Soigner avec le son

Jean dit  » Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu ». Les Upanishad (un texte sacré Hindouiste) dit que la divine conscience qui englobe tout s’est d’abord manifestée comme son « OM », la vibration du Suprême. Chaque chose a sa propre fréquence. Pythagore créa sa gamme musicale en commençant par une note A qui résonne à la fréquence de 111Hz.

Il se peut que cette seule note contienne plusieurs harmoniques comme la lumière blanche contient toutes les couleurs. Peut-être est-ce un Cosmique « Je vous aime » qui est en chacun de nous. 111 Hz est la fréquence d’une voix masculine basse.

forum-ufologique-ancient-temples

Paul Devereux est un professeur de Cambridge et un archéo-acousticien qui fait des recherches dans le domaine de ‘archéologie et de l’acoustique. Il a visité des sites et des temples antiques pour analyser l’usage rituel du son.

Il a découvert que les tumulus funéraires d’Irlande, les Cairns, même s’ils sont de différentes tailles, faits de différents matériaux et ont une taille différente, résonnent tous à une fréquence particulière: 111 Hz.

Paul Devereux mesure les fréquences sonores émises par les pierres de Stonehenge
Paul Devereux mesure les fréquences sonores émises par les pierres de Stonehenge

Il a décidé d’aller plus loin et de voir ce qui arrive au cerveau lorqu’il est exposé à la fréquence 111Hz.

Les résultats des IRM suggèrent que, à exactement 111 hz, le cerveau arrête le cortex préfrontal, désactive le centre du language, et qu’il inverse temporairement la domination du cerveau du côté gauche au côté droit, celui qui est responsable de l’intuition; de la créativité, de la transformation holistique comme un état de méditation ou de trance.

Au cours d’autres recherches, le professeur Robert Jahn a testé le comportement acoustique des sites mégalithiques du Royaume-Uni, montrant qu’ils ont subi une forte résonance à une fréquence sonore comprise entre 95 et 120 hertz.

Guérir avec le son, la divine fréquence de guérison et les temples de Malte

L’Hypogée de Malte est un temple qui été creuse dans la roche de 3600 à 2500 avant JV. Il couvre quelques 500m2, sa chambre la plus basse est à environ 11 mètres sous terre. Il reflète les temples à la surface qui sont les plus anciennes structures autoportantes sur Terre.

Un test pour analyser le son sein de la Chambre de l’Oracle dans l’hypogée a montré qu’elle avait le même schéma de résonance à la fréquence de 111 Hz.

La Chambre de l'Oracle
La Chambre de l’Oracle

Il y a sept mille an, mille ans avant les pyramides égyptiennes, en Méditerranée, à Malte, une culture étonnante semble s’être épanouie dans la paix et l’harmonie pendant 2 500 ans.

Parmi les restes de leur époque, il n’y a pas de preuve de l’existence d’armes ou d’architecture défensive. Les analyses d’os suggère que la population était en bonne santé.

Leur culte semble avoir été des rituels qui étaient positifs, orientés vers la terre et la nature, l’adoration du Grand Dieu ou de la Grande Déesse. Ils vivaient le divin comme à la fois féminin et mâle. Ils s’accordaient avec les rythmes naturels et les cycles du Soleil, de la lune et de la Terre. Ces peuples néolithiques n’étaient certainement pas de sauvages hommes des cavernes.

forum-ufologique-entree-du-temple-mnajdra

Soigner avec le son et induire un état de conscience plus élevé: le secret des temples de Malte

Ainsi, il y a 7000 ans, une civilisation installée à Malte, qui construisit les temples mégalithiques, avait des connaissances avancée non seulement en architecture mais aussi des sons rituels qui induisent une transe semblable à la méditation ou un état de conscience plus élevé.

Il est probable que le rituel son était utilisé pour amener les « adeptes » à une méditation semblable à une transe et augmenter leur intelligence émotionnelle et sociale.

Les secrets des temples de Malte

En descendant dans l’hypogée, on peut se reconnecter avec cette culture qui utilisait des chants diatoniques, surnaturels, angéliques, des cloches, des bols chantants et des tambours pour atteindre des états altérés de conscience

Ces rituels musicaux sacrés se retrouvent dans les religions du monde entier: les chants de la messe chrétienne, les chants bouddhistes ou tibétains, les chants de dévotion hindous.

Le son résonne à travers les os dans l’hypogée et des gens du monde entier connu pourraient avoir utilisé l’île comme centre de leurs pratiques mystiques, le site de pèlerins, venant adorer leur bien-aimé Déesse, ou venant expérimenter le Divin.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *