Objet 2010 KQ

Le visiteur inconnu venu de l’espace profond est passé presque aussi près de la Terre que la lune le 21 mai. Son spectre ne correspond à aucun astéroïde connu. D’une magnitude absolue faible de 28,9, le voyageur doit avoir environ la taille d’un camion.

Objet 2010 KQ, qu’êtes-vous?

Est-ce un vaisseau de reconnaissance envisagé par Stephen Hawking qui a émis l’hypothèse que de mauvais aliens pourraient planifier d’une invasion massive de la Terre?

Non, il s’agit plus probablement du booster d’une fusée interplanétaire abandonné en orbite solaire.

ANALYSE: Les Aliens existent-ils? Si oui, nous tuent-ils? Stephen Hawking pense qu’ils le pourraient …

La découverte est alléchante néanmoins, parce que nous pouvons identifier des objets spatiaux jusqu’à quelques pieds de diamètre. C’est la taille de ce à quoi vous pourriez vous attendre de toute sonde alien, en supposant que leur technologie soit comparable à la nôtre. (Oubliez les ravitailleurs énormes du film de 1996 « Independence Day », les frais de carburant sont astronomiques.)

Dans l’hypothèse où nous aurions pu être visités depuis longtemps, pourrait-il y avoir des objets aliens laissés, peut-être abandonné en orbite solaire?

Le fait que nous n’ayons rien trouvé, rend évident que les aliens nous visitant ne font rien pour dire qu’ils sont passés. Mais je peux faire quelques extrapolations prudentes à partir de la façon dont ils pourraient avoir procédé à l’exploration de notre système solaire, s’ils pensent comme nous!

Premièrement, nous devons supposer qu’il y a une civilisation extraterrestre à proximité qui est assez curieuse, pour investir ses ressources dans la construction de sondes interstellaires.
Ils ont d’abord identifié que la Terre était habitée par des recherches au télescope, puis ils ont voulu savoir ce qui vivait ici. Compte tenu de la physique des voyages interstellaires, répondre à cette question n’était pas sans frais.

Deuxièmement, ces sondes ont été construites uniquement pour la collecte de données et le renvoi des conclusions à leur planète d’origine. Ils sont l’équivalent mécanique de Lewis & Clark, avec l’intelligence de l’auto-reprogrammation de leur mission en fonction de ce qu’ils découvrent.

Une mission de reconnaissance n’est pas là pour planter le drapeau de Zork au sommet du Capitole des États-Unis, ou prendre directement un contact tel que: «Salutations des Reticuliens Zeta. Comment allez-vous?

Dans un article publié dans les années 60, Carl Sagan, en utilisant l’équation de Drake, a estimé que, statistiquement la Terre pouvait être visitée tous les quelques dizaines de milliers d’années par une civilisation extraterrestre.

S’il s’agit d’une estimation raisonnable, alors des éléments de preuve auraient pu être laissés? (Et ce ne sont pas les grandes pyramides, ou les lignes de Nazca, ou Stonehenge!)
Pour commencer la sonde pourrait s’autodétruire après la reconnaissance du système solaire et transmettre ses conclusions à ses constructeurs. Elle serait «retraitée» dans la simple intention de ne pas polluer notre système avec des preuves de technologie alien. Pour des raisons de quarantaine biologique, la NASA a fait s’écraser sa sonde Galileo sur Jupiter, et c’est le sort final de la sonde Cassini à la fin de sa mission vers Saturne.

Mais pourriez-vous programmer une intelligence artificielle pour qu’elle se suicide? Elle pourrait tout simplement changer d’avis.

Compte tenu de tous les frais pour faire arriver la sonde ici, ses constructeurs s’efforceraient de la rendre immortelle grâce à l’autoréparation, si ce n’est pas la réplication, ce qui se matérialise dans l’imagerie populaire par une machine de Von Neumann.

La sonde devrait trouver une place de parking et collecter des ressources pour l’autoréparation. Elle peut être chargée de recommencer la reconnaissance de notre système solaire périodiquement et entrer en hibernation sur de longs intervalles. (Non, il n’y aurait pas besoin de puiser dans notre réseau électrique comme on le prétend dans plusieurs histoires d’OVNIs. Qui a besoin de l’énergie d’une planète médiévale à combustible fossile?)

Le visiteur pourrait stationner en orbite solaire. Si la sonde détecte une transmission électromagnétique artificielle de la Terre, elle pourrait passer en mode furtif pour éviter la détection et la capture. Elle ne recueillerait pas beaucoup plus de données si elle était accrochée, et exposée au National Air and Space Museum à Washington DC.

Même si les visiteurs de notre système solaire ont été négligents, avec une ou plusieurs sondes laissant des débris sur les astéroïdes ou encore les planètes, il nous serait assez difficiles de détecter les artefacts .

Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la NASA a photographié nos artefacts lunaires, comme le Surveyor 6 montré ici. Mais nous savions ce que nous cherchions. Même l’ombre d’un monolithe alien sur la lune pourrait être considéré comme n’importe quel autre bloc.

Pour attirer l’attention, un morceau de débris spatial de sonde alien devrait être grand et de forme particulière, ou avoir une signature spectrale ou un albédo bizarre. Un exemple est une image de LRO du rover soviétique Lunokhod 2 qui a atterri sur la lune en 1973. Il se distingue brillamment contre le régolite et il y a les traces de roues parallèles.

Je ne peux pas m’empêcher de me demander si les aliens ne voudraient pas juste laisser une carte de visite indiquant que l’un de leurs robots explorateurs est passé par notre système solaire. Elle pourrait être aussi simple qu’un artefact passif avec des gravures ou quelques traits indélébiles qui survivent au micro météores et à l’exposition aux rayonnements sur des centaines de millions d’années. Il s’agit d’un concept similaire à la plaque de Pioneer et à l’enregistrement de Voyager, placés sur nos premières sondes destinées à sortir du système solaire.

Mais où les aliens placeraient-ils un tel objet de sorte qu’il soit facile à trouver? Le fait que nous ne sommes pas tombé sur quelque chose d’évident réduit encore la probabilité de cette hypothèse.

Si vous étiez un alien visitant le système solaire, où laisseriez-vous un message? Et, que dirait-il? Quelque chose comme: «Nous sommes venus en paix au nom du genre Klattu. »

Crédits images: Lucasfilm, MGM

http://news.discovery.com/space/are-alien-artifacts-in-our-solar-system.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *