STOP AU MASSACRE !!!

STOP AU MASSACRE !!!
Des milliers de requins sont quotidiennement torturés, amputés de leurs ailerons avant d’étre rejetés à  la mer encore vivants. Leur agonie durera longtemps.
Peut-on laisser ces pratiques horribles détruire la faune sous marine de notre planète ?
NON !
Les requins sont des prédateurs essentiels dans la chaîne alimentaire sous marine.
Le gouvernement de Polynésie Française doit prendre officiellement position et protéger son patrimoine naturel.

Caribbean_reef_shark

Fight for sharks!

670px-Help-Protect-Sharks-Step-4

SITUATION ACTUELLE

Le GIE plongée par l’intermédiaire de son président, Didier Alpini, ont remis officiellement des pétitions sur la protection des requins en Polynésie.
Il y avait 3250 pétitions recueillies par l’association Longitude 181 et 1250 pétitions recueillies localement.

Le débat sur la protection des requins en Polynésie existe depuis de nombreuses années, et jusqu’ici les propositions de textes visant à  le protéger avaient systématiquement été refusées.
Aujourd’hui, un premier pas dans le bon sens est en train de se faire, mais il faut rester très prudent . Nous sommes loin de la création d’un sanctuaire marin dédié à  l’écotourisme…

Voici où en est la situation à  ce jour :

Il y a des réunions interministérielles car 3 cabinets sont concernés : La Péche, l’environnement, et les finances.

Ce sont les douanes qui sont chargé d’élaborer le texte et celui-ci est bien avancé. Il devrait sortir dans les deux prochains mois car il reste encore des points à  préciser. Dans l’état actuel, il n’interdit pas la péche mais seulement la commercialisation des produits dérivés du requin. Il est évident qu’il est difficile d’interdire la péche car les prises sont accidentelles et concernent des requins pris dans les filets des long liner. Il faut donc trouver un compromis afin que les pécheurs ne soient pas en faute lors de la remontée de leur péche.
La solution s’orienterait vers une interdiction de garder les prises et de les relàcher vivantes et en état de nager à  la mer. Il suffit donc de trouver les bons termes pour qu’il n’y ai pas par la suite des petits malins qui trouvent un échappatoire et continue le trafic.

The Indonesian government will tighten the fishing sharks and manta rays, which is now included in the list of Appendix II of the Convention on International Trade in Endangered Species (CITES), by issued the Decree of Marine Fisheries on the endangered sp

Sinon le ministère de l’environnement est très positif et le dossier est suivi de très près, méme si les lenteurs administratives sont une réalité encore plus prononcées sous ces latitudes.

Appel Contre le commerce des ailerons de requins en Polynésie française
Pour la création du premier sanctuaire au monde qui soit dédié aux requins

A adresser à  : M. le Président – Présidence de la Polynésie Française – BP 2551 – 98713 Papeete – TAHITI
http://www.longitude181.com/actions/lettre-sanctuaire-requin.html

 

shark_finEn 40 ans, les populations de requins ont perdu 90% de leurs effectifs. La plupart des espèces sont en péril. Dans certaines régions, par exemple, le requin océanique longimane est au seuil de l’extinction.
Les requins sont parmi les espèces les plus fragiles, à  l’image des baleines : comme ces mammifères marins, ils ont une maturité sexuelle tardive et une fécondité faible. Ils ne peuvent supporter l’exploitation industrielle intensive qui explose aujourd’hui dans tous les océans du monde : 100 millions de requins sont capturés chaque année.
Jusqu’à  l’année dernière, la Polynésie française était relativement peu touchée. Les Polynésiens avaient eu la sagesse d’épargner les prédateurs nécessaires à  l’équilibre des écosystèmes océaniques.
Aujourd’hui, la péche ciblée des requins, à  seule fin de prélever les ailerons, est d’une myopie incroyable : elle privilégie l’enrichissement à  court terme de quelques individus au mépris de l’intérét général et des équilibres biologiques à  long terme.
Le fort développement de la pécherie de thon à  la longline, dont les captures accessoires sont encore les requins, renforce considérablement la menace qui pèse sur toutes les espèces de squales.

Il est urgent d’agir pour conserver l’extraordinaire richesse du patrimoine polynésien que les visiteurs du monde entier viennent admirer. Il est urgent de poursuivre les actions de protection commencées avec le sanctuaire pour les baleines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *