OVNI: « Aucune explication n’a encore été trouvée »

En plusieurs occasions, des gens m’ont dit que les lois sur la liberté d’information des diverses nations n’avaient pas abouti à la publication de quelque chose de significatif sur les ovnis. Ceci, cependant, est complètement faux. En fait, c’est exactement le contraire. Certes, les demandes de la FOIA n’ont pas abouti à l’apparition d’une preuve ufologique. Mais cela ne signifie pas que nous manquons de bonnes et solides données. Il y en a une abondance. Consultez le site Web du FBI, The Vault. C’est un endroit parfait pour trouver un grand nombre de rapports UFO de haute qualité, qui sont tous dans le domaine public, et tout cela grâce à la législation FOIA. Cela m’amène au sujet de l’article d’aujourd’hui.

ovni

Au Royaume-Uni, un certain nombre de rapports très intrigantS sur le thème des OVNIS sont apparus dans les archives militaires et gouvernementales. Trois de ces rapports vont bientôt «célébrer» leur 60e «anniversaire». Le premier cas en question date de la fin de mars 1957. Le matériel du ministère de l’Air aujourd’hui déclassifié énonce ce qui suit, Un rapport a été reçu de la Royal Air Force 0 Church Lawford le 26 Mars 1957 au sujet d’une observation d’une nature inhabituelle. L’objet se déplaçait à une vitesse chronométrée à plus de 1400 mph. Cela en soi était inhabituel car l’objet avait accéléré à cette vitesse à partir d’une position stationnaire. Aucune explication n’a encore été trouvée pour cette observation, mais un rapport supplémentaire, y compris une copie intrigante du radar, a été demandé et a été reçu de Church Lawford cet après-midi.

radar

D’autre part, il y a un deuxième rapport, qui a également attiré l’attention et les préoccupations de la Royal Air Force et du ministère de l’Air du Royaume-Uni en 1957. Il décrit une série d’événements qui ont précédé l’affaire de Church Lawford d’une semaine, qui est décrit plus loin dans le même rapport référencé directement ci-dessus. «Les signaux des stations de la Royal Air Force à Bempton et Lakenheath, le 19 mars, indiquaient des réponses inhabituelles qui ne ressemblaient pas à celles des avions conventionnels. Les avions envoyés pour trouver l’objet n’ont pu établir aucun contact dans la zone de la réponse. Le Bureau météorologique cherche actuellement à déterminer si des phénomènes inhabituels ont été observés par leurs stations dans cette région.

Enfin, il y a le suivant du 4 avril 1957, encore une fois extrait des dossiers officiels sur l’événement mystérieux; des dossiers que le gouvernement britannique a déclassifiés pour que nous puissions voir. Le 4 mars, le personnel radar de Balscalloch, en Écosse, a signalé à la Royal Air Force de West Freugh qu’ils avaient attrapé un certain nombre d’objets non identifiés sur les écrans de leurs radars. L’objet avait parcouru environ 20 milles, il a fait un virage très net et il s’est déplacer vers le SE à la même vitesse croissante. Ici, les rapports des deux stations radar diffèrent en détail. Les deux de Balscalloch ont suivi un objet à environ 50 000 pieds à une vitesse d’environ 240 mph tandis que l’autre a suivi un objet ou des objets à 14 000 pieds. Au fur et à mesure que les objets se dirigeaient vers le second site radar, les opérateurs ont détecté quatre objets se déplaçant en ligne à environ 4 000 yards l’un de l’autre. Cette observation a été confirmée plus tard par les autres radars.

forum ufologique: ballon

La conclusion du ministère de l’Air? Il admet que, selon toute vraisemblance, de véritables inconnus ont pénétré l’espace aérien britannique: «L’incident était dû à la présence de cinq objets réfléchissants de type et d’origine inconnus. Il est peu probable qu’ils soient des avions conventionnels, des ballons météorologiques ou des nuages chargés.  »

Comme tout le montre ci-dessus,  du matériel très significatif sur les OVNIs a émergé des archives officielles. Non, ça ne nous dit pas ce qu’est un OVNI. Mais, les dossiers que nous avons en main fournissent en effet des données convaincantes à l’appui de la réalité des OVNIS.

Nick Redfern

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *