On a retrouvé le tueur de dinosaures.

L’énoncé du problème est connu: il y 65 millions d’années, les dinosaures disparaissent brusquement.

Ces animaux ont régné en maîtres sur la Terre pendant plus de deux cent millions d’années.

Leur suprématie était incontestée et ils vont s’éteindre en quelques années!

Pourquoi, comment?

Pourquoi seuls disparaissent certains animaux – et végétaux également -, parmi lesquels les plus connus sont les dinosaures? alors méme que survivent reptiles, mammifères, oiseaux et autres insectes!

Et pourquoi une disparition aussi soudaine?

Voyez ici la réalité de leut disparition. Le Tueur a été retrouvé…

grav_chicxulub

Carte en 3D du cratère de Chicxulub, situé à  cheval entre la terre et la mer, sur les côtes du Yucatan (Mexique). Son diamètre de 180 km témoigne de la violence de l’impact. La taille du bolide céleste est estimé à  une dizaine de kilomètres.

Des fragments de l’astéroïde de chicxulub- qui, d’après l’hypothèse la plus en vogue, a provoqué l’extinction massive d’une grande partie des étres vivants, don’t dinosaures, il y a 65 millions d’années- ont été découverts dans la péninsule du Yucatan, au Mexique. Ces morceaux de roches ont été extraits gràce à  un forage réalisé dans le cadre d’un progamme international coordonné par l’Université national autonome de Mexico (UNAM). Les premiers résultats de cette recherche (qui ne sont pas encore soumis à  la publication) sont tout à  fait surprenants. « Nous ne pensions absolument pas trouver des restes du bolide, explique Jaime Urrutia Fucugachi, de l’Institut de géophysique de l’UNAM. Normalement, lors d’une collision de cette puissance, l’astéroïde aurait dû étre volatilisé ».

Et pourtant, dans les carottes correspondant aux profondeurs de 800 à  900m, il y a des fragments de quelques millimètres à  5 cm de diamètre avec un teneur de 20 à  30% de fer, ce qui suggère une origine extraterrestre. Origine que des analyses minéralogiques plus poussées ont confirmée: les échantillons contiennent de fortes concentrations d’iridium et d’autres éléments caractéristiques des astéroïdes. D’après ces résultats préliminaires, la météorite tueuse serait une chondrite carbonnée. « Nous avons deux scénarios pour expliquer la présence de ces ffragments, explique Jaime Urrutia. Il se peut que le bolide se soit fragmenté avant la collision et que de petits morceaux se soient mélangés aux poussières dégagées lors de l’explosion. L’autre hypothèse est que la chute a été oblique et non verticale ».

Une datation encore plus précise de l’impact est en cours. Elle permettra de savoir si l’extinction de la fin du Crétacé est uniquement due à  cette collision ou si des causes plus progressives en sont aussi responsables. Enfin, les chercheurs veulent évaluer le temps que la vie a mis pour reconquérir ces territoires dévastés.
info http://perso.wanadoo.fr/l-odyssee/news.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *