OVNIs en Antarctique

L’Artcique et l’Antartcique sont tous deux des hotspots pour l’oberservation d’OVNIs. De temps à autre, on voit quelque chose qu’on ne peut pas expliquer alors qu’on voyage à proximité des zones polaires. Une observation importante d’OVNIs a eu lieu en 1965. Des scientifiques et des militaires de Grande Bretagne, du Chili et de l’Argentine ont vu de nombreux OVNI près de l’Antarctique. D’après les rapports, ces OVNIs ont provoqué des dysfonctionnements dans les équipements scientifiques et de navigation.

Saviez-vous que l’une des observations de masse d’OVNi, les plus remarquables a eu lieu près de l’Antarctique entre juin et juillet 1965 sur l’ile de la Déception, dans l’archipel des îles du Shetland du Sud?

Les témoins venaient de trois pays: Grande Bretagne, Chili et Argentine.

Tout a commencé le 7 juin 1965 quand le météorologiste Jorge Stanich, Argentine, observa dans le ciel un objet stationnaire jaune brillant à une distance de 2000 mètres. Il disparut, cinq restants pendant environ cinq secondes.  Selon Stanich, l’objet énigmatique avait un diamètre de 50 mètre. Stanish vit le même objet le jour suivant. L’observation de masse se poursuivit les jours suivants, avec plus d’objets dans le ciel.

ob_55cb9f_sequence-02-00-03-38-27-still178

Le 18 juin, eut lieu une autre observation de masse au-dessus de la base chilienne, également sur l’île de la Déception. Une grande lumière zigzagante ; qui changeait de couleur du jaune au vert puis au rouge, fut visible pendant environ 15 minutes. Le mystère se poursuit.

Le 3 juillet, neuf membres de la même base ont observé pendant 20 minutes les manœuvres de ce qu’ils ont appelé : « une masse lenticulaire lumineuse ».  Elle changeait occasionnellement de couleur et se déplaçait dans le ciel à grande vitesse.

Deux minutes plus tard, le même objet était vu par 17 personnes au-dessus de la base argentine, toujours sur la même île pendant environ une heure
Le 4 juillet, une lumière étrange a été observée au-dessus de la base argentine de l’île Laurie, dans l’archipel des Orcades du Sud. Un jour plus tôt, la même lumière avait été observée au-dessus de la base britannique de l’Île de la Déception. Des scientifiques et des militaires ont observé une lumière rougeâtre qui est restée visible pendant environ 20 minutes.

Suite à ces évènements; l’armée de l’air chilienne a dévoilé des rapports d’observation envoyés par télégramme par le commandant Mario Jahn Barrera de la base Arturo Prat. Les évènements ont été suivis par le Ministère de la Défense du Chili.

En plus des rapports écrits, la déclaration du Commandant Barrera un autre évènement important: les perturbations du champ magnétique. D’après le rapport, quand la flotte d’OVNIs apparaît dans les cieux ; des perturbations de champs magnétique se produise à bord du Punta Medanos :

Les aiguilles des compas se comportent de manière fantastique au moment précis où l’OVNI apparaît. Elles arrêtent de pointer vers la direction que suit le navire pour pointer directement vers l’OVNI.

Le Commandant Barrera déclare que l’objet était “quelque chose de réel » qu’il causait des interférences avec l’appareillage électromagnétique. A Buenos Aires, la Marine a fait un communiqué disant que l’objet avait été vu et photographié au-dessus de la base argentine en Antarctique. Les couleurs données sont : « jaune rouge passant au vert, jaune, blanc et orange »/ Mais les évènements les plus mystérieux se produisirent dans la région de l’Antarctique.

Une observation d’OVNI fascinante s’est produite le 8 janvier 1957. Deux scientifique sur l’île Robertson ont vu, indépendamment ; deux énormes objets argentés, qui, d’après les rapports, ressemblaient à des torpilles ou à des cigares cubains. Ils planaient au-dessus de la base.

Pendant environ 4 heures; les mystérieux objets ont réalisé de fascinantes manœuvres acrobatiques et ils ont même été photographiés par les scientifiques. D’après leurs calculs, les deux objets évoluaient à 8 000 mètres à une vitesse de 40 000 km/h.

Plusieurs jours après ce fascinant incident; le 20 janvier, un hélicoptère de la marine britannique emmenèrent les scientifiques qui remirent les photos des objets à l’agence américaine officiellement en charge des enquêtes sur les OVNIs : l’ATIC (Air Technical Intelligence Center).

Mais des années plus tard, un physicien nommé Rafael Vera Mege de l’Université de Concepcion interrogea un des témoins qui déclara que l’ATIC n’avait pas rendu les négatifs et dit que “ils étaient cachés”.

Il y a de nombreux autres rapports sur de gros OVNIs observés en Antarctique ou en Arctique. Un de ceux-ci implique le USS Trepang SSN 674 qui intercepta un grand OVNI en mars 1971.

Selon les rapports, la localisation officielle de l’observation était entre l’Islande et l’île Jan Mayen dans l’océan Atlantique. L’observation s’est produite par hasard. Les militaires étaient dans la zone pour une expédition commune entre militaires et scientifiques. Selon les rapports, l’officier qui a initialement repéré l’objet volant non identifié est John Kilika qui était au périscope.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *