Obama, Roswell et les ovnis

Tout au long des dernières années de sa présidence, Barack Obama en a probablement dit plus sur les ovnis que tout autre commandant en chef américain.

Barak Obama
Barak Obama

Dans la même mesure, c’est durant les années du mandat de Barack Obama que l’ancien président Bill Clinton a été le plus virulent sur le sujet. Interrogé sur ce sujet lors d’une apparition dans le Jimmy Kimmel Live en 2014. Kimmel lui adressa de nouveau la même question qu’il avait posée plus tôt dans l’année lors de l’appartion de Obama dans son programme. Obama avait dit, «Je ne peux pas révéler quoi que ce soit, » réprimandant avec humour l’animateur du talk show qu’il ne serait jamais président, car la recherche de fichiers OVNI serait « la première chose qu’il ferait. « Obama a plaisanté en outre que, » Les extraterrestres ne laisserait pas ça se produire. Vous souhaitez révéler tous leurs secrets, et ils vont exercer un contrôle strict sur nous « .

Il ne fait pas de doute que quelqu’un là-bas a été à l’écoute de cet échange (peut-être plusieurs, en fait), a lu sérieusement cette déclaration, malgré l’humour évident. Mais parmi les nombreuses mentions du sujet OVNI faites par Obama, peut-être la plus grave – même si elle n’est pas particulièrement révélatrice ou intéressante – a été faite lors d’une interview avec Bill Simmons de HBO pour GQ, dans laquelle Obama a qualifié les enquêtes sur le sujet: « Décevante. »
roswell_alien1-570x384

Lorsqu’il fut interrogé sur les conspirations, et  qu’on lui demande si Obama avait enquêté sur ces sujets, voici sa réponse à Simmons:

Je dois vous dire, c’est un peu décevant. Les gens me posent toujours des questions sur Roswell, les extraterrestres et les ovnis. Et il apparaît que les choses qui se passent, ce qui top secret, n’est pas aussi excitant que vous vous y attendez. A notre époque, ce n’est pas le top secret que vous souhaitez.

Considérant la question de Simmons, certains ont fait remarquer (avec intérêt) que la déclaration sur les ovnis était réellement venue en réponse à une question qui avait très peu à voir avec ce sujet.

Pour citer Simmons, la question était tout simplement, « Avez-vous jamais dit: « Donnez-moi les dossiers sur l’assissinat de JFK, je tiens à les lire. Donnez-moi tous les trucs secret? « Dans cet esprit, il est intéressant que Obama aie soulevé le problème des ovnis. Sans spéculer sur la sincérité de la déclaration, ou même le niveau d’implication du président Obama dans la connaissance de projets hautement confidentiels. Ce qui pourraient jouer dans les mythes environnant les choses inhabituelles vues dans le ciel de temps en temps, il y a d’autres choses plus simples à sortir. À savoir que lorsqu’on l’interroge sur l’assassinat de Kennedy, Obama répond aux questions par les ovnis et l’incident de Roswell en 1947.

Jesse-570x728

Cela peut être interprété de deux façons:

  • Barack Obama « esquive » la question (comme le suggère par Andrew Whalen du iDigital Times),
  • Il met tout simplement en relation un sujet marginal  avec une catégorie plus générale des thèmes orientés complot.

Indépendament du choix d’interprétation, il reste intéressant de noter que Obama décrit  l’information relative aux OVNIS comme étant «décevante», comme il l’indique, au moins dans une certaine mesure, et qu’il aurait eu assez d’intérêt pour le sujet pour avoir espéré quelque chose de plus.

La déception de Obama est reflétée par d’autres membres du gouvernement qui expriment leur frustration devant le manque d’intérêt pour le sujet OVNI. Ainsi le colonel John B. Alexander, Ph.D., qui a écrit  sur ce manque d’intérêt apparent dans son livre: Ovnis: Mythes, conspirations, et réalités. Malgré le fait que ces déclarations ont, au fil du temps, contribué à un système sans cesse croissant de croyance qui suggère que les fonctionnaires du gouvernement ne sont pas fiables et qu’ils cachent effectivement l’information au public, peut-être une solution plus simple devrait être la même considération: peut-être que les membres du gouvernement qui discutent des ovnis, et du manque d’intérêt pour eux, disent-ils réellement la vérité.

Quel que soit le cas, comme le temps passe, le sujet OVNI ne semble pas avoir suscité d’intérêt chez ceux qui sont en position de pouvoir contrairement à ce que beaucoup espéraient; et que, comme M. Obama l’a déjà noté, c’est en effet «décevant».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *