Un ovni kidnappe une ville entière

Des kidnappeurs extraterrestres sont probablement responsables de la disparition de la population entière d’une ville de 1.254 habitants – et ils ont méme pris les corps du cimetière local !

Un silence de mort régnait sur le village esquimau près du lac Anjikuni dans le nord du Canada quand un trappeur déconcerté y entra.
Des marmites pleines d’aliments à  moitié cuits sur des feux éteints… Le cimetière avait été profané et tous les corps enlevés… Chaque chien du village était attaché à  un arbre, tous morts de froid ou d’épuisement !

Cette histoire qui fait froid dans le dos – un des mystères non résolus embarrassants…… – est racontée dans le livre The World’s Greatest UFO Mysteries (Les Plus Grands Mystères OVNI du Monde) par NigelBlundell et Roger Boar.
Le mystère d’Anjikuni commença quand un trappeur, Joseph Labelle arriva dans la colonie au bord du lac à  la fin de l’hiver 1930 :
 » Dès que je suis rentré dans la petite ville, j’ai été rempli de crainte et d’appréhension : rien n’allait…  »
Labelle commença à  avoir des frissons glacés et ce n’était pas à  cause de la température inférieure à  zéro degré.  » J’ai couru d’igloo en igloo, frappant à  chaque porte, recherchant le plus petit signe de vie. Mais il n’y avait rien  » dit Labelle, toujours secoué par ces souvenirs.  » J’ai senti tout de suite que quelque chose n’allait pas… – Au vu des plats à  moitié cuisinés, j’ai su qu’ils avaient été dérangés pendant la préparation du dîner. Dans chaque cabane, j’ai trouvé un fusil appuyé à  coté de la porte – et aucun esquimau ne va nul part sans son fusil « .
Avec horreur, Labelle va découvrir tous les chiens morts, attachés aux arbres. Tout près, dans le cimetière, la tere gelée et dure avait été retournée et les corps enlevés.
 » J’ai compris alors que quelque chose de terrifiant s’était produit  » ajouta le trappeur choqué. Ces personnes ne laisseraient jamais leurs chiens mourir comme ça…. Ou permettre à  n’importe qui de saccager la sépulture des gens aimés ou de leurs ancétres « .
Labelle télégraphia à  la Police Montée Royale Canadienne qui arriva peu de temps après. Ils ont été décontenancés. Des recherches plus élargies ont été lancées par la suite dans tout le Canada. Mais plus de la moitié d’un siècle plus tard, le mystère d’Anjikuni reste non résolu. C’est comme si la tribu avait disparu de la surface de la Terre. Le seul indice qui en confirme la validité est le témoignage d’un autre trappeur, Armand Laurent, qui a vécu avec ses fils dans une cabane isolée au bord du lac. Les Laurent disent qu’ils ont vu un objet étrange brillamment éclairé traversé le ciel quelques jours avant que l’enquéte commence.
Dans quelle direction ? Vers le village esquimau ont indiqué les Laurent à  la Police. Directement vers lui !
Ajout du 22/10/2003 :
Un membre de la liste ALEPH a diffusé le texte suivant :
Citation:
Sur la liste yahoo « paranormalireland », un utilisateur precise, en juillet 2003:
« Je pense que vous serez interesses par ce que j’ai trouve au sujet de la soi-disante disparition du Lac Anjikuni au Canada en 1930. J’ai verifie avec la RCMP (Police Montee Canadienne) et ils ont gentiment fait passer ma question a leur historienne. Voici ce qu’elle m’a dit:
C’est histoire est fausse. Il semble qu’elle est apparue dans les annees 50 sous la plume
de l’ecrivain americain Frank Edwards et qu’elle est devenue depuis une sorte d’histoire « culte ». J’ai ecrit a un certain nombre de sites web qui ont publie cette histoire pour leur communiquer l’information trouvee aupres de la RCMP et n’ai
recu a ce jour aucune reponse. Et l’histoire est toujours la.
La leçon que l’on peut, peut-etre, tirer de cela est que certaines personnes preferent ne pas laisser la verite mettre a mal une bonne histoire.
Et c’est une bonne histoire. Mais elle est tout simplement fausse.
Cordialement, Gary Overman »
Exit donc l’histoire de la disparition des eskimos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *