous sauvant de nous-mêmes en même temps.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *