Un deuxième robot US s’est posé sur Mars

PASADENA (AFP), le 25-01-2004
Le robot américain Opportunity s’est posé avec succès dans la nuit de samedi à  dimanche sur la planète Mars et a envoyé un signal capté sur Terre indiquant qu’il était en état de marche.
Le robot s’est posé vers 21h05 heure de Californie (05h05 GMT dimanche) dans la zone de Meridiani Planum et a quasiment immédiatement envoyé « un fort signal » indiquant qu’il fonctionnait, ont annoncé les responsables de la mission dans la salle de contrôle du Jet Propulsion Laboratory à  Pasadena (Californie).
Après un voyage de 456 millions de kilomètres depuis la Terre, la descente s’est déroulée sans problème. L’engin est entré dans l’atmosphère martienne six minutes avant de se poser et a ouvert un parachute pour freiner sa descente.
Les ingénieurs de la Nasa ont applaudi à  tout rompre ce succès. Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger et l’ancien vice-président Al Gore, qui assistaient à  l’événement, sont venus les saluer peu après.
On est sur Mars!», s’est exclamé dimanche le scientifique Rob Manning de la NASA, à  l’arrivée sur la planète rouge d’Opportunity, exactement trois semaines après son jumeau Spirit. Les deux robots de l’agence spatiale américaine ont été envoyés pour déterminer si la vie a pu exister sur l’astre.
Opportunity a posé ses six roues à  05H05 GMT sur la plaine Meridiani, à  10.620km aux antipodes de Spirit, en position depuis le 3 janvier à  200 millions de kilomètres de la Terre, a précisé la NASA. Il a presque immédiatement établi le contact avec la Terre.
La mission d’un coût de 820 millions de dollars (651 millions d’euros) connaît actuellement de graves difficultés avec Spirit, parti le 10 juin, et qui a cessé d’émettre son flot d’images et autres données scientifiques. La NASA estime toutefois qu’elle est en train de cerner le problème. «Nous avons bien progressé pendant la nuit. L’état du robot est passé de critique à  grave», a déclaré Pete Theisinger, chef du projet Mars Exploration Rover.
La sonde a repris une transmission sporadique vendredi. Le dysfonctionnement apparu mercredi pourrait empécher Spirit de se déplacer avant jusqu’à  trois semaines, selon Pete Theisinger. Le robot avait pour sa part atterri dans le cratère Gusev, une dépression qui pourrait avoir contenu un lac.
C’est la première fois depuis l’arrivée martienne en 1976 des sondes jumelles Viking que la NASA dispose de deux modules spatiaux sur la planète rouge.
Un tiers environ des missions internationales vers Mars se soldent par un atterrissage réussi. Cela n’a apparemment pas été la chance de Beagle 2, dont la mission européenne Mars Express n’a pas reçu de signal. Trois autres modules -deux de la NASA et Mars Express- sont en orbite autour de Mars. AP
info http://marsrovers.jpl.nasa.gov

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *