Un cargo spatial privé pour la NASA dès 2012 ?

La NASA a sélectionné mardi dernier l’entreprise Orbital Sciences Corporation parmi 13 candidatures pour bénéficier d’un contrat visant à développer un véhicule de transport spatial commercial dans les années à venir. Ce partenariat, établi dans le cadre du projet COTS (Commercial Orbital Transportation Services) a donné lieu à la signature d’un Space Act Agreement qui prévoit un financement de 171 millions de dollars de fonds fédéraux qui viendront s’ajouter aux capitaux privés de l’entreprise.

Une première mission de démonstration est prévue pour 2010 avant de commencer des vols réguliers (éventuellement 8 par an) vers la Station dès 2012 dans le meilleur des cas. Comme l’a rappelé devant le Congrès le Dr Griffin, directeur de la NASA, l’agence a décidé d’encourager les initiatives privées dans le domaine du transport spatial, que ce soit un transport de marchandises via des cargos ou un transport d’équipages. 500 millions de dollars environ sont prévus pour lancer un marché de transports spatiaux fiables, économiques et innovants à destination des orbites basses.

La société californienne SpaceX avait déjà bénéficié d’un financement de la NASA pour développer sa fusée Falcon 9 dont la première démonstration est prévue à la fin de cette année. Rick Gilbrech, Responsable des Systèmes d’Exploration à la NASA, a déclaré que l’agence devait s’appuyer sur un tel marché concernant les orbites basses pour accomplir ses objectifs d’exploration plus lointains vers la Lune et Mars.

En effet, après la fin des vols de navette, les Américains se verront obligés de faire appel à leurs partenaires étrangers, les Russes et éventuellement les Européens et les Japonais pour ravitailler la Station Spatiale Internationale. Ceci explique la volonté de développer au plus vite des capacités spatiales commerciales américaines. Mike Griffin, , qui redoute cependant que les technologies ne soient pas prêtes pour 2012, a évoqué devant le Congrès une nouvelle commande de vaisseaux Russes.

Par ailleurs, la société Orbital Sciences a annoncé qu’elle envisageait de lancer ses futurs véhicules depuis la base de Wallops en Virginie plutôt qu’à Cap Canaveral.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *