Tesla et l’univers électrique

nikola-tesla-couverture-stephane-kervor-543poIl est surprenant qu’aussi peu de personnes aient entendu parler de Nikola Tesla quand on envisage ses nombreuses réalisations fondamentales. Il a été un inventeur, un physicien et un ingénieur électricien d’une brillance intellectuelle inhabituelle. D’ascendance Serbe, il a travaillé principalement aux Etats-Unis, mais, trop souvent, d’autres se sont appropriés le mérite de son travail.

Tesla était plus philanthrope qu’il n’avait le sens des affaires et, comme c’est souvent le cas, le plus astucieux, commercialement, courait avec ses idées et lui volait la gloire. Par exemple, on a initialement accordé à Marconi la demande de brevet pour la technologie de la radio, même si cela a été abrogée en 1949, et Thomas Edison a même eu recours à l’électrocution d’animaux vivants dans une tentative de discréditer l’électricité à courant alternatif,plus efficace, de Tesla [le courant alternatif est utilisé dans le monde entier aujourd’hui]. Tesla a gagné, à cette occasion, et ses idées sont à présent la base moderne de production et distribution d’électricité. Le courant continu d Edison est moins utilisé.

Pourtant des noms comme Edison et Marconi ont encore tendance à avoir une place plus importante dans la plupart des manuels d’electricité. Pour cette raison, Tesla est souvent décrit comme un héros de l’ombre, et certains ont même salué en lui l’homme qui a inventé le vingtième siècle. Un tel hommage ne semble pas déraisonnable si l’on considère que Tesla inventa aussi la bougie d’allumage, les rayons X, le néon, les lasers, et se trouve à la base de la technologie du radar et de la robotique. Il y a beaucoup plus, mais il a souvent été qualifié de barjo à son époque pour avoir proposé des technologies qui nous tenons pour acquises. [Le terme « cinglé » sur utilisée par beaucoup de pseudo sceptique vient à l’esprit.]

Malheureusement, en raison des implications économiques et militaires d’un grand nombre de ses idées, beaucoup des travaux de Tesla ont été cachées d’après les théories de la conspiration. Par exemple, on affirme souvent que JP Morgan a mis fin au projet Wardenclyffe Tour quand il découvrit qu’il pouvait également être utilisé pour la distribution d’énergie sans fil, il craignait de ne pas être en mesure de mettre un compteur sur le système! Il est certainement vrai que J Edgar Hoover a saisi les travaux de Tesla immédiatement après sa mort, en 1943, et les a déclarés « Top Secret »!

Mis à part les théories de la conspiration, Tesla est beaucoup plus qu’un brillant inventeur. Il a également reconnu les implications plus larges de l’électromagnétisme et l’électrodynamique, et il n’a pas eu peur de donner son avis sur certaines des grandes questions du moment :

« La théorie de la relativité est comme un mendiant vêtu de pourpre que l’ignorance des gens tient pour un roi … ses représentants sont des hommes brillants, mais ils sont des métaphysiciens, pas des scientifiques …  »
– Tesla, New York Times, 11 Juillet 1935

Tesla a reconnu l’origine d’un fléau qui empoisonne désormais la cosmologie – la prépondérance des mathématiques sur l’expérience. La Cosmologie aujourd’hui, est un domaine dominé par les mathématiciens, et pas par des scientifiques, et peu osent remettre en question cette situation.

Le père des physiques des plasmas et de la cosmologie des plasmas, Hannes Alfvén (1908-1995), s’est fait l écho du même sentiment. Il a également été critique de l’approche mathématique de la science:

« Nous devons réapprendre que la science, sans contact avec l’expérience est une entreprise qui est susceptible d’aller complètement s’égarer dans l’imaginaire des conjectures.  »
– Hannes Alfvén

Tesla aurait ajouté:

« Aujourd’hui, les scientifiques ont remplacé les expériences par les mathématiques, et ils errent d’équations en équations, et par la suite créent une structure qui n’a pas aucun rapport avec la réalité.  »

Toutefois malgré son génie évident, Tesla ne s’est pas toujours aidé lui-même, et n’a pas beaucoup documenté ses idées. Heureusement, ses assistants ont déposé de nombreux brevets en son nom et à son insu, même si on prétend que plusieurs de ceux-ci demeurent secrets. La théorie de la conspiration, une fois encore.

Les adeptes du paradigme de la nouvelle électrodynamique reconnaissent cependant de nombreux parallèles frappants entre les idées de Tesla et les conceptions de l’Univers Electrique.

« Cette planète, avec toutes ses effroyables immensités, n’est pratiquement rien de plus pour des courants électriques qu’une petite boule de métal. »
– Nikola Tesla

Il est allé plus loin:

« Il y a de l’énergie dans tout l’espace. Est-ce que l’énergie est statique ou cinétique! Si elle est statique, nos espoirs sont vains, si elle est cinétique – et pour certains, nous savons que c’est le cas, ce n’est qu’une simple question de temps pour que les hommes réussissent à attacher leurs machines à la roue à aube de la nature.  »

Il semble que c’est à l’époque de Tesla que l’électricité dans l’espace, est subitement devenue tabou, et même à ce jour des circonlocutions sont employées pour décrire les courants électriques dans l’espace. Combien de fois entendons nous des termes plus appropriés à la dynamique des fluides? «Pluie d’électron ‘Vent solaire’ Choc frontal» et «tempête d’ions» en sont des exemples. Pourquoi ne pas les appeler par leur nom?

Le problème est que l’électromagnétisme est notoirement difficile à modéliser mathématiquement, et que les modèles actuels se font en fonction de la gravité seule.

http://www.thunderbolts.info/thunderblogs/guest_sd42.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *